Malgré la crise, les énergies renouvelables progressent

Rédigé par Jean-Marie, le 10 Jul 2012, à 18 h 45 min
Malgré la crise, les énergies renouvelables progressent

Malgré la morosité économique, les énergies renouvelables progressent dans le monde entier. Les investissements qui leur sont consacrés atteignent des records, quasiment partout … sauf en France. Encore un signe que les Français ne sont décidemment pas au diapason du reste de la planète ?

205 milliards d’euros dans les énergies propres

En 2011, les investissements mondiaux consacrés aux Energies Renouvelables ont atteint le montant record de 205 milliards d’euros.

A titre de comparaison, en 2009,  ces investissement dans les énergies propres,représentaient 125 milliards € soit un montant supérieur de 45 milliards à celui investi dans les industries du charbon et du gaz !

En 2011, l’Europe s’est distinguée car elle est en pointe, avec 80,6 milliards d’euros d’investissements dédiés au photovoltaïque, à l’éolien, etc. Les investissement européens en énergie renouvelable dépassent même les investissements cumulés des Etats-Unis (39 milliards€) et de la Chine (37 Mds €) sur la même année ! Bravo l’Europe.

Et les énergies propres en France ?

En France, malgré la faible progression de l’éolien, ce sont 4 milliards d’euros qui ont été injectés dans les énergies renouvelables (EnR) en 2011. Sur les filières éolienne et photovoltaïque, les objectifs nationaux fixés pour 2020 représentent environ 50 milliards d’euros d’investissement …(2)  

 Les énergies renouvelables stagnent en France

Malgré des annonces d’investissements spectaculaires comme les éoliennes géantes off sgore ou les étonnantes hydroliennes(3), la part de l’électricité d’origine renouvelable dans le total de la consommation électrique est plus faible début 2012 que 15 ans plus tôt !

En effet, cette part était de 18 % en 1985 contre 14,5 % en 2010. Bien loin de l’objectif européen fixé à la France de 21 % d’électricité renouvelable en 2010. Pour atteindre cet objectif, il faudra bien sûr agir sur la production d’énergie renouvelable mais aussi maîtriser la consommation d’énergie qui a quadruplé en 40 ans, essentiellement du fait des secteurs tertiaire et résidentiel dont les consommations continuent à augmenter.

*

(1) source : bilan publié le 11 Juin par le PNUE
(2) Soit de l’ordre de 10 milliards d’euros de fonds propres, et 40 milliards d’euros de dette à mobiliser sur 8 ans pour ces deux secteurs d’activité. Dans le même temps, les accords de Bâle III imposent aux banques européennes de doubler leur ratio minimal de fonds propres, afin de passer d’ici 2015 à 4,5 % du montant des prêts qu’elles accordent !
(3)
GDF Suez lance des hydroliennes en Normandie…

Je réagis

 

Investir dans le solaire est-il encore rentable ?

A votre avis, installer des panneaux solaires ou voltaïques est-il toujours rentable ? Etes-vous prêts à investir dans l’énergie de demain ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Au niveau mondial, la part d’électricité renouvelable a légèrement augmenté dans le monde en dix ans, passant de 18,9% à 19,6% de la production totale BRUTE (4.158 TWh / 21.200 TWh)

    Pour le nucléaire, c’est le contraire :
    energeia.voila.net/electri/electri_nucle_declin.htm

    La part d’électricité nucléaire est passée de 16,2% à 12,3% en dix ans (2.520 TWh / 20.440 TWh) en production NETTE (différente de la production brute)

    Pour l’électricité renouvelable, une comparaison avec ce qui se fait chez nos voisins européens

    energeia.voila.net/renouv/electri_renouv_fr_de.htm

    Entre 2000 et 2010, la part de l’électricité renouvelable a très peu augmenté en France (de 13,9% à 14,5%), mais beaucoup en Allemagne (de 6,9% à 17,5%), en Espagne (de 16,9% à 33,5%), au Portugal (de 30,3% à 53,2%), en Italie (de 20,9% à 26,4%), au Danemark (de 15,6% à 31,7%) et même en Grande-Bretagne (de 3,4% à 7,5%).

    En 2011, la part de l’électricité renouvelable était de 20% en Allemagne.

    Pour l’Europe(EU 27 : 27 pays), la proportion d’électricité renouvelable a augmenté (de 14,7% à 20,8%) alors que celle d’électricité nucléaire a diminué (de 31,2% à 27,4%) et celle des combustibles fossiles a aussi diminué (de 53,7% à 51,1%).

  2. bonjour,
    je suis un écolo pragmatique. j’ai les moyens de faire écolo mais ça coûte cher. alors quoi? photovoltaïque, éolien … polluant et moyennement efficace. nucléaire … ben, on sait tous mais pour l’heure le seul réellement efficace. géothermique, pas pratique en France.
    moi, je crois en l’hydrolien: très disponible en France, toujours productif, peu ou moins polluant car pas de technologie compliquée et efficace à grande échelle … après tout c’est pas très différent des marées-motrices. mais ne rêvons pas: nous en paierons tous le prix mais pour peu que ce soit rentable c’est tout bénéf!
    alors tous ensemble, tous ensemble, on y croit, on y croit !!!

  3. Bonjour
    Le solaire photo-voltaïque est en perte de vitesse, merci EDF.
    Les éoliennes, c’est bien chez le voisin mais pas devant mes fenêtres.
    On veut le beurre, l’argent du beurre et la crémière en prime, surtout si elle est jolie.
    Heureusement, il reste le solaire thermique, CESI et chauffage. Les prix sont encore abordables (le gouvernement ne s’en est pas encore occupé pas), et l’investissement est immédiatement rentable. Pas besoin de vendre sa production à un client qui décide unilatéralement du prix et qui rapporte des clopinettes. De plus, si l’installation est bien conçue, elle peut produire de la chaleur même quand EDF est aux abonnés absents (grève, accident météorologique, etc.
    Oui il existe encore des solutions pour avoir de l’énergie pas cher, et sans que les gouvernants s’en mèlent, le soleil est à tout le monde, n’est-ce pas!

  4. Comme pour le code de la route, tout ce qui pourrait faire avancer les français dans le bon sens, la politique et le commerce, eux s’en foutent… Tout ce qui compte, ce sont leurs personnes et combien ça leurs rapporte!!! Mais une fois vieux et impuissant cérébralement, que feront-ils de leurs vies matérielles? Moi je ne suis personne, je ne fais pas grand chose, j’évite d’avoir une grande gueule, mais je fais une carrière dans les énergies renouvelables, je scande le photovoltaïque et ma descendance me remerciera, eux, ils les haïront…

  5. Quand on voit nos écolos français qui ne pensent qu’à leur place.On ne pourra pas s’en sortir avec des gens pareils .Le temps de faire un vrai parti il sera surement trop tard.Restons optimistes et aussi peut-être utopiques !

  6. Les investissements dans le solaires connaissaient une énorme progression ces dernières années, mais devant le succès de la revente d’électricité à EDF, le gouvernement a établi un moratoire sur le solaire et baissé de 50% le prix de rachat de l’électricité solaire aux particuliers… Dans ces conditions pourquoi les gens investiraient-ils dans les énergies renouvelables ?
    Quant a mettre des éoliennes particulières chez soi (si, si, ça existe !), où est l’intérêt quand on voit la contestation soulevée par les implantations d’éoliennes un peu partout…

  7. la solution est que le gouvernement oblige pour les nouvelles constructions que les toit soit faite en panneau voltaique et payer par edf qui récupère l’énergie et s’occupe de l’entretien au lieu de faire des centrales qui polue en continue et coute chère à chaque renouvellement de texte de mise en conformité.
    L’occupant à un toit entretenu et à la charge EDF.

  8. C’est très bien que l’europe s’attache à développer les énergies renouvelables, mais, quand verra-t-on des centrales de production thermiques/électriques fonctionner au biogaz (Méthane ou gaz issu des déjections humaines /déchets végétaux…) ? Au lieu de faire les taupes au Niger et par la même occasion polluer tout leur environnement (Aux Nigerians) et le notre bien sur ! Combiner aux incinérateurs le thermique et la production électrique ?

Moi aussi je donne mon avis