Malgré la crise, les énergies renouvelables progressent

Malgré la crise, les énergies renouvelables progressent

Malgré la morosité économique, les énergies renouvelables progressent dans le monde entier. Les investissements qui leur sont consacrés atteignent des records, quasiment partout … sauf en France. Encore un signe que les Français ne sont décidemment pas au diapason du reste de la planète ?

205 milliards d’euros dans les énergies propres

En 2011, les investissements mondiaux consacrés aux Energies Renouvelables ont atteint le montant record de 205 milliards d’euros.

A titre de comparaison, en 2009,  ces investissement dans les énergies propres,représentaient 125 milliards € soit un montant supérieur de 45 milliards à celui investi dans les industries du charbon et du gaz !

En 2011, l’Europe s’est distinguée car elle est en pointe, avec 80,6 milliards d’euros d’investissements dédiés au photovoltaïque, à l’éolien, etc. Les investissement européens en énergie renouvelable dépassent même les investissements cumulés des Etats-Unis (39 milliards€) et de la Chine (37 Mds €) sur la même année ! Bravo l’Europe.

Et les énergies propres en France ?

En France, malgré la faible progression de l’éolien, ce sont 4 milliards d’euros qui ont été injectés dans les énergies renouvelables (EnR) en 2011. Sur les filières éolienne et photovoltaïque, les objectifs nationaux fixés pour 2020 représentent environ 50 milliards d’euros d’investissement …(2)  

 Les énergies renouvelables stagnent en France

Malgré des annonces d’investissements spectaculaires comme les éoliennes géantes off sgore ou les étonnantes hydroliennes(3), la part de l’électricité d’origine renouvelable dans le total de la consommation électrique est plus faible début 2012 que 15 ans plus tôt !

En effet, cette part était de 18 % en 1985 contre 14,5 % en 2010. Bien loin de l’objectif européen fixé à la France de 21 % d’électricité renouvelable en 2010. Pour atteindre cet objectif, il faudra bien sûr agir sur la production d’énergie renouvelable mais aussi maîtriser la consommation d’énergie qui a quadruplé en 40 ans, essentiellement du fait des secteurs tertiaire et résidentiel dont les consommations continuent à augmenter.

*

(1) source : bilan publié le 11 Juin par le PNUE
(2) Soit de l’ordre de 10 milliards d’euros de fonds propres, et 40 milliards d’euros de dette à mobiliser sur 8 ans pour ces deux secteurs d’activité. Dans le même temps, les accords de Bâle III imposent aux banques européennes de doubler leur ratio minimal de fonds propres, afin de passer d’ici 2015 à 4,5 % du montant des prêts qu’elles accordent !
(3)
GDF Suez lance des hydroliennes en Normandie…

Je réagis

 

Investir dans le solaire est-il encore rentable ?

A votre avis, installer des panneaux solaires ou voltaïques est-il toujours rentable ? Etes-vous prêts à investir dans l’énergie de demain ?