La lessive propre n’existe pas

Rédigé par Consoglobe, le 3 nov 2006, à 12 h 01 min

Les lessives sont-elles toxiques pour l’environnement ? Que valent les lessives « vertes » ? Le numéro daté novembre 2006 de 60 millions de consommateurs analysait 35 lessives différentes : consoGlobe l’a lu pour vous.

Les lessives modernes sont écotoxiques

L’écotoxicité de l’eau de lavage – celle qui part dans les égouts – est avérée pour toutes les lessives, qu’elles soient en poudre, en tablette ou liquides. Utilisées en respectant les consignes des fabricants, les lessives nuisent toutes à la vie aquatique, celle des microcrustacés, et favorisent la prolifération d’algues.

Malgré le fait que le laboratoire de 60 millions de consommateurs ne connaît pas la composition exacte des lessives, il estime qu’il faudrait en moyenne diluer 35 fois le bain de lavage pour le rendre biodégradable dans la nature. La plupart des lessives sont élaborées à partir du pétrole et contiennent de 15 à 25 molécules actives : tensio-actifs (dont le savon) anti-salissures, enzymes anti-tâches, …

lessive ecologiqueEn octobre 2005, la biodégradabilité finale à 60 % sous 28 jours est devenu obligatoire mais cette limite semble trop basse et « laisse passer » de nombreux tensio-actifs. Les lessives ne contiennent généralement plus de phosphates dangereux pour les poissons et ils seront définitivement interdits le 1er juillet 2007.

Surprise, même les lessives affichées comme “vertes” sont très toxiques pour la nature, y compris celle qui respectent l’Ecolabel qui finalement n’impose qu’une « limitation des substances dangereuses », « une biodégradabilité accrue » et une « réduction des produits issus de la pétrochimie » pour un « lavage efficace ».

Alors peut-on avoir confiance dans les lessives ?

En fait, il n’y a aucune lessive qui peut apporter l’assurance d’être indolore pour l’environnement. On peut choisir entre plus ou moins toxiques. Pour laver vraiment sans agresser l’environnement, la seule solution aujourd’hui serait d’utiliser les noix de lavage indiennes, seuls produits « éco-neutres ». Petit problème, leur capacité nettoyante …sans comparaison avec celle des lessives.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



6 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, j’utilise les noix de lavage pour mon linge..j’en suis tres contente: bicarbonate ou/et vinaigre d’alcool pour eviter que le linge vire au gris..et c’est tout. Je cherche juste une solution pour le lavage a froid.

  2. La gamme de produits Hakawerk m’a l’air pas mal.

  3. Bonjour,
    Je suis d’accord avec cet article. Je travaille dans le traitement de l’eau, je m’occupe d’une station d’épuration de 45000 habitants les lessives représentent 20% de l’effluent, mais nous avons de grandes difficultés pour capter les tensio actifs, c’est le paradoxe car les phosphates sont très néfastes pour l’environnement mais nous savons très bien le traiter (99% d’abattement) mais les tensioactifs (détergents) nous ne traitons que 60% au final. 40% repartent dans les rivières.
    Alors que choisir, les phosphates qui sont naturels, ou les tensio-actifs qui sont créer chimiquement et donc très difficiles à traiter mais rendent le linge plus blanc que blanc comme disait Coluche

    Dure choix

    Je vous conseille personnellement les noix de lavage

  4. Ok les noix de lavage sont écologiques pour ce qui est de l’usage mais les faire venir du Népal, exercer une pression sur l’économie de ce pays ne me parait pas très écolo. Dans cet esprit n’oublions pas qu’il y a en France la saponaire qui est aussi une plante de lavage, je pense qu’il y a des solutions à trouver sans bouleverser la planète pour notre petit confort. Les recherches industrielles manquent d’imagination et ne cherche que le rapport. Dommage

  5. Bonjour,

    Effectivement les noix de lavage sont beaucoup moins polluantes qu’une lessive classique, puisqu’elles sont 100% naturelles. Une moyen très écologique de faire sa lessive : Les “noix de lavage” sont les fruits d’un arbre qui pousse en Inde et au Népal, le Sapindus Mukorossi, également appelé “arbre à savon”. Elles y sont utilisées depuis des siècles comme produit lessive.

    Les qualités dégraissantes et assainissantes des noix de lavages permettent de laver efficacement les textiles délicats, en laine, en soie, sans les user ou les faner.

    Il suffit de remplacer dans votre lave-linge votre détergent habituel par les coques de lavage : 5 à 7 demi-coques sont placées dans une petite pochette de coton (livrée avec notre produit) au milieu du linge sale et de mettre le lave-linge en marche, à votre habitude, avec ou sans prélavage.
    Le linge obtenu est sans odeur: vous pouvez personnaliser votre lessive en ajoutant sur la pochette quelques gouttes d’huiles essentielles (lavande, orange…).

    Vous pourrez réutiliser vos coques à plusieurs reprises : 2 à 3 fois pour les lessives à 30 – 40 ° ; 1 à 2 fois pour les lessives à 60 – 90°.

    Les coquilles usagées peuvent ensuite être utilisées en décoction, qui pourra servir de shampoing, de savon liquide, ou de répulsif à insecte sur les plantes.
    Enfin, le reste pourra être composté.

    L’eau utilisée pour une lessive aux noix de lavage peut par ailleurs être récupérée pour arroser des plantes ou un jardin.

    A très bientôt

  6. Que pouvez vous me dire sur les noix de lavage? sont elles plus ou moins polluantes qu’une lessive classique?

Moi aussi je donne mon avis