Les saumons d’élevage nourris avec de la farine d’insectes

À partir de 2017, l’utilisation des farines d’insectes pourrait être autorisées dans l’alimentation des saumons d’élevage.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 29 déc 2016, à 11 h 10 min
Les saumons d'élevage nourris avec de la farine d'insectes

La startup Ynsect s’apprête à atteindre son objectif : nourrir les saumons, truites et dorades d’élevage avec des farines d’insectes. Dans le même temps, l’Union Européenne a récemment approuvé la décision de la Commission européenne visant à autoriser les protéines d’insectes dans l’alimentation des poissons d’élevage.

Une alimentation à base d’insectes riche en protéines pour les saumons d’élevage

Produire 20.000 tonnes de protéines d’insectes par an, telle est l’ambition de la petite entreprise française Ynsect. La startup a dernièrement levé 14,2 millions d’euros pour construire la plus grande unité de production d’insectes mondiale destinée aux animaux. « Cette levée de fonds intervient au moment où les États membres de l’Union européenne ont approuvé la proposition de la Commission européenne d’autoriser l’usage des protéines d’insectes en alimentation des poissons d’élevage », rapporte le communiqué.

Si auparavant ces animaux étaient nourris de farines animales constituées à partir de restes de carcasses de bovins ou de porcs, les insectes leur apportent actuellement davantage de protéines. Trois usines françaises élèvent des vers de farine, des petits scarabées ou des mouches nourris avec des restes de céréales. Ces farines qui étaient jusqu’alors autorisées dans l’alimentation des animaux de compagnie le seront désormais pour les poissons dès juillet 2017.

Une manière de répondre durablement à la demande croissante de poissons

Ynsect qui se présente comme le leader mondial de la production d’insectes, envisage de se développer encore plus, grâce à sa récente levée de fonds. En effet, cela lui permettra de répondre à la demande de la planète en poissons et en viandes qui augmente considérablement depuis plusieurs années.

Les insectes représentent près de 70 % de protéines et sont élevés sans produits chimiques. Cependant, ils restent aujourd’hui chers à produire. Les prix devraient à l’avenir diminuer à l’échelle industrielle. En effet, la France est devenue leader en Europe  dans ce domaine.

Illustration bannière : Saumon frais – © Tim UR Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis