Les pesticides bientôt plus en vente libre

Vous ne le savez peut-être pas, mais en 2019, les pesticides chimiques seront interdits à la vente aux particuliers. Mais d’ici là, leur accès va être de plus en plus restreint.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 16 Aug 2016, à 14 h 59 min
Les pesticides bientôt plus en vente libre

Le 1er janvier prochain, vous ne pourrez plus acheter de pesticides à base de produits chimiques en jardinerie ou en supermarché sans montrer patte blanche. La loi imposera en effet aux commerces vendant ces produits, de les placer dans des vitrines fermées à clef, ou encore sur des étagères inaccessibles au public, nécessitant l’intervention d’un vendeur.

Interdiction totale des pesticides chimiques en 2019

Cela ne veut pas dire que ces produits seront interdits à la vente (pas avant 2019), mais en revanche, chaque client se verra proposer des solutions de remplacement par le jardiniste. Les pesticides représentent un chiffre d’affaires estimé à 620 millions d’euros par an, toutes catégories confondues. Logiquement, les consommateurs devraient reporter leur budget sur les solutions de remplacement, comme des pesticides à base de produits naturels, ou encore les solutions thermiques.

Les particuliers ne consomment que 5 % des pesticides chimiques

Vous devriez voir apparaître ces changements, au rayon jardinage de votre hyper ou magasin de bricolage, dans les prochaines semaines. Les grandes enseignes ne veulent en effet pas mettre leurs clients devant le fait accompli le 1er janvier prochain, mais accompagner le mouvement, et les aider à changer de produits.

L’interdiction totale des pesticides chimiques concernera également dès janvier 2018 les jardins publics et terrains de sport municipaux, partout en France. De nombreuses collectivités ont déjà pris les devants, et supprimé les pesticides chimiques en ville, pour certaines, depuis plusieurs années.  En revanche, du côté des agriculteurs, seuls certains produits sont interdits mais pas d’interdiction globale à l’horizon. Or en France, 95 % des pesticides chimiques répandus dans la nature le sont par l’activité agricole.

Photo de bannière : magasin Jardiland

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



1 commentaire Donnez votre avis
  1. Encore une foutaise de plus, les producteurs de fruits légumes et tout les reste, continueront toujours de traiter à outrances et nous intoxiquer,rien que les pommes jusqu’à plus de 20 traitements, pour ne citer que cet exemple, on pourrait aussi parler des vignes, je n’ai jamais vu des jardiniers amateurs faire autant de traitements, car contrairement à ce qui se dit ce n’est pas les jardiniers amateurs qui utilisent le plus de ces produits.

Moi aussi je donne mon avis