La guerilla urbaine des terroristes verts a commencé

La guerilla urbaine des terroristes verts a commencé

Vous avez peut-être l’âme d’un terroriste sans le savoir. Entendons nous bien : d’un terroriste urbain jardinier amoureux des plantes en ville. C’est le combat des soldats du Guerrilla Gardening : faire exploser des bombes de fleurs et de semis au milieu du béton. Leur rendez-vous annuel, c’est le 1er mai.

Plantations non autorisée de tournesols : la subversion verte

bombe grainesL’idée de faire tomber des bombes vertes sur nos villes n’est pas nouvelle : on en a parlé dès 2010 (une bombe jardinière pour guérilla urbaine) et l’idée n’est pas neuve et rejoint celle du  Pacte pour le jardin dans la ville. Elle n’est pas non plus sans susciter de réaction, enthousiastes ou négatives :

C’était à Paris le 1er mai dernier : “Génial, il fallait inventer cette action pour montrer aux bétonneurs et aux soi-disant architectes que nous on en crève du bitume, on veut du VERT. A Paris, on n’a pas assez d’espaces naturels, c’est trop dense, trop pollué, … Il faut agrandir la ville avec de la verdure.” s’enthousiasmait Stéphanie. Mais d’autres sont plus réservés comme Wabooa : “C’est le genre de vraie – fausse bonne idée qui  » germe « , c’est le cas de le dire, dans un esprit d’un futur BoBo qui n’a jamais vu un arbre ou un brin d’herbe  » en vrai « . Genre utopie de doux rêveur. Evidemment, les autres payeront les pots cassés, épandage de défoliants, immeubles fissurés...”


Cela fait 10 ans que Richard Reynold, jeune publicitaire gavé de béton, a franchi le rubicon et passé la cagoule du terroriste. Tous les 1er mai, il sort ses armes : des bombes de graines et il  mitraille la ville de fleurs-  en toute illégalité, sinon ce ne serait pas drôle !

<Richard Reynolds initiateur du mouvement

Richard Reynolds a réussi à créer un engouement international autour de cette idée qui se concrétise 2 fois par an

La Guerrilla Gardening a maintenant 10 ans. Planter des tournesols dans des espaces publics et au pied de son immeuble et sans autorisation, a été son manifeste. Le bouche à oreille a fait le reste : le mouvement subversif a fleuri et rassemble à présent des milliers de guerriers qui chaque 1er mai plantent tournesols et bulbes partout où il le peuvent. La Guerrilla Gardening a une antenne locale dans plusieurs paysdont la France  – voir la carte de toutes les actions autour de Paris.

La seedbox, l’arme de la guerrilla gardening

seedbox-guerrilla
La Seedbox (boîte à graines) est en fait un aérosol, une bombe à graines(une boule en réalité) ajoutée à une seringue qui servent à implanter des graines, à en injecter partout pour que des végétaux poussent dans tous les recoins inutilisés de la ville et des ses structures de béton.

Cette bombe est destinée aux enfants et adultes en quête d’un nouveau jeu d’espion ou de guerrier et cherchant à apporter un brin de nature dans leur cité.

Elle est une porte d’entrée à la science des plantes et une incitation au jardinage en ville. Une idée explosive.

Rejoindre la guerilla officielle

Vous voulez vous aussi fleurir l’espace public et rejoindre le mouvement de Richard Reynolds ? Deux fois par an, une foule de guérilleros armés de pelles et de sacs de graines envahit les rues pour leur donner de nouvelles couleurs.
Vous voulez rejoindre la communauté de pionniers et tout savoir de leurs projets ?
C’est sur ‪http://shamengo.com

  • A savoir : Les graines sont un vrai enjeu écologique, voire industriel ; d’ailleurs pour préserver le libre accès aux semences pour les jardiniers et agriculteurs et les préserver de la mainmise de l’industrie semencière, des milliers d’Européens ont rejoint le mouvement seed-sovereignty

*
Je veux témoigner