Four solaire portable, invention de l’année ?

Four solaire portable, invention de l'année ?

Ce soir sur M6 a lieu la finale de l’émission de divertissement L’inventeur 2012. Parmi les six inventions retenues, celle d’Alain Bivas avec son four solaire portable.

Four solaire portable, léger et simple à monter

On connaissait déjà l’intérêt de la cuisson solaire, le seul mode de cuisson ne brûlant pas les aliments, conservant les nutriments et vitamines, ne consommant pas d’énergie fossile, ne nécessitant pas l’ajout de matières grasses. Des avantages qu’on a encore du mal à expérimenter, les fours solaires et autres paraboles n’étant pas encore accessibles au plus grand nombre. Mais l’invention d’Alain Bivas va sans doute changer la donne…

Four solaire portable : plus de sécurité, plus d’efficacité

DR La Dépêche

En soi, Alain Bivas n’a pas “inventé” la cuisson solaire. Mais il a utilisé les connaissances déjà acquises en la matière pour proposer un objet malin, facile à monter et démonter, efficace et plus stable pour plus de sécurité. Une invention tellement prometteuse qu’Alain Bivas a reçu la médaille d’or du concours Lépine en 2011.

Une boîte en bambou contient tout ce dont a besoin Alain Bivas pour construire son four solaire portable en moins de 2 min.

La structure est simplifiée, mais stable et la parabole est si légère qu’elle s’adapte au vent et débraye d’elle même pour contrer une bourrasque sans renverser la nourriture qui cuit en son centre. L’ensemble de la structure ne pèse finalement que 4 kilos et récupère 65 % de l’énergie des rayons du soleil. Une visée permet en plus d’anticiper les déplacements du soleil pour des cuissons plus longues.

De belles perspectives pour les pays en développement

Certes, le four solaire est une innovation qui peut intéresser le plus grand nombre en France, en Europe ou autres pays industrialisés. Une énergie gratuite et infinie, un mode de cuisson non polluant et sain… On imagine très bien la portée d’un tel objet.

Mais tel n’est pas le but d’Alain Bivas, qui explique à la Dépêche : “Mon but final, c’est de créer un four solaire efficace et peu cher pour être vendu dans les pays qui en ont le plus besoin. Cela représenterait une économie considérable pour les populations défavorisées. Et quand on sait que l’eau contaminée est encore la deuxième source de mortalité dans le monde, sa stérilisation grâce au four constituerait une avancée majeure !

Si le four solaire portable a déjà retenu l’attention de plusieurs scientifiques et industriels, Alain Bivas n’a pas encore remporté la finale de L’Inventeur 2012, l’émission de M6. Ce soir, le programme revient sur les 6 finalistes et inventions retenus. Chaque invention sera testée et soumise aux votes. Le grand gagnant remportera un chèque de 100.000€. Alors un barbecue écolo, ça vous tente ?

*

Je réagis

Plus d’inventions écolo :