Écolabels : comment faire la part du vrai et du faux ?

Les fabricants l’ont compris : un produit écologique peut être un argument de vente. Si certains écolabels sont fiables, attention aux faux labels écologiques! Décryptage sur les vrais et les faux labels écologiques.

Écolabels : comment faire la part du vrai et du faux ?

Les écolabels garantissent la qualité écologique d’un produit ou d’un service, comme c’est le cas pour le label NF Environnement et l’Écolabel européen. Il est important de bien les distinguer des autres logos et mentions qui peuvent fleurir sur les emballages des produits, car si certains labels offre de réelles garanties écologiques, d’autres sont là pour tromper le consommateur.

NF Environnement et Écolabel européen : de vraies garanties

Ces labels récompensent les produits ou services qui font preuve d’une démarche écologique globale, de leur conception à leur fin de vie.

écolabels

L’Écolabel européen est le seul qui puisse être utilisé dans tous les pays de l’Union Européenne. En France, d’après un bilan effectué par l’Afnor, il est apposé sur 3.500 produits et 347 établissements touristiques. En effet, l’Écolabel européen peut aussi être utilisé pour les campings, gîtes et hôtels qui respectent l’environnement.

Les autres produits concernés par l’Écolabel européen sont principalement le papier, les détergents, les peintures et revêtements ainsi que les produits de beauté.

La norme NF Environnement est spécifiquement française : elle garantit les produits fabriqués selon une démarche d’écoconception globale. Les stylos BIC sont par exemple les seuls instruments d’écriture certifiés NF Environnement. La marque propose en effet des produits fabriqués de manière écologique, solides, et à haute durée de vie.

Les autres labels écologiques

Il existe des labels pour les marques étrangères que l’on peut retrouver sur certains produits en France : il s’agit de l’Ange Bleu allemand et du Nordic Swan scandinave. Ils garantissent eux aussi des produits écologiquement performants et suivent même cahier des charges plus strict que celui de NF Environnement. Donc, si vous voyez ces labels, n’hésitez pas !

écolabels ange bleu nordic swan

Les écolabels pour les produits alimentaires et cosmétiques

Les labels NF Environnement et Écolabel européen ne concernent que les produits non alimentaires. Pour les produits alimentaires, on se fiera en priorité aux labels bio (AB et la feuille européenne) afin de s’assurer du respect de l’environnement lors de la production de l’aliment.

Les cosmétiques écologiques possèdent également leurs propres labels : ils peuvent posséder l’Écolabel Européen ou d’autres labels privés, comme Ecocert ou Cosmebio.

Les faux labels et autres auto-proclamations environnementales

Attentions aux labels mis en place par les fabricants eux-mêmes, comme les produits « Monoprix Vert », « Carrefour Agir »… S’il s’agit la plupart du temps de produits effectivement écolabellisés, il est important d’être vigilant à l’achat puisqu’aucun contrôle externe n’est effectué.

De même, il convient de faire attention aux allégations environnementales indiquées sur les produits : « respecte l’environnement », « produit vert » ou « produit biodégradable » sont des affirmations qui ne sont nullement contrôlées de manière indépendante.

Vérifiez ce qui se cache derrière ce genre de labels !

Sachez que pour une utilisation mensongère de ces affirmations, le fabricant peut être contrôlé par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). Vérifiez si vous le pouvez la charte et les outils de contrôle du produit en question.

Attention aux faux labels écologiques

Attention également aux « faux » labels, c’est-à-dire aux sigles mentionnés sur les emballages qui ont tendance à nous induire en erreur. Ils sont certes légaux mais ils ne garantissent en rien que le produit est écologique et qu’il respecte votre santé et l’environnement :

Le point vert certifie simplement que le fabricant est partenaire du programme français de valorisation des emballages ménagers : c’est une obligation légale.
Le logo « préserve la couche d’ozone » indique que le produit n’utilise pas de gaz chrolofluocarbone (CFC) dont la production est interdite… depuis 1996.
Le logo « Tidy man » est simplement apposé pour inciter le consommateur à jeter leurs emballages aux ordures et non dans la nature.
La mention préserve l’environnement est une auto-déclaration de l’entreprise, aucunement contrôlée et strictement commerciale.
L’anneau de Möbius indique que l’emballage ou le produit est recyclable, mais pas forcément recyclé. Si ce logo est accompagné d’un pourcentage, il signifie que l’emballage ou le produit est constitué de matériaux recyclés.

Apprenez donc à tous les reconnaître pour faire vos achats en conscience !