Eau de javel : la chasse aux bactéries doit cesser

Eau de javel : la chasse aux bactéries doit cesser

Cela fait des années que l’on nous dit que pour une hygiène et un nettoyage impeccables de la maison, l’eau de Javel est une nécessité…Mais on évoque beaucoup moins sa toxicité sur le plan sanitaire et environnemental. Pourtant, en dépit des traditions, il serait bon de prendre conscience une bonne fois pour toute de certains aspects nocifs de cette “bonne” vieille eau de Javel…

Eau de javel, cessons l’obsession !

L’eau de Javel est une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium et de potassium, très (trop !) souvent utilisée comme désinfectant.

L’eau de Javel, utilisée pour tout, à tort…

Ainsi, en raison des ses propriétés oxydantes qui provoquent son effet blanchissant, de ses propriétés bactéricides, sporicides, fongicides, virucides et désodorisantes, l’eau de javel est plébiscitée pour tout et n’importe quoi…dans les toilettes, sur les sols, et même dans les poubelles et en addition de lessives.

Certes, l’eau de javel élimine à court terme les micro-organismes, mais elle facilite aussi le développement de bactéries résistantes. Un phénomène que l’on retrouve avec les antibiotiques.

C’est pourquoi, contrairement aux idées reçues, il ne sert à rien de vouloir désinfecter ou nettoyer de fond en comble la maison puisqu’il suffit à peine de faire quelques pas dans une pièce nettoyée pour la “recontaminer”. Les colonies de bactéries se rétablissent rapidement à partir de quelques germes restants seulement.

eau-javel-netoyyage-bactéries

 

Par ailleurs, outre son action toxique et corrosive pour la peau et les yeux en cas de contact, surtout sous sa forme concentrée, l’eau de javel ne contient aucun tensio-actif, et donc ne nettoie pas ! Sans oublier qu’elle ne doit jamais être mélangée à certains produits ménagers (contenant notamment de l’ammoniaque) au risque d’entraîner un gaz toxique voire même une explosion.

Des bactéries essentielles à l’équilibre de la nature

De plus, tuer la totalité des micro-organismes au sein de la maison perturberait l’environnement, puisqu’ils contribuent à son équilibre.Concrètement, il faut se mettre en tête qu’ il existe des bactéries pathogènes, néfastes pour l’homme, certes, mais il ne s’agit pas d’une majorité. La plupart ont en fait une fonction essentielle dans la biodégradation

eau-javel-nettoyage-bactérie

La désinfection à l’eau de javel est nécessaire uniquement en cas de maladie à la maison dont la déclaration est obligatoire comme la salmonellose ou certaines hépatites entre autres.

Pour éviter tout risque, que ce soit pour la santé ou l’environnement, il vaudrait donc mieux privilégier les produits ménagers écologiques, aux tensio-actifs végétaux, très efficaces tout en étant respectueux de votre santé et de la planète. D’autant que les parfums à bases d’huiles essentielles bio agréables sont aussi intraitables pour assainir.

Savon de Marseille, le vrai bien sûr, savon noir, vinaigre blanc, bicarbonate de soude ou encore huiles essentielles, vous pouvez compter sur eux pour un nettoyage sans faille.

Eau de javel- le saviez-vous ?

Plus d’un quart des intoxications est dû à des produits d’entretien, parmi lesquels l’eau de Javel représente à elle seule 40 % des accidents.

Faites votre eau de Javel bio !

L’eau de Javel c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique !

Pour être sûr de vous, confectionnez vous même votre eau de javel…bio, uniquement avec des ingrédients moins polluants. Pour cela vous pouvez :

  • diluer 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de thym avec une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans un seau d’eau.
  • ou versez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium, 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc et quelques gouttes d’huile essentielle de citron dans un sceau d’eau chaude.

*