Détecteur de fumée : quel équipement ?

Depuis le 8 mars 2015, l’installation d’un détecteur de fumée, au moins, dans chaque foyer français est obligatoire. Que dit la loi ? Quel équipement choisir ?

Détecteur de fumée : quel équipement ?

Détecteur de fumée (DAAF), obligatoire dès mars 2015

Selon les pompiers qui se sont réunis récemment sur ce sujet, seulement 20 % des foyers étaient équipés de détecteurs avant l’obligation.

Revenons déjà sur l’objet : vendu sous le nom sympathique de DAAF – et n’ayant pourtant rien à voir avec le groupe de musique industrielle du même nom -, le Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée est effectivement obligatoire dans votre domicile depuis 2015.

Détecteur de fumée – Que dit la loi ?

Il faut se fier à l’arrêté publié au Journal officiel du jeudi 14 mars 2013. Ce texte précise les conditions de l’installation et le type de modèle.

détecteur-fumée

Détecteur de fumée ou DAAF

Quand s’équiper ?

Dès à présent. L’installation d’un détecteur de fumée (DAAF) dans chaque foyer est obligatoire depuis le 8 mars 2015.

Qui paie, qui installe ?

Selon la loi, “le détecteur de fumée doit être acheté et installé par le propriétaire du logement, que celui-ci occupe son logement ou le mette en location.

L’occupant du logement peut vérifier le bon état du détecteur de fumée mais dans le cas d’une location, il peut s’agir du propriétaire ou de l’organisme de gestion locative :

  • Pour les locations saisonnières,
  • Pour les logements loués et déjà meublés,
  • Ce n’est pas non plus l’occupant pour les logements sociaux les logements de fonction.

Quel modèle de détecteur choisir ?

Attention aux faux : comme à chaque fois qu’un équipement devient obligatoire, on voit un peu tout et n’importe quoi apparaître. Sébastien, capitaine de pompiers à Lille nous conseille de “choisir uniquement les détecteurs marqués NF en plus du marquage CE obligatoire. Il faut faire attention aux appareils non conformes“.

détecteur-fumée-avissur

 

detecteur-fumee-daaf-en-14604

 

Il faut suivre la norme CE EN14604 et le détecteur de fumée doit comporter certaines caractéristiques :

 

  • Il doit indiquer que les piles ou la batterie est défaillante et ce indépendamment d’une source d’alimentation ;
  • Il doit émettre un signal sonore caractéristique en cas de problème d’alimentation ;
  • Il doit comporter un indicateur de mise sous tension ;
  • Le signal d’alarme soit être d’un niveau sonore supérieur ou égal à 85 dB(A) à 3 mètres.

Il doit également comporter les informations suivantes, non effaçables :

  • Nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur,
  • Numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur,
  • Date de fabrication ou numéro du lot,
  • Type de batterie à utiliser,
  • Le mode d’emploi pour l’installation,
  • L’entretien et le contrôle du détecteur.

Où installer les détecteurs

Il ne faut pas installer le détecteur de fumée n’importe où. Il faut éviter les endroits dégageant de la vapeur, donc la cuisine et la salle de bain. Au contraire, il faut installer le DAAF de préférence dans un couloir menant aux chambres par exemple. On l’installe en hauteur, le plus haut possible, à distance des autres parois.

Sébastien, capitaine de pompiers à Lille nous conseille d’installer les détecteurs “dans les couloirs qui mènent aux chambres”.

Il existe des détecteurs moins anonymes, plus “design” proposés par certaines marques : Avissur (photo), AngelEye, Jalo Helsinki, Gira…

 Page suivante : Pourquoi un détecteur de fumée ?