Cultiver ses légumes à l’intérieur avec une “windowfarm”

Et si vous faisiez pousser laitue, petits pois et poivrons dans votre appartement ? Pour cela, vous aurez besoin d’un peu de temps et de bouteilles en plastique recyclées pour adopter cet ingénieux système de “ferme de fenêtre” mis au point par une artiste new yorkaise.

Cultiver ses légumes à l'intérieur avec une "windowfarm"

L’engouement pour le jardinage devient presque sans limite. Le jardinage est devenu un des loisirs préférés des Français. Dans notre société hyperactive, un retour à la terre et aux activités saines fait le plus grand bien. Alors si s’adonner au plaisir de jardiner reste facile à la campagne, pour les citadins, c’est une autre histoire. Le projet Windowfarms va leur plaire. Il s’agit d’un système de culture hydroponique vertical conçu à partir de bouteilles en plastique recyclées que l’on place tout simplement devant sa fenêtre. C’est ingénieux, écolo, rigolo et cela permet à n’importe qui de cultiver des légumes dans son appartement !

Fenêtre sur potager

A l’origine de Windowfarms, Britta Riley, artiste américaine qui vit à Brooklyn. Même si comme toute New-Yorkaise Britta voue une vraie passion pour la Grosse Pomme, il n’empêche qu’elle envie ceux qui produisent eux-même leurs aliments, car elle aime manger de bons produits frais dont elle connaît la provenance. D’où son idée de faire pousser ses propres fruits et légumes. Mais comment faire lorsqu’on habite un appartement en ville  ?

L’artiste a ainsi eu la brillante idée de se servir de la lumière naturelle apportée par la fenêtre de sa cuisine. Elle y a installé un système équipé d’une petite pompe à air qui fait circuler par un goutte à goutte du terreau liquide dans les bouteilles remplies de billes d’argile.

Et voilà un potager vertical hydroponique : il n’y a pas besoin de terre pour cultiver !

Les Windowfarms permettent ainsi aux citadins de produire une partie de leur alimentation dans leur habitation toute l’année.

Pour concevoir le prototype, la jeune femme a utilisé son imagination, quelques fournitures et ce qu’elle a pu trouver dans les bennes de recyclage en bas de son immeuble. La Windowfarm, à l’instar d’un potager plus traditionnel, permet de consommer des légumes qui n’auront pas été traités chimiquement.

Du (très) local et du bio en somme !

Une « ferme de fenêtre » peut faire pousser jusqu’à 25 plantes simultanément. C’est sûr, il n’est pas (encore ?) possible de faire pousser tout un potager devant sa fenêtre, et vous aurez encore besoin de votre AMAP ou votre magasin bio pour les carottes, pommes de terre, radis et compagnie. Cependant, les Windowfarms sont idéales pour les fines herbes, les laitues, les choux, les tomates cerises, les fraises, les poivrons, les cornichons, les piments, les petits pois etc.

A adopter aussi pour les plantes médicinales ! En infusion ou en inhalation, les aromates sont à privilégier pour soigner les petits maux avant d’avoir recours aux molécules chimiques : thym, romarin, origan, sarriette, pin sylvestre contre le rhume ; camomille, lavande, menthe, mélisse, tilleul, verveine, angélique contre les maux de tête ; marjolaine, origan ou mauve contre les maux de gorge, etc.

*

La suite p.2> concevoir sa windowfarm