Cosmétiques bio vs cosmétiques classiques : leur efficacité

Ce sont ses composants de base qui font qu’un produit cosmétique est de qualité ou pas. L’efficacité d’un produit de beauté dépend en effet à 80 % de son excipient. Or les excipients couramment utilisés dans les cosmétiques classiques sont des composants synthétiques voir même issus du pétrole !

A quoi sert un excipient ?

Un excipient est une substance qui sert à accélérer la diffusion du principe actif dans la peau (l’épiderme plus précisément). Une crème est d’habitude faite de 80 % environ d’excipient (eau + huile). C’est pourquoi la qualité et l’efficacité de cette crème dépendent très fortement de cet excipient.

L’excipient doit avoir certaines qualités comme ne pas provoquer et prévenir des allergies ou bien soigner la peau.  Les différents excipients proviennent :

  • d’huiles de silicones : peu biodégradables (donc nocives pour l’environnement), dérivées du silicium et entièrement synthétiques, elles sont douces et agréables à étaler sur la peau.
  • d’huiles minérales (paraffine, vaseline…) qui ont la caractéristique d’être bon marché et dérivées directes du pétrole mais avec l’inconvénient de ne pas être bonnes pour la santé. Les huiles minérales ont tendance à empêcher la peau de respirer et à s’accumuler dans l’organisme avec des conséquences très négatives selon une étude de l’OMS..
  • d’huiles et de graisses végétales qui sont très proches des acides gras de la peau. Ces huiles et graisses végétales sont issues de fruits ou de leurs graines (huile d’avocat, de jojoba, huile d’amande, d’avocat, beurre de karité, etc.) et sont bien acceptées par l’organisme. Ce sont ces excipients que vous retrouvez dans les cosmétiques bio.

Excipients, principes actifs, et cosmétiques bio

Un cosmétique bio labellisé ne présente ni d’huiles minérales ni de silicones. Il est composé à 95 % minimum d’ingrédients végétaux issus de l’Agriculture Biologique (50 % pour les CosmebioEco).
Developpement durable articleComme évoqué, les excipients chimiques (silicones, huiles minérales) sont remplacés ici par une base d’eau florale, de source, ou d’argile et  des huiles ou graisses végétales. Ces excipients extraits de plantes sont eux-même des principes actifs* et se substituent ainsi aux principes actifs d’origine synthétique que l’on trouve dans les cosmétiques traditionnels  : un produit bio peut d’ailleurs contenir jusque 30 % de principes actifs contre moins de 1 % pour la majorité des produits classiques

Or du principe actif découle directement l’efficacité d’un produit de beauté : ce sont les principes actifs qui donnent à la crème ses propriétés !

Les principaux principes actifs qui servent à composer les produits cosmétiques sont l’argile, l’élastine,  l’acide hyaluronique, les vitamines, certains fruits et légumes, etc.

A noter que les principes actifs mis en avant en cosmétique traditionnelle sont rarement assimilés directement par la peau : les molécules de collagène, par exemple, sont trop grosses pour pénétrer à l’intérieur du derme qu’elles sont sensées rajeunir, et n’ont qu’un effet hydratant…

Developpement durable article

*Contrairement aux molécules actives isolées synthétiquement, un extrait naturel conserve sa structure originelle et peut contenir des dizaines de molécules actives.

En bref : composition d’un cosmétique

Quelles que soient leurs formes (crèmes, gels, etc.), les cosmétiques ont tous une composition à peu près identique :  excipients + principes actifs + adjuvants (conservateurs, stabilisants, humectants) + additifs (parfums, colorants).

> Tous les adjuvants et additifs d’un cosmétique certifié bio doivent être d’origine naturelle.

 Pour aller plus loin  :