Construire ou rénover, qu’est-ce qui est meilleur pour l’environnement ?

De plus en plus de propriétaires ou futurs propriétaires sont conscients de l’importance du respect de l’environnement, surtout en matière d’habitation. Les personnes désirant construire ou rénover leur habitation exigeront de plus en plus des matériaux et des outils de construction performants et des performances énergétiques élevées.

Construire ou rénover, qu'est-ce qui est meilleur pour l'environnement ?
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

La demande est de plus en plus forte chez les particuliers ainsi que chez les professionnels pour utiliser des matériaux de construction minimisant leur impact sur l’environnement.

La construction d’une maison peut avoir un impact majeur sur la consommation d’énergie et la production de déchets. Vous souhaitez que votre maison réponde à des exigences en termes de confort mais aussi d’impact sur l’environnement ? L’éco-construction est une méthode adaptée pour limiter les impacts sur l’environnement lors de la construction d’une nouvelle maison.

L’éco-construction, pour construire ou rénover en limitant l’impact sur l’environnement

L’éco-construction ou la construction durable, est une manière de bâtir ou de rénover sa maison de façon à diminuer l’énergie utilisée et l’empreinte carbone des matériaux utilisés.

Le fait de vouloir partir sur une rénovation ou une construction respectant l’environnement vous apportera de nombreux avantages : « éco-construire » ou « éco-rénover » équivaut aujourd’hui à atteindre une haute performance sur plusieurs cibles touchant à l’environnement, au confort et la santé des occupants d’un bâtiment, en particulier la préservation des ressources énergétiques, la lutte contre le changement climatique, la réduction des déchets et de la pollution, la qualité de l’air intérieur, le confort des occupants, la qualité environnementale et sanitaire des produits de construction.

Construire aux normes les plus exigeantes : un investissement pour l’avenir

Les acteurs de cette construction disposent de référentiels, de normes ou de certifications pour les aider dans leurs projets de construction ou de rénovation. De plus, l’État accorde des avantages sous forme de crédit d’impôt à tous ceux qui adoptent ces standards.

C’est notamment le cas de la norme BBC – pour bâtiment basse consommation – , qui permet de réduire la consommation d’énergie de votre chauffage, ventilation, et éclairage. Exemple : la société Maisons Pierre propose une maison entièrement conforme au label BBC et qui offre des réductions importantes sur votre facture énergétique.

Rénover : une alternative pas forcément plus écologique

Le choix de la rénovation par rapport au neuf est très personnel : « dans une construction neuve, je peux tout faire à ma guise » vs. « une vieille maison a plus de caractère » ou « j’aménage une vieille maison de façon moderne pour plus de créativité ». Néanmoins, le choix repose sur des critères objectifs quant aux coûts et à l’impact environnemental.

Selon le Buildings Performance Institute Europe, « Une part importante du stock en Europe est de plus de 50 ans, avec de nombreux bâtiments toujours en usage aujourd’hui construits il y a des centaines d’années. Plus de 40 % de nos bâtiments résidentiels ont été construits avant les années 1960, lorsque les règlements de construction de l’énergie étaient très limitées. » Or, la France fait partie des pays d’Europe ayant la plus forte proportion de bâtiments anciens, aux côtés du Royaume-Uni, du Danemark, et de la Suède.(1)

Le rénovation est donc une option qui se présente fréquemment. Au bilan positif de la rénovation (on évite une nouvelle emprise au sol, l’utilisation de nouveaux matériaux, l’installation de nouvelles infrastructures pour les égouts, l’électricité et l’éclairage public…), il faut regarder aussi le bilan négatif : la démolition, le concassage, et le stockage de gravats ont un impact sur l’environnement.

construction-renovation-maison-environnementTout dépend en réalité de la nature du bien. Une remise à niveau d’une maison ancienne, suivant son état, aux normes d’une maison BBC, peut nécessiter des travaux, et donc un impact écologique énergétique et environnemental, également très conséquent.

Une règle simple et approximative, mais qui permet d’évaluer rapidement le bilan écologique :  votre budget. S’il vous en coûte plus cher de remettre un bien ancien aux normes modernes, pour un résultat équivalent en termes d’esthétique et de confort, c’est qu’a priori le jeu n’en vaut pas la chandelle. Sinon, il s’avérera peut-être effectivement préférable pour l’environnement de rénover et de réutiliser un bâti existant plutôt que de construire du neuf. Quoi qu’il en soit, pensez « BBC ».