Compost : comment lui faire traverser l’hiver ?

Le compost, c’est bon pour le jardin. Cependant, quand on veut se lancer dans la réalisation de ce processus naturel et que les périodes de grand froid s’accentuent, on ne sait pas toujours comment s’y prendre.

Compost : comment lui faire traverser l'hiver ?

Le compost peut être réalisé toute l’année, toutefois, il faut acquérir quelques bons réflexes pour réussir un compost en dépit du manque de chaleur…

Conseils pour pratiquer le compost en hiver

En principe, le compost a besoin de chaleur pour faciliter la dégradation de la matière qui le constitue. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, réaliser un compost en période hivernale est tout à fait possible.

Le processus sera certes beaucoup plus lent et peut-être même interrompu en raison des basses températures, mais au retour du printemps, la décomposition reprendra normalement, et ce, même si la matière a été gelée.

compost en hiver, recyclage, jardin

© ChameleonsEye Shutterstock

Ne pas mélanger le compost quand il fait froid

Pendant la saison froide, la matière ne doit pas être retournée afin de faciliter le développement des micro-organismes. C’est seulement à l’arrivée des beaux jours que l’on pourra remuer activement la matière à l’aide d’une fourche (en règle générale, il faut compter environ six mois pour un bon compost !)

En revanche vous pourrez l’alimenter tout l’hiver en diversifiant les apports. Pour vous faciliter la tâche, évitez de placer le composteur tout au bout du jardin, rapprochez-le et placez-le à l’abri si possible pour favoriser le processus de dégradation.

De plus, pour éviter de sortir tous les jours afin de déposer vos déchets dans le bac à compost, placez un petit conteneur dans votre cuisine muni d’un couvercle. Vous pourrez ainsi sortir les déchets au bout de quelques jours.

Pensez également à isoler le tas de matière organique à l’aide de feuilles mortes ou encore de terre. Surveillez de temps à autre les risques de tassement. Si une odeur très forte s’installe, aérez un peu le bac. D’ici le printemps, votre compost tant attendu sera prêt pour favoriser l’activité biologique !

Compost-Rappel

Pour la réalisation du compost, évitez d’y mettre de la viande, du fromage, des produits laitiers, du gras. En revanche, vous pouvez y verser des feuilles mortes, des épluchures de légumes, des coquilles d’oeuf, du pain, du marc de café, des pelures de fruits et légumes, des mouchoirs en papier, des cendres de bois.

Illustration bannière : Compost recouvert de neige – © nirina Shutterstock