Chasse à la baleine : le Japon persiste et signe

Chasse à la baleine : le Japon persiste et signe

Une décision de la CIJ avait contraint le Japon à arrêter la chasse à la baleine. Sans véritable surprise, les Japonais ont décidé de reprendre, mais attention avec de “nouvelles méthodes”.

Le Japon va reprendre la chasse à la baleine en Antarctique

L’Australie doit fulminer. Lundi 31 mars 2014, la Cour internationale de Justice de la Haye avait décidé d’interdire au Japon de poursuivre la chasse à la baleine dans l’Océan Antarctique. Alors que toute pêche commerciale était interdite, un texte autorisait cependant la pêche à des fins scientifiques.

Le Japon chassait donc la baleine, officiellement dans le cadre d’un programme scientifique. L’Australie a alors attaqué le pays, apportant des preuves à la Cour internationale de Justice de la Haye que les programmes scientifiques menés sur les baleines, Jarpa et Jarpa II, dissimulaient des activités non scientifiques. Et la CIJ de décréter que la mascarade avait assez duré.

Le Japon, mauvais perdant, n’avait pas caché son intention de chercher à continuer. Il n’aura fallu au pays que quelques mois pour trouver une parade.

chasse-a-la-baleine-rorqual-commun-ban

Un nouveau programme de recherche scientifique

Ce qui avait coincé dans l’argumentaire du Japon était principalement :

  • trop peu de méthodes de recherche non-létales sur les baleines
  • manque de rigueur et de clarté dans l’échantillonnage
  • des objectifs de chasse trop élevés

Le Japon a donc annoncé un nouveau programme de recherche prenant en compte ces remarques. Il s’agit à présent :

Cela signifie tout de même retourner dans l’Océan Antarctique et le Japon ne compte pas arrêter de pêcher les petits rorquals. En 2013-2014, le Japon avait déjà capturé plus de 200 petits rorquals en un ans, même si les prises avaient baissé, en parallèle avec la baisse de demande de viande de baleine.

rorqualCommun

Pas question d’arrêter la chasse

En vérité, il ne s’agit d’ailleurs pas plus de renoncer à la pêche commerciale, mais le Japon souhaite construire un modèle “compatible” avec l’écosystème de l’Antarctique.

Reste à l’Agence japonaise des pêches à soumettre ce nouveau programme de recherche à l’International Whaling Commission (IWC) mi-septembre en Slovénie, pour une entrée en vigueur en 2015.

Quoi qu’il en soit, le Japon continue en parallèle de chasser la baleine dans le Pacifique Nord et dans ses eaux, deux zones non concernées par la décision de la CIJ.

Le Japon fait partie des principaux pays récalcitrants à arrêter la chasse à la baleine. En attendant, septembre est aussi le mois de la reprise de la chasse au dauphin à Taiji, en parallèle du massacre aux îles Féroé (Danemark). De la même manière, la chasse à la baleine fait partie des traditions que le Japon ne souhaite pas arrêter.

*

chasse à la baleine programme scientifique Japon 2015

Lisez plus sur la chasse à la baleine :