L’auto-partage passe à l’electrique

De plus en plus de villes proposent l’auto-partage de voitures électriques. Preuve que les municipalités croient en l’avenir de la voiture électrique et de l’auto-partage. Petit zoom sur un succès annoncé.

Autopartage  : le libre-service de voitures passe à l’électrique

A Paris, la mairie repousse sans cesse la mise en place du système d’autopartage autoLib’ pour “la fin de l’année” (2011 ?) mais à Nice, le maire UMP Christian Estrosi a accéléré le mouvement :

Nice mettra en place 50 voitures électriques, des Peugeot Ion le 30 mars 2011.

En cela, Nice rejoindra La Rochelle qui depuis 1999, propse déjà un libre-service de voitures électiques sur 7 stations avec 420 abonnés fin 2010

Autopartage autolib AutoLib’ à Paris pour … l’année prochaine

Il faut dire qu’AutoLib’ est un dispositif d’une autre taille : 1000 stations réparties sur Paris et la cinquantaine de communes alentours avec 3000 voitures en autopartage.

Ce sera peut-être la Blue Car électrique du  groupe Bolloré, actuellement en négociation.

De plus, si le système proche du Vélib’ du vélo, Nice aura un système un peu différent : à Nice, on ne pourra pas déposer sa voiture électrique dans une autre station que celle où on l’a prise.

L’autopartage à La Rochelle

La Rochelle, ville précurseur, va continuer à innover. La ville espère atteindre rapidement 1000 abonnés en passant à 13 stations d’auto-partage tandis le parc de voitures électriques sera renouvelé pour des Mia et des Citroën C-Zéro.

  • Autre expérience : des voitures électriques automatiques sans chauffeur seront essayées sur un parcours type de 2 km disposant de 5 arrêts.

*

A lire également sur l’autopartage

Découverte des usines de Renault

Découverte des usines de Renault