Le WWF démontre qu’on peut manger mieux, plus durable, sans payer plus cher

Le WWF a publié une étude qui montre que l’on peut manger mieux en réduisant notre impact sur la planète, pour le même coût.

Rédigé par Pauline Petit, le 9 Nov 2017, à 10 h 20 min

Il est parfois difficile de parvenir à manger équilibré dans un budget restreint. Toutefois, en changeant un peu ses habitudes alimentaires, il est possible de manger plus sainement tout en respectant son budget. C’est le résultat d’une étude publiée par WWF et ECO2 Initiative.

« Manger mieux tout en réduisant notre impact sur la planète, c’est possible ! »

Le panier standard des Français, pour une famille de 4 personnes, est évalué à 190 euros par semaine. Il comporte en grande quantité des protéines animales (viande, poisson), des plats préparés et des boissons en bouteille. Autant d’aliments ayant un coût important, tant financier qu’environnemental. Il est possible de réduire ces postes de dépenses en privilégiant les produits plus sains, et de meilleure qualité.

Un régime flexitarien est plus sain et moins cher

WWF et ECO2 ont comparé le panier standard des Français avec un panier « flexitarien » composé de moins de protéines animales tout en respectant les besoins journaliers de chaque personne(2).

panier flexitarien

La comparaison entre un panier classique et un panier flexitarien © WWF-ECO2 Initiative

Ce panier flexitarien comporte donc moins de viande et de poisson, moins de produits transformés, moins de boissons sucrées et plus de fruits et légumes, de céréales complètes et de légumineuses. « Concrètement, cela signifie, pour une personne, de passer de 6 repas par semaine avec de la viande ou du poisson sauvage, à 4 repas par semaine, et d’un repas par jour avec des produits transformés à seulement 2 repas par semaine », analyse le WWF.

Pour le même prix, on parvient à acheter des produits bio ou labellisés (pêche durable, Label Rouge) pour un bilan carbone presque divisé par deux et une qualité nutritionnelle bien meilleure. En effet, alors que le panier moyen des Français obtient un Nutriscore moyen (C), le panier flexitarien obtient le meilleur score (A).

Une fois de plus, cette étude nous montre que manger sainement et consommer des produits bio n’est pas réservé aux plus riches : il suffit de consacrer un peu plus de temps à la cuisine !

Illustration bannière : Femme qui achète des légumes – © AYA images
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Bjr,
    J’en suis environ à 40€/sem en étant vgtalienne,en consommant bio, n’achetant pas de produits transformés, ni boissons sucrées, faisant aussi mes produits ménagers et pour le corps.
    J’aurai tout de même aimé que soit montré des exemples de paniers avec leur contenu et des menus pour accompagner.

  2. n’importe quoi. Je suis ric-rac tous les mois en ayant aucun poisson, aucun produit transformé et aucune boisson sucrée.
    Je démontre quand il veut à WWF que c’est impossible d’acheter un panier comme il le disent, je regarde pourtant ces produits biode luxe-cher avec envie..
    un article pour Bobos pour faire culpabiliser les pauvres! la violence des riches en somme.

    • Ça correspond à un panier moyen d’environ 50€/personne dans les 2 cas. Vous êtes peut-être en dessous niveau budget aussi comme en principe une grandes parties des paniers analysés est en dessous et l’autre parties au dessus. Moi par exemple j’ai un panier de 40€ pour 2 par semaine, et ce n’est pas applicable dans mon cas du moins pas entièrement.

  3. Dommage de ne pas avoir documenté l’article, j’aurais été curieux de voir ce panier, son contenu et les repas proposés.

Moi aussi je donne mon avis