WakaWaka, la lampe avec une mission éclairée

Rédigé par Annabelle, le 12 Nov 2012, à 17 h 50 min

La WakaWaka a été largement primée aux derniers Accenture Innovation Awards, une organisation internationale récompensant l’innovation dans divers domaines. Elle a raflé les prix dans les catégories Communication, Média et Technologie, Energie et la catégorie Green Tulip qui récompense les innovations « vertes » donc durables.

Chez nous, la lampe peut s’adapter à n’importe quel support et peut aussi recharger la plupart des téléphones portables (sauf iPhone). Là-bas, elle remplace la lampe à pétrole pour un prix équivalent à 2 ou 3 mois de kérosène. La WakaWaka est suffisamment puissante pour fournir de la lumière à plusieurs personnes assises à table, pour cuisiner, et même éclairer une petite pièce.

Pour chaque lampe LED vendue, une partie est reversée au programme Climate Hero Education, ce qui permet aux familles les plus pauvres, c’est-à-dire qui vivent avec moins de 2 dollars par jour, d’accéder à cette technologie solaire.

Le programme Climate Hero Education a pour vocation de sensibiliser les écoliers et étudiants aux atouts indéniables des énergies propres, à la nécessité d’avoir accès à de l’eau propre, à l’hygiène, à la préservation des ressources naturelles et au recyclage. Le programme donnent droit à ceux qui le suivent d’acquérir une lampe solaire WakaWaka à moindre coût.

Faire de l’éducation une priorité

La fondation WakaWaka attire l’attention sur l’énorme impact de l’éclairage solaire sur l’éducation. En effet, les enfants vivant dans des foyers équipés de lampes solaires peuvent suivre une scolarité dans de meilleures conditions. Ainsi, ils obtiennent de bien meilleurs résultats par rapports aux élèves encore privés de lumière chez eux (50 % de réussite en plus).

La fondation a d’ailleurs développé un kit éducatif à destination des écoles comprenant une lampe WakaWaka ainsi que des livres et des BD à vocation pédagogique, mettant en scène le personnage de Climate Hero et des fournitures (cahiers, stylos, gommes, etc.). L’objectif est de sensibiliser les enfants et leur famille aux dangers du kérosène, et leur donner accès aux alternatives.

Acheter une lampe et faire un don

Il est possible de contribuer au travail de la fondation en achetant une lampe WakaWaka ou en faisant un don. Pour chaque promesse de don de 125 dollars et plus, 3 lampes seront offertes aux élèves et enseignants de l’école Mwamtsefu au Kenya.

  • Toutes les infos sur : www.wakawakalight.com

*

Je réagis

A lire également :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. je crois que l’on oublie trop facilement que les panneaux solaire sont une cochonnerie a fabriquer et que l’on ne sais pas les recycler

  2. Je viens de retrouver un article d’un blog concernant la réparation de la lampe Décathlon à laquelle je faisait mention :
    web-in-pocket.blogspot.fr/2012/05/reparation-dune-lampe-rechargeable.html

  3. Quelques autres remarques :
    – elle n’est garantie qu’1 an,
    – 60 lumens (données constructeur) sans doute à pleine puissance voire en max (« les 2000% dont il parle) me semble peu, c’est vrai que c’est plutôt une lampe de poche ou de proximité,
    – elle est hors de prix : 39 $ (sur le site du fabriquant !),
    – sa forme ne me semble pas très ergonomique (son plastique et sa forme me laisse à penser qu’elle vieillira mal. Bien il vaudrait mieux l’avoir en main pour le dire),
    – plutôt que de montrer le mauvais exemple de la bouteille en plastique comme chandelier (même si je crois comprendre le message par rapport au coût de celui-ci etc…) d’autre mode de fixation seraient les bienvenu : crochet ou anneau pour sa suspension pas exemple.

    Il y a 2 ans, Décathlon – la chaine de magasin de sport – proposait une lanterne à 20 € environs à LED unique dont la lumière était diffusée à 360° par un cône en plastique « chromé ». Cela fournissait un éclairage « correct » dans toute une petite pièce. C’était rechargeable par une petite manivelle. La tourner pendant moins d’une minutes donnait plus d’une demi-heure d’éclairage. Malheureusement je ne trouve plus ce modèle.

  4. complément

  5. Comme ce devrait toujours être – surtout pour les éclairage à LEDs qui sont souvent trop directifs, éblouissants et désagréables en couleur d’éclairage -, il faudrait donner certaines caractéristiques d’éclairement (Nombre de lumens, angle d’éclairage du faisceau, température de couleur, etc…)
    C’est très important pour une utilisation « au quotidien » ou au moins fréquente.

    Sinon, il est certain que c’est là une solution à l’éclairage dans les pays pauvres du Sud. Et même ailleurs à terme (les OLEDs sont promises à un bel avenir, avec un mode d’éclairage infiniment varié dans le futur proche).
    Par contre toujours pour les pays en voie de développement, il serait nécessaire de prévoir des lampes réparables, avec un boitier durable (métal ou plastique de grande qualité, mais je doute de la longévité de ces derniers au soleil) pour mettre fin à l’abondance des déchets en Afrique par exemple, où le recyclage collectif n’existe pas du tout. Même s’il y a là-bas les rois du recyclage individuel (être dans le besoin participe malheureusement au génie humain), cela nécessite des constituants d’une certaine qualité.

  6. Pourquoi ne distribuez-vous pas cette lampe dans votre boutique ?

  7. Bonjour,

    J’aurais aimé en savoir plus, je suis allée sur le site (en tapant son nom car vous n’avez pas mis de lien) mais la page « buy » est introuvable…
    Dommage pour eux surtout.

    Cordialement

  8. Je viens de la faire, il faut aller sur wakawaka fundation et choisir d’acheter as individual.Cordialement.

  9. comment acheter cette lampe je ne trouve que des sites en anglais y a t’il des correspondants en france ?

  10. Le bord d’elle n’est pas cliquable … dommage !
    Gentil Néné

  11. 100% d’accord. @Consoglobe, c’est quoi votre problème ? Vous avez peur de donner du jus de référencement à ceux qui vous fournissent de la matière ? C’est un manque d’éthique de base, en totale violation avec la net-étiquette. (contenu insultant modéré)

  12. Le copier/coller existe depuis bien avant le lien cliquable. 😉

Moi aussi je donne mon avis