Le vrai – faux compost d’Urbaser Environnement

Rédigé par Alan, le 8 Nov 2012, à 16 h 37 min

Transformer les déchets dans des usines de traitement biologique qui traite tous types de déchets sur une seule chaîne et en produisant du compost ? Pourquoi pas ?
Fausse bonne idée ? Ce qui est présenté comme le stade le plus avancé du traitement de déchets est considéré par certains comme avant tout une manière de générer du profit au détriment de l’environnement.

Le traitement mécano-biologique, une idée étonnante

Jeter toutes ses ordures dans une même poubelle et les voir triées de manière stricte ensuite ? C’est l’idée associée au traitement mécano-biologique.

tri organique

Bien entendu, nul n’ignore que la gestion des déchets est l’un des problèmes majeurs en matière d’environnement dans les pays industrialisés. C’est pourquoi le TMB s’est répandu très vite en Europe, de manière à produire de l’énergie et limiter les quantités de matières organiques résiduelles enfouies. La directive européenne de 1999 limite en effet le stockage de ces matières (on n’est pas à Naples !). La France comme ses voisins cherche à se débarrasser au maximum des incinérateurs et centres de stockages, d’où le développement d’usines pratiquant le TMB.

Produire du compost

compost industrielL’idée paraît saine : réduire les déchets et produire du compost par la même occasion. Un miracle promis par Urbaser Environnement, qui joue à fond la carte du vert, de la confiance et de la solution alternative. L’idée est de réaliser la valorisation énergétique via un recyclage amené intelligemment avec des usines qui produisent bien du compost. Problème : la réalité est moins rose et le scandale commence à s’étaler.

Le traitement mécano-biologique : nombreux points faibles

La technique reste assez chère et le modèle économique pas encore maîtrisé. Le problème principal est que le compost produit est parfaitement inutilisable par les agriculteurs du fait de son manque de pureté. Selon le site de l’AFNOR, la norme française impose une limite de 5 kg de verre et métaux, et 2,7 kg de sac plastique par mètre cube. Un compost déjà bien peu pur donc. Ce compost produit par les usines de traitement mécano-biologique dépassant généralement ces limites, le rendant non réglementaire là où le compost à la limite du réglementaire n’est déjà pas la panacée.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. LE TRIS MECANO biologique cerais interessant si les gent ferais un peut plus antantion a ce qu’il metent dans les bac adechet residuelle exple les pilles les peinture le verexet … n’on rien afaire dans la poubelle
    il faudrais plus d’information sur le tris des déchets pour qu’un tris eficasse ce fasse ala source et les tmb aurron toute leur utilitèes

  2. Essayez de faire du compost quand vous êtes en appartement ? Et les matières animales, vous en faites quoi ? Seul le tri mécanique permet d’extraire de la poubelle grise des flux conséquents de matières organiques, tous usagers confondus, très utiles aux sols. Et pour rappel, le verre, c’est du sable et de l’eau…Par ailleurs, il n’exclut pas la gestion à domicile !
    C’est quoi votre alternative ? L’incinération ? La décharge ? Ou l’absence de production de déchets ?
    Vive le progrès !

  3. j’imagine à l’avance la qualité des légumes, des céréales, du lait, de l’eau et de la viande avec cette merde épandue ici et là !

    encore un projet soutenu par les Maitres du Monde !!!

    Avec ces idées à la con le peuple devient peu à peu stérile et souffre de tous types de maladies graves.

    rendez vous sur le site

    ça met mal à l’aise même si c’est parfois un peu fort de café !

  4. Bonjour

    Pour tu vrai compost, un des meilleur au Canada visiter le site Eco-vers

  5. La norme NFU 44051 française ne garantit pas la non pollution: 5kg de verre et métaux non ferreux-2 kg de plastique dur
    750 g de plastique souple… 450 g de métaux lourds et des micro polluants organiques non pris en compte qui sont responsables de maladie nerveuses-cardio vasculaires-cancers…
    Le Prix 59M€ pour 5 usines projet 2006-78,8M€ pour2 réalisées et 1 projet!demarrage novembre 2011; été 2012 Chateau d’Olonne(85) Trivalonne( construit et exploitée par URBASER )le TMB est fermé du 12 juillet au 15 aout à cause des odeurs, déchets enfouis dans un CSDU qui a subi des incendies.l’autre st Christophe Du Ligneron (85)a eu des soucis en mai -juin mélange des eaux pluviales et lixiviats pompés par au moins 50 camions citerne et traitée au Mans(72)Quels coûts????
    Le TMB ;C’est coûteux inutile et polluant
    Il faut impérativement faire le tri des fermentescible à la source pour faire d bon compost!

  6. Et comme malheureusement ces Messieurs arrivent à appâter les agriculteurs pour qu’ils utilisent ce produit, on le mélange avec des déchets verts pour diluer les polluants et ainsi répondre à des soit-disant « normes »: voilà qui me met en joie de manger des légumes provenant de telles cultures. Bon appétit
    Il semble que la France s’obstine à poursuivre dans cette voie et cherche à exporter cette « technologie verte » à l’Est. Heureusement, ailleurs en Europe, on ne tombe pas dans le panneau,… pour l’instant?!

  7. Je me demande si le président d’Urbaser en a pris un peu pour son jardin potager ou s’il en a fait livrer un camion chez son ami de Valorga pour son anniversaire ?

  8. « de mauvaise qualité » ?!?
    C’est le moins qu’on puisse dire !
    Abandonnez une seconde le politiquement correct.

    Cette merde sans nom est malheureusement autorisée par des lois complices de toute ce qui peut générer de l’argent.

    C’est une aberration totale. Triste exemple de ce que l’Economie peut faire pour son profit pur.

  9. C’est « proprement » scandaleux ! Je pense qu’il doit y avoir un moyen de mieux faire, j’ai vu il y a quelque temps un reportage TV sur la récupération à Vienne (Autriche) des déchets ménagers pour faire du compost dans d’immenses hangars, cela semblait bien fonctionner mais je ne me rappelle plus des détails. Un sujet d’article pour Consoglobe, peut-être ?

    • Alan

      Bonjour !
      intéressant si la méthode diffère du traitement mécano-biologique. Auriez-vous encore en tête le nom de l’émission ayant diffusé le reportage, éventuellement ?
      Bien cordialement.

Moi aussi je donne mon avis