5 méthodes pour vieillir le bois sans devoir attendre que le temps passe !

En quête d’authenticité pour vos meubles ou votre lambris ? Ca tombe bien consoGlobe.com vous a sélectionné une palette de techniques pour vieillir le bois.

Rédigé par Étienne Vergne, le 11 Aug 2018, à 13 h 30 min

Le neuf c’est bien… Quand cela ne se voit pas ! Sensible au charme du bois flotté ou des cabanes abandonnées, vous cherchez à enduire vos constructions en bois d’une patine de rusticité. Plusieurs techniques existent pour grisonner des planches fraîchement découpées ou reproduire l’usure des années ou des intempéries. Il suffit de trouver le temps et les bons matériaux.

Comment simuler l’usure ou faire vieillir le bois ?

Le choix de la méthode dépendra de l’effet recherché.

Pour chacune de ces méthodes, faites un test préalable sur une petite planche. Si le résultat est satisfaisant, il ne restera plus qu’à décorer votre meuble ou objet en bois, sinon

De la paille de fer et du vinaigre pour un effet sombre

Ces ingrédients sont utiles pour assombrir le bois. La première étape consistera à dissoudre un morceau de paille de fer (préalablement bien rincé) dans un bocal rempli de vinaigre blanc.

Attendre entre un à cinq jours selon la teinte que l’on souhaite obtenir. Plus on patiente, plus la couleur s’assombrira. Pendant ce temps, poncer la planche ou l’objet en bois à traiter pour enlever les anciennes taches de peinture et le vernis.

Faire bouillir du thé noir et le brosser sur le bois dans le but de lui donner un aspect mouillé.

Comment obtenir la bonne teinte ?

Enfin, appliquer la solution au vinaigre avec un pinceau. Une seule couche devrait suffire pour obtenir l’aspect recherché.

Après séchage, retirer les éventuels résidus de fer avec une brosse humide et appliquez de la cire pour protéger le bois.

Comment abîmer le bois pour lui donner un aspect rustique ?

Un bois qui a vécu présente des éraflures et des chocs. Comment imiter les stigmates et l’usure du temps ?

À l’aide d’une vieille chaussette remplie de vis et de clous, frappez votre bois. Vous pouvez aussi utiliser un marteau ou un maillet ou le frotter avec du papier de verre à gros grains.

Pour simuler des trous de vers, enfoncez de petits clous en veillant à ce qu’aucun ne se ressemble en jouant par exemple sur la taille ou l’angle du clou.

Nettoyer et éclaircir le bois au bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude à lui-seul, permet d’atténuer le tanin des bois sombres comme le cèdre, le pin, le sequoia ou l’acajou. Il laisse un aspect décapé et blanchi de bois flotté.

Choisir de préférence du bois non traité. S’il est verni, le décaper et le poncer. S’installer en plein soleil.

Préparer soigneusement le support © Halfpoint

Préparer ensuite la solution. La quantité dépendra de la taille de votre projet mais la proportion à respecter est :

  • une mesure de bicarbonate de soude pour chaque mesure d’eau versée dans le récipient.

Appliquer la solution au pinceau et laisser agir pendant 6 heures au soleil.

Si vous ne pouvez pas attendre vous pouvez toujours vaporisez la surface du bois avec du vinaigre et laisser agir dix minutes. Brossez avec une brosse métallique puis rincez avec de l’eau.

N’hésitez pas à répéter l’opération si le bois reste trop sombre à votre goût.Pour finir, appliquez une lasure de bois et éventuellement de la cire pour le protéger.

Simuler des taches sur le bois

  • Appliquer d’abord une couche de patine claire puis essuyer avec un chiffon. Le bois retrouvera ainsi son grain et ses couleurs naturelles.
  • Appliquer ensuite une teinture rustique de bois marron clair. Vous pouvez toujours composer vous même votre propre teinture rustique. Le nombre de couches dépendra de l’intensité du vieillissement recherché.
  • Secouer le pinceau sur le bois pour créer des éclaboussures.

Favoriser la formation des craquelures

Rien de tel pour donner un effet vieilli au bois que la peinture craquelée. Et pas besoin d’attendre une éternité pour ça !

vieillir bois

Un effet vieilli plutôt réussi © PlusONE

Voici la méthode :

  • Peindre le bois avec de la peinture acrylique à la teinte choisie. Bien laisser sécher.
  • L’enduire ensuite le ensuite d’une généreuse couche de colle transparente de loisirs créatifs de manière à obtenir un aspect opaque aux endroits où on désire voir des craquelures.
  • Laisser sécher partiellement (le doigt doit coller légèrement) avant de remettre une couche de peinture. Laissez agir et vous constaterez que les craquelures apparaîtront au bout de quelques heures.

Le bois-brûlé, ça vous tente ?

C’est la nouvelle coqueluche des magazines déco : le Shou-sugi-ban, aussi appelé Yaki-sugi, technique japonaise ancestrale, consiste à brûler une seule face de planches de bardages (utilisées pour la façade d’une construction ou un intérieur). Le procédé protège la maison à la fois des intempéries, des insectes, des UV et… retarde les incendies.

Plusieurs techniques existent. La plus traditionnelle consiste à lier trois planches de cèdre en forme de triangle avant de mettre le feu à l’intérieur, comme ainsi :

Une autre recommande de coucher les planches sur un tapis de braises ou de les brûler quelques minutes au chalumeau, comme dans la vidéo ci-dessous :

La durée de combustion dépendra de l’effet recherché. Certains opteront pour un simple aspect noirci un autre pour un effet carbonisé.

Dans tous les cas, il faudra enlever les résidus de charbons avec une brosse avant d’appliquer un enduit ou de la cire.

Illustration bannière : Le bois vieilli pour un cachet rustique dans la maison © Bugtiger
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis