Comment entretenir son mobilier de jardin en bois ? Notre recette naturelle

Entretenir son mobilier de jardin en bois à partir de produits naturels, c’est possible. Un peu temps et de patience sont nécessaires, mais des économies et la satisfaction d’avoir fait sa peinture soi-même au rendez-vous.

Rédigé par Bernard Pierré, le 22 May 2020, à 16 h 15 min

Comment entretenir son mobilier de jardin en bois ? Bien-sûr, on peut acheter une lasure ou une peinture extérieure. Mais c’est toujours mieux de préparer ses propres recettes 100 % naturelles. À condition d’accepter les quelques contraintes, les économies sont au rendez-vous ainsi que la satisfaction d’avoir formulé soi-même un produit efficace.

Entretien du mobilier de jardin en bois avec des produits naturels, plus simples et plus sains – La recette facile

Jusqu’aux années 1960 et l’avènement des matériaux synthétiques ou composites, la très grande majorité des meubles, parquets, portes et fenêtres, escaliers, étagères, etc. étaient en bois. Les ingrédients des traitements d’entretien étaient tous d’origine naturelle.

Les boiseries étaient généralement cirées, huilées, vernies avec ou sans coloration additionnelle. Les produits actuels sont formulés pour faciliter l’application, la conservation, l’adhésion à divers types de supports, pour raccourcir les temps de séchage et diminuer la fréquence de l’entretien.

entretien mobilier jardin

Soumis aux aléas climatiques, le mobilier de jardin en bois perd au fil du temps de sa couleur et de sa jeunesse © John-Fs-Pic

L’inconvénient majeur des peintures « modernes » ? Elles contiennent de nombreuses substances chimiques présentant des dangers à la fois pour la santé humaine (Composés Organo-Volatils ou COV cancérigènes par exemple) ou pour l’environnement (pollution des eaux et des sols par les solvants, conservateurs, siccatifs, etc.).
Leur fabrication a en outre des impacts énergétiques et environnementaux considérables.

Le bois est un matériau noble, qu’il faut entretenir

Le bois est une matière issue d’un organisme vivant qui va évoluer dans le temps. Il peut se dégrader sous l’action de :

  • La chaleur, les rayons ultra-violets provoquent le séchage du bois qui peut se rétracter ou se fendre, devenir gris.
  • L’humidité provoquant gonflement, pourrissement ou moisissures sous l’action de bactéries ou champignons.
  • Les insectes xylophages se nourrissant des fibres du bois.

Pour limiter ces effets, il est donc utile de le protéger le bois.

Pourquoi choisir les produits naturels pour l’entretien du mobilier de jardin en bois ?

On parle de produit naturel quand tous les ingrédients qui le composent n’ont pas ou peu subi de traitements chimiques ou thermiques.

Au chapitre des avantages de formuler soi-même un produit d’entretien mobilier de jardin en bois : un prix très modique, la préservation du coté « respirant », la fonction de régulateur d’hygrométrie et bien sur des risques moindres pour la santé et des impacts très faibles lors de la fabrication, de l’utilisation et de l’élimination ou nettoyage.

En revanche, il faudra certainement plus de temps : pour arriver à maitriser une formulation adaptée à l’effet recherché, mais aussi pour la préparation, l’application et le séchage. Votre produit d’entretien mobilier de jardin sera aussi un peu moins durable ou lessivable.

Tout dépend donc des critères d’évaluation de chacun.

Lire aussi : Trucs et astuces : nettoyer son salon de jardin naturellement

Quels produits d’entretien mobilier jardin utiliser ?

Le traitement le plus simple pour les bois extérieurs : l’huile de lin

L’application d’une ou deux couches d’huile de lin sur le bois bien poncé et bien sec est une protection efficace pour les bois extérieurs. Une bonne imprégnation empêche l’humidité de pénétrer tout en permettant au bois de respirer.

entretien mobilier jardin

Produits naturels d’entretien pour le bois © Bernard Pierré

Les huiles les plus foncées contiennent des pigments qui filtrent mieux les UV. On peut y adjoindre de l’huile de chanvre et diluer à la térébenthine. Petit inconvénient : le bois passé à l’huile de lin noircit avec le temps.

Pour les bois intérieurs, le charme de l’encaustique

L’encaustique est obtenue en diluant de la cire d’abeille avec de la térébenthine (1 volume de cire pour 2 de térébenthine) afin de la rendre pâteuse.

La térébenthine est une essence obtenue par distillation de résine généralement de pin ou d’autres arbres. On la trouve facilement en droguerie. La cire peut s’acheter en copeaux mais on peut aussi en récupérer auprès d’un apiculteur.
Dans ce cas il faut généralement la purifier en la faisant fondre avec de l’eau pour éliminer les impuretés.

L’encaustique doit être appliquée sur un bois bien poncé, bien dépoussiéré et bien sec. Il faut lustrer la cire au chiffon pour la faire pénétrer. La cire imperméabilise la surface du bois et donne un aspect satiné et doux au toucher.
D’autres types d’ingrédients peuvent être ajoutés pour changer l’aspect final : de la cire de carnauba, du bitume de Judée (pigmentation donnant un aspect vieilli), etc.

Une recette apparentée à une « huile dure »

Les deux produits étant miscibles à la térébenthine, les effets de l’huile de lin et de la cire peuvent être combinés : l’huile diluée pénètrera plus en profondeur et la cire apportera un aspect de surface proche d’une encaustique.
Par contre, la durée de séchage peut être très longue sauf si on y ajoute des siccatifs chimiques.

Exemple de composition applicable au pinceau sur des meubles de jardin :

50 g de cire fondue + 10 cl d’huile de lin et 10 à 20 cl de térébenthine. Le traitement fonce le bois et met 2 à 3 jours au sec avant séchage complet.

entretien mobilier jardin

entretien mobilier jardinCire d’Abeille en pépites

Une cire de haute qualité, garantie sans résidus de pesticides.
Fabriquée par les glandes cirières de l’abeille, elle est récoltée en fin de saison et obtenue, sans solvant, par centrifugation et séparation du miel par eau bouillante.

À découvrir sur Bébé-au-naturel.com

 

Être curieux et expérimenter

Réaliser ses propres formulations est passionnant mais nécessite patience et une appétence pour l’expérimentation. Il est préférable de réaliser ses propres essais en variant les proportions. La facilité d’application, la pénétration, le rendu final vont varier en fonction de la qualité des ingrédients et de la nature du support.

Dans tous les cas, une bonne préparation du support est primordiale : dépoussiérage et ponçage si nécessaire.

Ces recettes naturelles ne fonctionnent bien que sur des bois qui n’ont pas été traités avec des vernis ou peintures synthétiques étanches. Plusieurs couches peuvent être nécessaires sur des supports très poreux ou abimés.

Attention – Naturel ne veut pas dire inoffensif

Les huiles, la térébenthine et les cires sont inflammables.

De plus, la térébenthine contient des composés organo-volatils : il est donc conseillé de ne pas inhaler le produit, de travailler et de laisser sécher en plein air.

Illustration bannière : Entretien mobilier jardin : l’essence d’arbre utilisée détermine la longévité des meubles extérieurs – © onzon
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ingénieur énergéticien de formation, Bernard choisit de réorienter son parcours vers le conseil en développement durable en 2010, après 25 ans dans le...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bernard devrait écrire des articles sur son domaine de compétences (l’énergie) plutôt que d’en proposer sur la chimie. J’ai rarement lu autant d’idées reçues et de contre-vérités en aussi peu de lignes.

Moi aussi je donne mon avis