Comment venir en aide aux animaux sauvages quand il fait très chaud ?

Les phénomènes météorologiques extrêmes n’impactent pas que nous autres les humains. Tout le royaume du Vivant en subit aussi les conséquences… Alors n’hésitons pas à lui donner un coup de patte et voyons comment venir en aide aux animaux sauvages pour qu’eux aussi traversent la canicule dans les meilleures conditions…

Rédigé par Julien Hoffmann, le 25 Jul 2019, à 14 h 35 min

Le réchauffement climatique va nous demander et nous demande déjà de nous adapter, et il en va de même pour la faune sauvage, qui doit subir nos impacts négatifs en environnementale. Donner un petit coup de main quand c’est possible devient alors un geste nécessaire. Voici nos conseils pour venir en aide aux animaux sauvages lorsqu’il fait trop chaud et que la sécheresse sévit !

L’eau pour aider la faune sauvage en période de canicule

Quand il fait chaud l’élément essentiel à la survie des animaux sauvage est l’eau. Pour leur en procurer, il faut cependant respecter quelques règles pour ne pas être contre-productif dans notre démarche de les aider.

Pour les oiseaux

Placez une écuelle de 3 à 4 centimètres de profondeur maximum sur votre terrasse, votre balcon ou tout autre lieu où vous savez également que les chats ne risquent pas de profiter de l’occasion pour chasser.

venir en aide aux animaux sauvages

Oiseaux ayant trouvé une écuelle salvatrice © phichak

L’idéal est de changer cette eau tous les matins dès que vous vous réveillez, à la fois pour donner accès à une eau fraîche, mais aussi et surtout pour éviter que les oiseaux ne se transmettent des maladies.

Pour les hérissons

Il vous faudra placer une écuelle plus lourde afin d’éviter que les hérissons ne la renversent en allant y boire. Vous pouvez par exemple l’enterrer un peu dans le sol pour limiter ce risque.

Comme pour les oiseaux, il faudra veiller régulièrement à ce qu’elle reste propre pour éviter les maladies car les hérissons sont des animaux très fragiles et sensibles.

Pour les écureuils

Vous pouvez placer de l’eau directement dans les arbres ou de manière à ce que perchés sur une branche, les écureuils puissent y avoir accès.

venir en aide aux animaux sauvages

Écureuil en train de boire © irishka5

Pour eux, ne pas avoir à descendre de l’arbre n’est vraiment pas négligeable car ce n’est pas du tout une espèce qui vit au sol et du même coup, l’y entrainer le met à portée de tous ses prédateurs.

Pour les insectes et les reptiles

Abeilles domestiques et libellules ne sont que quelques exemples d’insectes qui ont un grand besoin en eau pour survivre aux fortes chaleurs. Il en va de même pour les lézards de murailles et tous les autres lézard d’ailleurs.

Pour tous ces animaux il faut veiller à ce qu’ils puissent aller s’hydrater sans pour autant prendre le risque de se noyer. Il faut donc placer quelques pierres dans une écuelle pour qu’ils puissent entrer et sortir en toute sécurité !

venir en aide aux animaux sauvages

Abeilles domestiques en train de boire © guentermanaus

Veillez bien à changer régulièrement l’eau pour éviter aussi que vos abreuvoirs ne se transforme en maternités à moustiques !

Venir en aide aux animaux sauvages en leur procurant de l’ombre

L’ombre est essentielle pour nous les humains comme pour tous les êtres vivants qui essayent et ont besoin de se protéger de la chaleur.

Simple potager, jardin d’agrément, verger ou mieux encore, petit bois privé… Tout endroit mérite d’avoir son lot de branchages ou d’herbes hautes qui permettent autant aux insectes qu’aux petits mammifères et aux reptiles de se protéger du soleil.

venir en aide aux animaux sauvages

Ce qui est vrai pour les animaux domestiques l’est aussi pour les animaux sauvages ! © Steve Cordory

Ne laisser aucune nourriture

Il est certains cas où ne rien faire est ce qu’il y a de mieux à faire. On pourrait penser qu’apporter de la nourriture à tous types d’animaux comme par exemple les chevreuils serait une bonne idée pour leur éviter de dépenser de l’énergie en recherche alimentaire.

Mais en réalité c’est faire courir un risque supplémentaire à la faune sauvage que de lui apporter de la nourriture en période de canicule (ou pas d’ailleurs, mais encore plus), car aucune alimentation n’est aussi adaptée à leur régime alimentaire que leur alimentation naturelle et habituelle.

Il serait dommage et dommageable que laisser de la nourriture en forêt donne encore plus soif aux animaux de tous poils, plumes ou écailles qui la consommeraient !

Illustration bannière : Il est parfois difficile et dangereux pour les hérissons de trouver à boire © MZPHOTO.CZ
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis