Vendanges : toujours autant de pesticides dans les vignes

Alors que les vendanges vont bientôt démarrer, il est utile de rappeler que les viticulteurs sont les premiers consommateurs de pesticides en France…

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 29 Aug 2016, à 14 h 52 min

20 % : c’est la part de pesticides consommés par les viticulteurs, sur l’ensemble de la consommation de pesticides en France. La Gironde, patrie des fameux vins de Bordeaux, est le département qui utilise le plus de pesticides.

100 % des vins contiennent des pesticides

Résultat, lorsque l’on fait analyser les vins par des laboratoires, on retrouve des traces de pesticides dans 100 % d’entre eux, y compris dans les vins bio, contaminés par les pesticides déversés sur les champs voisins.

Retrouvez tous les chiffres du vin et de la viticulture sur le Planetoscope.

Dans une enquête publiée en 2013 par l’UFC Que Choisir(3), certains vins contiennent 300 fois plus de résidus de pesticides que l’eau potable ! Un vin de Bordeaux, en particulier, parmi la centaine expertisée par le laboratoire choisi par l’association de consommateurs, contenait… 3.364 fois plus de pesticides que le plafond de la norme appliquée à l’eau potable (NDLR : il s’agit du Graves blanc château Roquetaillade Le Bernet 2011, contenant 1.682 microgrammes de pesticides par kilo).

Lien avéré entre pesticides et maladies

Rappelons que pour protéger leurs vignes et les raisins, les viticulteurs appliquent jusqu’à une vingtaine de produits phytosanitaires, en plusieurs passes. Plusieurs études, dont une récente, publiée fin juillet par l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), soulignent « une association entre les expositions aux pesticides et certaines pathologies chroniques » chez les riverains des vignes traitées, et chez les viticulteurs et leur famille, quand ils habitent à proximité des champs.

L’utilisation des pesticides par les agriculteurs devrait être progressivement réduite d’ici à 2020, de par la loi, mais ils ne seront pas bannis pour autant.

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Aujourd’hui il faudrait presque faire analysé tout ce que l’on ingurgite. Après on s’étonne que les cancers se propagent.

  2. C’est le cas chez moi dans l’Hérault, sans cesse, les viticulteurs traitent leurs vignes, ils en mettent 10 fois de trop, ils ont trop peur de perdre quelques grappes. Mais c’est vrai que le Bordeaux détient le flambeau. Un conseil, ne plus boire de Bordeaux vous allez vous empoisonner et puis il est cher…..

Moi aussi je donne mon avis