UNESCO – 26 nouveaux sites inscrits au Patrimoine mondial (Partie I)

Rédigé par Aurore, le 4 Jul 2012, à 11 h 06 min

Paysages culturels Bassari, Peul et Bédik – Sénégal

© Sébastien Moriset

Regroupant trois zones géographiques, celle des Bassari, de Bédik-zone et de Peul-zone, ce nouveau lieu inscrit à la Liste mondiale du patrimoine de l’UNESCO a vu évoluer les peuples entre le 11e et 19e siècle.

Chaque peuple a développé sa culture, son style de vie et d’habitation, ses rites sociaux et spirituels en accord avec l’environnement et ses contraintes.

*

La suite p.9> Rabat, capitale moderne et ville historique – Maroc

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Pourquoi la forêt amazonienne, ainsi que toutes les dernières forêts primaires de notre planète, dont les populations autochtones assurent une gestion durable des ressources qu’ils tentent de protéger pour la survie de toute l’humanité, trop souvent au prix de leur vie, pourquoi ne sont-elles pas prioritairement classées patrimoine mondial de l’humanité, ce qui permettrait enfin aux populations autochtones d’y vivre en paix comme elles l’entendent, et de ne plus être victimes de crimes ignobles et d’attaques répétés au nom d’intérêts financiers et de « grands projets inutiles » comme le Barrage du Belo Monte et bien d’autres, l’agriculture intensive et les monocultures qui détruisent à grande vitesse une nature millénaire au péril de nos vies présentes et futures.

Moi aussi je donne mon avis