UNESCO – 26 nouveaux sites inscrits au Patrimoine mondial (Partie I)

Rédigé par Aurore, le 4 Jul 2012, à 11 h 06 min

Ville de garnison frontalière d’Elvas et ses fortifications – Portugal

© Municipality of Elvas Auteur Raul Ladeira & Domingos Bucho

La ville fortifiée d’Elvas a connu une période d’extension particulière importante entre le 17 et 19e siècle. C’est dans cette ville qu’il est possible d’observer le plus grand système défensif de remparts à douves sèches du monde.

À l’intérieur de la ville, plusieurs bâtiments militaires et religieux subsistent.

Ces 13 sites ne représentent que la moitié des 26 nouveaux sites inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO mais ils ont la particularité d’avoir été choisis pour leur richesse culturelle. Avez-vous déjà visité l’un de ces sites ?

>>> 2e Partie, les 13 autres nouveaux sites inscrits

 

Image à la une : © Hubert Bouvet, Région Nord-Pas de Calais, 2012

*

Je réagis

Plus de diapo :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Pourquoi la forêt amazonienne, ainsi que toutes les dernières forêts primaires de notre planète, dont les populations autochtones assurent une gestion durable des ressources qu’ils tentent de protéger pour la survie de toute l’humanité, trop souvent au prix de leur vie, pourquoi ne sont-elles pas prioritairement classées patrimoine mondial de l’humanité, ce qui permettrait enfin aux populations autochtones d’y vivre en paix comme elles l’entendent, et de ne plus être victimes de crimes ignobles et d’attaques répétés au nom d’intérêts financiers et de « grands projets inutiles » comme le Barrage du Belo Monte et bien d’autres, l’agriculture intensive et les monocultures qui détruisent à grande vitesse une nature millénaire au péril de nos vies présentes et futures.

Moi aussi je donne mon avis