Le chiffre ahurissant des transports d’animaux dans le monde

1,9 milliard d’animaux vivants ont été transportés à travers les frontières en 2017. Jamais les importations-exportations d’animaux vivants n’avaient pris de telles proportions.

Rédigé par Anton Kunin, le 27 Jan 2020, à 9 h 46 min

En 50 ans, le nombre d’animaux vivants ayant fait l’objet d’échanges commerciaux internationaux a été multiplié par 15.

Les poules, espèce numéro un du commerce international d’animaux vivants

Des progrès notables ont été réalisés dans les technologies de réfrigération dans la seconde moitié du siècle dernier, permettant de transporter de la viande congelée sur de grandes distances. Et pourtant, jamais les animaux vivants transportés n’avaient été aussi nombreux. En 2017, ils ont été 1,9 milliard, contre 130 millions en 1967. Et ces chiffres, obtenus par le quotidien britannique The Guardian auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ne prennent en compte que les animaux ayant franchi des frontières !

transport moutons

Il ne vaut mieux pas compter les moutons… © David Lade

En chiffres absolus, les animaux les plus exportés sont les poules. En 50 ans, leur nombre a été multiplié par 16 (1,8 milliard en 2017 contre 110 millions en 1967). Le reste correspond aux cochons, bétail, moutons et chèvres en route pour l’abattoir : 77 millions en 2017, contre 17 millions en 1967.

Le Danemark et les Pays-Bas, champions mondiaux de l’exportation d’animaux vivants

Le premier importateur d’animaux vivants (hors poules) est les États-Unis : 7 millions en 2017, dont 5,6 millions de cochons. Vient ensuite l’Arabie saoudite avec 7 millions d’animaux, dont 5,8 millions de moutons. Numéro trois du palmarès mondial, la Pologne a importé, en 2017, 7 millions d’animaux, quasi-exclusivement (6,9 millions) des cochons. L’Italie arrive juste derrière avec 4 millions d’animaux importés.

Quant aux pays exportateurs (hors poules), la première place du palmarès revient au Danemark (15 millions d’animaux, quasi exclusivement des cochons), viennent ensuite les Pays-Bas (13 millions, dont 12 millions de cochons), le Canada (6 millions, dont 5,6 millions de cochons), le Soudan (4 millions, dont 3,7 millions de moutons), l’Australie (3 millions, dont 2 millions de moutons) et l’Espagne (3 millions, dont la moitié des cochons).

Illustration bannière : Transport de cochons à l’abattoir – © Iryna Hromotska
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis