Tourisme et Groenland : destination chaude

Rédigé par Consoglobe, le 8 Jan 2008, à 18 h 57 min

Le Groenland devient une destination touristique très tendance. Tandis que le réchauffement climatique s’accélère, la dernière destination à la mode est le Groenland constitué à 84 % de glace et 2ème réserve de glace du monde ! Tourisme et Groenland vont donc de plus en plus de pair avec 1,5 million de touristes qui vont chaque année voir les glaces avant leur disparition.

Tourisme et Groenland : la fonte des glaciers est spectaculaire

En 2007, le glacier Kangerdlugssuaq Gletscher, à l’est du Groenland, dans cet immense territoire rattaché au Danemark…

Le glacier s’écoule désormais à une vitesse de 14 km par an (ou 38 mètres par jour), 3 fois plus vite qu’il y a dix ans. L’eau fond et s’échappe en glissant sous les glaciers en contrebas, produisant ainsi un effet de « lubrification ».

Les glaciers glissent comme sur un tapis d’eau et finissent dans la mer. Parfois, de nouvelles îles, jusqu’alors complètement recouvertes par la glace, apparaissent près du littoral. Les cartes du Groenland vont donc évoluer dans les années à venir.

Le Groenland perdrait donc 100 milliards de tonnes de glace par an. Conséquence directe, la quantité de glace recouvrant le Groenland se réduit de plus en plus, n’étant plus compensée par les chutes de neige.

97 % de la calotte glacière du Groenland ont disparu

La fonte a cru de 10 % de 2005 à 2007.

Entre 1979 (date des premiers relevés par satellite) et 2006, la fonte s’est accrue d’environ + 30 % à l’ouest du Groenland, avec des pics atteints en 1987, 1991, 1998, 2002, 2005 et 2007.

Pendant ce temps la température de la couche d’air en surface augmentait de près de 4 °C, probablement sous l’effet du réchauffement climatique.

L’impact sur l’élévation du niveau de la mer se voit encore peut et est estimé à 0,6 millimètre par an. On estime que si la calotte groenlandaise fondait entièrement, les océans monteraient de 7 mètres.

La fonte des glaciers s’accélère

La NASA a révélé qu’à mi-juillet 2012, la calotte glaciaire du Groenland avait fondu à 97 %. Plus important encore, sur une amplitude de 4 jours (du 8 au 12 juillet) la surface fondue de la calotte est passée de 40 à 97 %. Rapide !

25,9° c  : Le Groenland avait ensuite battu son record historique de chaleur en juillet 2013. C’était alors la plus haute température jamais enregistrée depuis le début des relevés, en 1958.

zoom sur l’effet de serre

Effet de serre  : L’effet de serre est un phénomène indispensable à la vie sur notre planète. Il sert à régler la température en retenant la chaleur mais aussi en la régulant. Sans ce phénomène d’effet de serre nous ne pourrions vivre sur terre dans la mesure où la température serait trop froide la nuit (-18°C en moyenne) et trop chaude la jour (+60°C en moyenne).

La couche à effet de serre est constituée de gaz de dioxyde de carbone, de vapeur d’eau, de méthane mais aussi d’autres gaz tels que le dioxyde de souffre.

Le soleil produit un rayonnement lumineux et chaud. Une partie des rayons est absorbée par le sol, une seconde partie est émise et repart vers l’espace, enfin une 3ème partie est absorbée par les nuages et les gaz à effet de serre, ce qui réchauffe l’atmosphère. L’effet de serre ne doit pas trop augmenter car ceci aurait pour effet de trop réchauffer la planète. La pollution et les gaz émis par nos activités diverses augmentent effectivement cet effet de serre, ce qui entraîne le réchauffement climatique.

Les principaux gaz à effet de serre sont :
– La vapeur d’eau (H2O)
– Le dioxyde de carbone (CO2)
– Le méthane
– Le protoxyde d’azote
– Les hydrofluorocarbures (HFC)
– Les perfluorocarbures
– L’hexafluorure de soufre

Techniquement, l’effet de serre est donc un phénomène par lequel certains gaz qui absorbent et emprisonnent la chaleur dans l’atmosphère entraînent le réchauffement de la planète. Dans un panneau solaire, un capteur laisse pénétrer la lumière solaire et bloque le rayonnement infrarouge réémis par l’absorbeur chaud.

 *

Image de bannière – Tourisme au Groenland © Yongyut Kumsri – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. “La NASA a révélé qu’à mi-juillet 2012, la calotte glaciaire du Groenland avait fondu à 97 %.”

    Cette phrase est fausse ou au mieux imprécise: le glacier groenlandais n’a pas fondu à 97% mais 97% de sa surface a été impactée par la fonte. C’est important quand on sait que l’épaisseur du glacier est de l’ordre du kilomètre !

Moi aussi je donne mon avis