Plan de sauvegarde de la Tortue d’Hermann dans le Var : les nouvelles sont bonnes

Rédigé par Eva Souto, le 10 Nov 2014, à 15 h 21 min

La tortue d’Hermann est la dernière tortue terrestre sauvage de France. A ce jour, elle constitue une espèce menacée à l’échelle mondiale. Mais le plan de conservation mené dans le Var pour maintenir l’espace vivant à l’état sauvage dans le département semble porter ses fruits. Zoom sur une belle action qui mérite de sortir de sa coquille.

Tortue d’Hermann : une espèce dangereusement menacée

Espèce protégée au niveau international, européen et français, la tortue d’Hermann, emblématique de notre territoire, ne subsiste aujourd’hui en France qu’en effectifs réduits dans le Var où elle est « menacée d’extinction ».

Ou en Corse où elle est considérée comme « vulnérable » par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Tortue d'HermannPlusieurs facteurs expliquent ce déclin. Parmi eux, la perte et la dégradation de l’habitat de l’espèce à cause de l’urbanisation et de l’aménagement du littoral méditerranéen.

Mais aussi les fréquents incendies de forêts, les pratiques agricoles ou forestières défavorables et l’abandon des pratiques agropastorales traditionnelles.

fleche-Plan de sauvegarde de la Tortue d'Hermann dans le Var : les nouvelles sont bonnes Enfin, la collecte ou l’introduction illicite d’individus ou la prédation par les chiens sont également une des causes de l’extinction de la tortue d’Hermann. Or, malgré les mesures mises en oeuvre depuis une vingtaine d’années, la régression permanente des populations de l’espèce n’a pas pu être enrayée.

Le programme européen LIFE+ Nature : la solution pour préserver la tortue d’Hermann ?

Depuis le 1er janvier 2010, plusieurs partenaires se sont impliqués dans le programme européen LIFE+ Nature pour la préservation des habitats et des populations de la tortue d’Hermann.

Programme Life+ Tortue d'HermannLe projet LIFE+ a été doté de 2,7 millions d’euros, co-financé à 50 % par la commission européenne. Il prévoit plus d’une trentaine d’actions concrètes sur le terrain, nécessaires pour inverser le déclin des populations.

Les objectifs mis en avant par le programme LIFE+

Le projet LIFE+ concerne 5 sites Natura 2000 Varois. Le programme d’action mise sur 3 objectifs majeurs :

Favoriser la survie des populations des Tortues d’Hermann dans le Var, grâce à la mise en oeuvre de meilleures pratiques et actions démonstratives de gestion et de protection des populations de l’espèce. Il s’agit donc de maintenir les populations actuelles en bon état de conservation et d’accroître l’importance et la viabilité des populations en particulier des plus menacées.

Tortue d'Hermann 1

Crédit photo Joseph Celse

Faire évoluer les préjugés et les comportements néfastes à l’espèce. Notamment, en améliorant la connaissance des besoins réels de la tortue d’Hermann et des menaces qui pèsent sur sa conservation.

Tortue d'Hermann 2

Crédit photo Joseph Celse

Développer, tester, évaluer les pratiques de gestion des habitats et les transférer par la suite au niveau national et européen, où l’espèce est présente et sujette généralement aux mêmes types de menaces.

Life+ prendra fin le 31 décembre 2014, mais l’Agence régionale pour l’environnement de la région PACA, qui coordonne le projet, se félicite déjà des excellents résultats rencontrés. Les objectifs ont même été dépassés.

Un document intitulé « plan de conservation après-Life » sera produit à la fin du projet. Ce dernier exposera la manière dont certaines actions du programme seront poursuivies ou développées ensuite de façon à les pérenniser.

> consoGlobe a interviewé Frédéric Petenian, chargé de projet Biodiversité / Life+ Tortue d’Hermann – Agence régionale pour l’environnement et l’écodéveloppement Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARPE PACA)

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. cc ca c est un mec bien qui aime la nature merci

  2. Bonsoir,

    Dans votre excellent article concernant la tortue d’Hermann, j’aurais écrit « un certain nombre d’associations S’ETAIENT MOBILISEES, plutôt que « un certain nombre d’associations s’était mobilisé »: accord sémantique (accord de sens). Ce sont les associations qui sont mobilisées et pas un certain nombre.
    Qu’en pensez-vous?
    Bien amicalement.

  3. L’assouplissement des regles de detentions par les particuliers devraient etre une raison d’amelioration du nombre….je connais 6 personnes qui en elevent dans le 13 , dans leurs jardin, et qui donnent une partie des BB a des amis selectionnés (pas de vente) pour leur jardin et non pas vivarium et qui en relachent chaque annee dans la nature (foret ou maquis du 13/83/06).

    • Personnellement, j’en ai élevé 52 dans mon jardin en Corse, dont 45 nées chez moi. Aujourd’hui, elles sont toutes dans le maquis.

Moi aussi je donne mon avis