Les toits végétaux : ça pousse !

Rédigé par Consoglobe, le 17 Oct 2007, à 15 h 23 min

 

Le toit végétal, un concept simple d’utilité publique

Cette toiture écologique constitue un écosystème stable, autonome et autorégénérant. Elle présente de nombreux avantages :

  • En été, la température d’un toit terrasse peut avoisiner les 65°C. La présence de toitures vertes même sur moins de 10 % des toits des villes ferait descendre la température d’environ 1,5°C.
  • Elle permet la régulation des eaux de pluie en absorbant une grande partie des précipitations (50 à 100 %), et en relâchant graduellement une partie de l’eau accumulée. Par sa capacité de rétention d’eau, il contribue à réduire les risques d’inondation.
  • Elle améliore l’isolation acoustique : un substrat de 12 cm d’épaisseur peut réduire les bruits aériens de près de 40db.
  • Elle améliore l’isolation thermique par un effet de climatisation naturelle (par forte chaleur, jusqu’à 4° en moins à l’intérieur de l’habitat) et permet une moindre consommation d’énergie.
  • Elle limite la quantité de poussière et de pollution atmosphérique : les plantes fixent la poussière, assimilent le gaz carbonique et émettent de l’oxygène.
  • Elle double la durée de vie des étanchéités en les protégeant d’un vieillissement prématuré provoqué par les U.V. ou les chocs thermiques.

 

Végétalisation extensive ou intensive ?

  • Extensive : c’est la plus simple, elle ne nécessite qu’une faible épaisseur de terre (4 à 20 cm) et peu d’entretien. Les plantes choisies sont robustes.
  • Intensive  : on parle de « Toiture Jardin ». Elle nécessite plus de 20 cm de terre (jusqu’à 1 ou 2 mètres de profondeur) et permet de planter arbres, vivaces.


>>> Compter entre 30 et 60 € le m2 HTVA pour une toiture végétale en culture extensive.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis a la recherche de specialistes pour un gros projet de construction de maison container en bordure de l eau. faire sur 5 hectares
    en Cote d’ivoire ecrivez moi si vous ‘etes interessé par cette offre

  2. en France vous avez un produit simple et bio pour végétaliser, il s’agit du biosedum aujourd’hui c’est la solution traditionnelle la moins chère du marché,je l’ai expérimenté sur 300 M2 à Paris centre et le résultat est 100 % pour moins de 30 euro du M2 tous compris , drainage + substrat+ plantes + arrosage.

  3. bonjour, peux t’on faire une toiture végétalisée dans le sud est de la France, très sec surtout l’été et pluies torrentielles (quand il pleut) ainsi que mistral pouvant souffler à 100 km/h. Merci de votre réponse

  4. Le conseil régional Ile de France subventionne la mise en place de toitures végétales (50% sur le montant HT de la main d’oeuvre). D’autres conseils régionnaux ou généraux le font peut-être…

  5. Que pouvez-vous me dire sur les toits végétalisés dont le substrat est la sphaigne car jamais personne ne parle de ce substrat qui au demeurant semble révolutionnaire.

  6. Bravo pour vos infos assez complètes, mais il y a néanmoins quelques erreurs; notamment qu’on ne doit JAMAIS mettre de terre sur une toiture; que ce soit de l’extensif ou de l’intensif, il s’agit de substrats neutres ultra légers formés de lave broyée, de pouzzolanne, de pierre ponce ou de tuile broyée avec 10 à 15% de terreau. Voir aussi l’excellent livre de Brigitte Kleinod !

Moi aussi je donne mon avis