Que valent les textiles anti-ondes pour les enfants ?

Les vêtements et textiles anti-ondes sont-ils vraiment efficaces ? Cela vaut-il le coup d’en équiper nos enfants ? On fait le point.

Rédigé par Eva Souto, le 17 Jul 2019, à 15 h 10 min
Que valent les textiles anti-ondes pour les enfants ?
Précédent
Suivant

Les textiles anti-ondes pour enfants : intox ou protection ?

Avec ses vêtements anti-ondes, Petit Bateau a suscité un torrent de réactions sur les réseaux sociaux. Ses vêtements, fabriqués avec « du coton et du fil d’argent », sont réputés bloquer 99,5 % des ondes, dont celles émises par le Wifi et les téléphones portables. La marque indique proposer ces vêtements « pour les parents qui souhaitent appliquer le principe de précaution ». Si certains applaudissent l’initiative, d’autres crient à l’arnaque.

Textiles anti-ondes à base de fil d’argent

Petit Bateau n’est pourtant pas le premier fabricant à commercialiser des textiles anti-ondes pour enfants. Le fil d’argent est une matière plébiscitée par les fabricants de vêtements et textiles anti-ondes pour les enfants et les adultes.

La marque Belly Armor est par exemple spécialisée dans la vente de vêtements anti-ondes pour les femmes enceintes et les bébés. Le tissu qui compose ces vêtements est fabriqué à partir de 54 % de fibres d’argent.

En effet, l’argent, comme l’aluminium, est réputé bloquer les ondes électromagnétiques et réaliser une « barrière » contre la pénétration des ondes dans l’organisme.

textile anti ondes enfants

L’aluminium est aussi efficace contre les ondes… © demkat

Les marques se basent sur la réalisation de tests en laboratoire. Les tissus utilisés pour bloquer les ondes sont testés dans des situations uniquement théoriques : lorsque le tissu est tendu entre une source d’émissions d’ondes et le capteur, le tissu possède un réel pourvoir bloquant.

Mais lorsqu’il s’agit de vêtements, a fortiori portés par des enfants qui bougent beaucoup, ces textiles anti-ondes sont-ils encore réellement efficaces ?

L’Anses, dans un rapport de 2017, rend les conclusions suivantes : « l’utilisation d’un accessoire vestimentaire (casquette, bandeau, etc.) réduit faiblement et très localement l’exposition d’une personne aux champs électromagnétiques ». Le reste de l’organisme non protégé est ainsi exposé aux ondes et la protection ne serait donc pas efficace. Pire, ces textiles peuvent même « augmenter la valeur de l’exposition en périphérie du dispositif » : les organes non protégés seraient plus en danger que si l’on ne portait pas de vêtement anti-ondes !

Lire page suivante : les textiles anti ondes pour enfants

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Se protéger et protéger les plus fragiles avec des tissus anti ondes c’est très bien mais il faut aussi que chacun commence par « dépolluer » au maximum son intérieur,lieu de travail .., en désactivant définitivement ou temporairement sa box wifi, au moins la nuit, comme on éteindrais la lumière ou sa télé le soir avant d’aller se coucher (il suffit d’installer un câble de réseau pour utiliser internet. désactiver sa wifi ne veut pas dire ne plus avoir accès à internet comme beaucoup ont hélàs tendance à penser), se séparer des téléphones sans fil DECT et le remplacer par un téléphone filaire qui n’émet aucune ondes électromagnétiques(pour avoir testé plusieurs tél DECT, certains émettent jusqu’à 20 v/m, 24h/24!! c’est comme si vous aviez plusieurs antennes relais dans votre domicile!!!), mettre votre tél portable en mode avion ou l’éteindre la nuit, éviter les baby phones ou les éloigner au maximum des bébés,ne pas acheter de plaques de cuisson à induction ou vitrocéramiques (fortement déconseillées aux porteurs de pacemakers en raison de leur forte émission d’ondes électromagnétiques), remplacer les radio réveils matin filaires par des réveils à piles……je ne vais pas faire toute la liste. Après avoir fait le ménage et limiter chez soi l’exposition aux ondes, il est important également d’informer autour de soi : parents, famille, voisins, collègues afin de faire évoluer les choses et que chacun prenne conscience des risques qu’il prend et les limite au maximum. Combien ne connaisse pas une personne chez qui la box à sa wifi activée 24/24 alors qu’elle ne possède même pas d’ordinateur ou de tablette (en particulier les personnes âgées)?
    Dernier point, pour ceux qui seront tenter par le CPL (courant porteur en ligne), à éviter également. Pour plus d’info, notamment comment avoir accès à internt en filaire sur 2 étages dans son domicile, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Robins des toits.
    Pour finir, dites NON NON et NON au compteur Linky dans votre domicile pour de multiples raisons, mais surtout pour l’émission d’ondes néfastes dans votre domicile dont vous pourrez difficilement vous protéger : informez-vous le plus possible, y compris sur des sites étrangers, notamment canadiens, là où l’équivalent Linky s’est développé et a commencé ses dégâts sur la santé humaine….. Donc, des voiles de protection pour son bébé, c’est très bien, mais les parents doivent aussi se protéger en limitant leur exposition aux ondes s’ils ne veulent pas développer à court, moyen ou long terme, une électrosensibilité….

  2. Bonjour,

    Auteur du blog Plus Mince Plus Jeune (www.plusminceplusjeune.org), j’ai publié le 15 mars 2014 un Ebook de 45 pages intitulé « Electrosensibilité et ondes électromagnétiques : Quelles conséquences sur notre santé ? ».

    Face aux différentes incohérences et études contradictoires concernant les conséquences des ondes électromagnétiques sur notre santé, j’ai décidé de m’y intéresser, pour sortir un ebook complet sur les effets des appareils émetteurs d’ondes sur notre organisme. J’ai souhaité également donner une visibilité à l’électrosensibilité, qui est une maladie encore trop peu connue, alors qu’elle toucherait entre 4 et 10% de la population française.

    Ralph

  3. Bonjour,

    Merci pour cet article qui explique tout ce qu’il faut savoir sur les ondes.

    Je suis une maman blogueuse et j’ai testé le ciel de lit anti ondes Em Nest dont vous parlez dans l’article pour vérifier si ça fonctionnait vraiment. Bilan : testé et approuvé !
    http://beaucoupdetout.unpeuderien.over-blog.com/2014/02/danger-des-ondes-électromagnétiques-avis-sur-le-ciel-de-lit-anti-ondes-emnest.html

    Bonne journée !

    Aline

Moi aussi je donne mon avis