Textile. Le lin, aussi bien que le carbone !

Rédigé par Emma, le 21 Sep 2011, à 11 h 52 min

Les fibres de lin, des qualités remarquables

fibre-de-linQue proposent donc les scientifiques aux industriels pour remplacer les structures rigides de leurs appareils ou véhicules ? Des barres entièrement éco-conçues et recyclables à base de lin. « Il faut 10 couches de lin tissé, rigidifiées avec des résines naturelles bio-sourcées avec des résidus de betteraves ou de vignes, pour fabriquer une planche de 1 cm », raconte le responsable de GEMTEX qui ne se lasse pas de revenir sur les qualités remarquables de ce matériau naturel.

Fibre de lin : quelques perfectionnements encore attendus

Si la communauté scientifique du textile travaille depuis 3 ans sur le lin, il lui faut encore résoudre quelques problèmes : celui de l’épaisseur et des courbes. Damien Soulat souligne aussi le très strict cahier des charges demandé par les industriels de l’aéronautique et de l’automobile pour fabriquer des produits irréprochables, dans la finesse du tissage du lin notamment.

fibre-de-linLes tisseurs habitués aux textiles d’habillement vont devoir revoir leurs techniques de fabrication pour répondre aux exigences différentes de ce nouveau secteur de développement. Mais ce nouveau marché est un débouché exceptionnel pour eux, et ils y travaillent – dans le Nord et en Belgique notamment, sous la houlette du cluster d’entreprises Clubtex qui propose depuis plusieurs années déjà, des rencontres entre chercheurs et industriels du textile sur les textiles techniques.

Du lin pour… les meubles
Les vertus du  lin intéressent aussi d’autres fabricants : ceux du mobilier

Les designers de Design-cs à Saint-Berthevin ( 53) habitués à travailler la fibre de carbone viennent  eux aussi de passer au vert en travaillant le lin. « Je viens du monde des matériaux  composites. Je connais parfaitement leurs propriétés et leur potentiel ; je les ai longtemps appliquées à la recherche et au développement des industries de l’automobile et de l’aéronautique, raconte  Frédéric Morand , dirigeant de Design-cs. 

Et puis par besoin d’aventure, d’art et de science, j’ai voulu explorer les possibilités d’exploitations de ce matériaux dans un univers moins assujetti aux froids standards industriel. Un univers plus libre et plus ouvert aux notions de formes et d’usage esthétique du monde : j’ai souhaité les destiner à l’univers du design. C’est ainsi que j’ai créé une nouvelle maison d’édition française de mobilier : Sainluc, du nom du saint patron des peintres et des dessinateurs.  En substituant la fibre de lin aux fibres de verre ou de carbone, je compose un nouvel eco-process qui définit à la fois l’âme et l’ADN des créations Sainluc : une précieuse alliance de résistance, de force et d’élégance ».

*

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

2 commentaires Donnez votre avis
  1. tyrkjkttfiumomiuhvjjjjopl;:kte’t »z(‘ç-^_èmhbu

  2. bonjour
    je recherche une technique pour transformer de la toile de jute en plateau (exemple pour table basse) en conservant l’imprimé au-dessus du plateau.
    merci pour vos conseils

Moi aussi je donne mon avis