Les plantes de terre de bruyère, reines des jardins fleuris

Reines des expositions florales, premières arrivées sur les étals des jardineries au printemps, les plantes de terre de bruyère sont aussi de celles qui donnent de la hauteur aux massifs fleuris. Et si vous en invitiez chez vous ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 30 Aug 2020, à 18 h 09 min

Les plantes de terre de bruyère sont des végétaux qui affectionnent les sols acides et humides mais qui peuvent aussi se contenter de sols peu calcaires et régulièrement arrosés.

Plantes de terre de bruyère : Les découvrir et savoir les bichonner

Plus de 200 ans de culture de ces plantes ont laissé des traces dans bon nombre de jardins français allant des jardins botaniques en passant par les petits jardinets des îles bretonnes jusqu’au cours des viticulteurs alsaciens.

Découvrir les plantes de terre de bruyère pour mieux les comprendre est le meilleurs moyen de savoir comment les entretenir. Partons pour un tour d’horizon de ces reines des jardins fleuris.

Les Azalées

De tiges fines et raides, les azalées se parent de fleurs particulièrement gracieuses dans lesquelles on peut facilement lire ses origines japonaises.

terre de bruyère

Impossible de passer à côté sans y porter attention © PatGallery

Tour d’horizon de l’azalée

La typologie même des azalées les voit s’exprimer aussi bien seules au milieu d’un massif de plantes plus basses que dans une haie un peu terne qui aurait besoin d’être relevée en couleur.

Il existe de nombreux cultivars avec autant de couleurs différentes qui sont divisés en deux grandes familles. La première avec des feuilles persistantes et la deuxième avec des feuilles caduques… À vous de voir ce qui conviendra le mieux à votre extérieur !

Dans tous les cas vous pourrez profiter de leur floraison de début avril à la toute fin mai.

Conseils de culture

Pour l’azalée choisissez un lieu mi-ombragé dans les régions à fort ensoleillement et, quoi qu’il en soit, un sol frais, acide et drainant. Les pieds dans l’eau en continue pour les azalées c’est « non merci ».

Pour cette plante de bruyère, le paillage est indispensable car elle possède des racines superficielles qui peuvent rapidement souffrir de la sécheresse.

Enfin, la taille n’est pas particulièrement conseillée dans le mesure où le caractère même de l’azalée s’exprime par sa forme « naturelle ». Si vous souhaitez tout de même lui donner une forme il vous faudra la tailler tout de suite après la floraison car les boutons floraux apparaissent dès l’automne pour l’année suivante.

Lire page suivante : hamamélis

Illustration bannière : Massif de plantes de terre de bruyère © iMarzi
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis