Le taux d’extinction des oiseaux a diminué ! Une lueur d’espoir ?

Dans un contexte d’érosion de la biodiversité plus que morose, à un niveau tel que tout un chacun peut se sentir complètement découragé, les bonnes nouvelles passent de plus en plus inaperçues. Pourquoi donc ? Vaste question… Une chose est sûre c’est que celle-ci qui concerne les oiseaux vaut le coup d’être connue !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 29 Jan 2020, à 8 h 00 min

Les victoires en matière de protection animale ne sont pas particulièrement nombreuses même s’il en est… Et pour voir le verre à moitié plein, en voici une qui nous semble importante : les programmes de conservation des oiseaux fonctionnent bien  ! Et les espèces les plus menacées en bénéficient pleinement.

Les efforts de conservation paient… Le taux d’extinction des oiseaux en danger critique a diminué de 40 %

Les efforts de conservation des espèces sont encore difficiles à quantifier mais c’est désormais choses plus aisée grâce au travail de plusieurs chercheurs dont le scientifique en chef de Birdlife International, le Dr Stuart Butchart.

Ils ont en effet développé une méthode d’étude qui permet de mieux comprendre notre impact en matière de sauvegarde de l’avifaune en prenant des indicateurs de « statuts » de protection et leur évolution au fil des trois dernières décennies(1).

C’est ainsi qu’ils se sont aperçus que le statut de 40 % des oiseaux sur lesquels des efforts de conservation ont été réalisés s’est amélioré et ce n’est pas une paille ! Et encore faut-il voir ce chiffre comme étant a minima, car les statuts des espèces qui ont stagné n’ont pas été pris en considération.

La Harle huppée est en danger critique d’extinction © FotoRequest

Grâce aux efforts de conservation des trois dernières décennies, les espèces en danger critique d’extinction sont désormais deux fois plus susceptibles d’améliorer leur statut et de passer à une catégorie de menace plus faible que de se détériorer et de disparaître. Sans de tels efforts de conservation, l’inverse serait vrai.
Birdlife International

 

Programmes de conservation des oiseaux – Une stratégie de l’urgence

Cependant, ces chiffres, s’ils sont effectivement positifs, font état de succès de conservation d’espèces en grande difficulté, car c’est sur elles que la majeure partie des efforts sont axés.

Or le meilleur moyen de sauver des espèces reste d’éviter qu’elles n’arrivent au bord de l’extinction ! Et c’est bien là où le bât blesse, car pour le moment, nous ne parvenons à travailler que sur les espèces les plus en danger.

Environ 187 des 11.147 espèces d’oiseaux dans le monde auraient disparu sur les 500 dernières années. Mais si une stratégie plus globale et efficace de sauvegarde des oiseaux en général (qu’ils soient en danger ou pas encore) n’est pas mise en place rapidement, trois fois plus d’espèces pourraient disparaître sur les 500 prochaines années(2)

Lire aussi : 8 espèces d’oiseaux sont confirmées disparues en seulement une décennie

La liste rouge de l’UICN – Un outil pour mieux agir

La Liste rouge de l’UICN qui établit, au niveau mondial, le statut de conservation des espèces est d’autant plus important car, s’il a servi à cette étude, il sert à bien d’autres encore.

La connaissance des modèles de protection et de sauvegarde des espèces est une chose, mais en connaître l’impact réel à l’échelle planétaire peut nous permettre de réagir de plus en plus vite et de plus en plus efficacement pour limiter l’érosion de la biodiversité.

L’outarde canepetière, un oiseau de chez nous à sauvegarder © Txanbelin

Mais l’exploitation de telles données et l’élaboration de stratégies de terrain pour changer la donne ne pourra se faire sans un engagement concret des états, partout à travers le monde, pour développer des modèles d’actions à la hauteur de l’enjeu : notre survie.

Illustration bannière : Les Aras à gorge bleue se portent tout juste mieux © thechatat

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis