8 espèces d’oiseaux sont confirmées disparues en seulement une décennie

Huit espèces d’oiseaux sont considérées comme disparues de la Terre. La plupart de ces extinctions ont été causées par la déforestation en Amérique du Sud, selon une nouvelle étude.

Rédigé par MEWJ79, le 5 Sep 2018, à 9 h 25 min

Plusieurs études ces derniers mois tiraient la sonnette d’alarme : la situation des oiseaux est inquiétante. Et, malheureusement, une autre mauvaise nouvelle a été annoncée : huit espèces d’oiseaux ont disparu en une décennie.

Huit espèces d’oiseaux ont disparu en une décennie

Vous connaissez sûrement le film d’animation pour enfants Rio, mettant en vedette les aras de Spix. Ce perroquet bleu brésilien est considéré comme ayant officiellement disparu de la Terre, selon une étude sur 51 espèces d’oiseaux en voie de disparition, réalisée par BirdLife International(1).

Mais il n’est malheureusement pas seul : au total, huit espèces ont disparu durant cette seule dernière décennie dont le Poo-uli masqué (Melamprosops phaeosoma, une espèce de passereau appelé aussi mellifère à face noire), la Chevêchette des Moore (Glaucidium mooreorum), l’Anabate d’Alagoas ou feuillage-glaner d’Alagoas (Philydor novaesi) et le Cryptic treehunter (Cichlocolaptes mazarbarnetti), l’Ara glauque (Anodorhynchus glaucus)…

Poo-uli masqué © Paul E. Baker [Public domain] via Wikimedia Commons

Et le responsable n’est autre que l’homme. En effet, historiquement, la plupart des extinctions d’oiseaux étaient des espèces vulnérables à la chasse ou aux espèces envahissantes, mais cinq de ces nouvelles extinctions ont eu lieu en Amérique du Sud et sont attribuées par les scientifiques à la déforestation. Pour Stuart Butchart, responsable scientifique de BirdLife International, cette nouvelle étude met en évidence qu’une crise d’extinction se déroule sur les grands continents, entraînée par la destruction de l’habitat de ces animaux par les hommes.

Lire aussi : Après les abeilles, l’effrayant déclin des oiseaux dans nos campagnes !

Les extinctions dues à l’agriculture non durable, au drainage des sols et à l’exploitation forestière

Le chercheur explique : « Quand les gens pensent aux extinctions d’animaux, ils pensent au dodo mais notre analyse montre que les extinctions se poursuivent bel et bien et s’accélèrent aujourd’hui ». Il cite diverses causes à l’origine de ces disparitions de volatiles : « une agriculture non durable, le drainage et l’exploitation forestière. » Une « liste rouge » de plus de 26.000 espèces désormais menacées a été dressée par des scientifiques, qui souhaitent ainsi avertir que les humains sont à l’origine d’une sixième grande extinction.


Et la situation est tout aussi critique en France. Pour rappel, en mars 2018, des chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle avaient alerté : « Le déclin des oiseaux en milieu agricole s’accélère et atteint un niveau proche de la catastrophe écologique ». Ces derniers suivent depuis les années 1990 les populations de différentes espèces d’oiseaux typiques des campagnes françaises, dans le cadre du programme STOC (Suivi Temporel des Oiseaux Communs).

Illustration bannière : Aras de Spix – © Zenobillis
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis