Surpêche : un scandale qui refait surface

Un rapport sur la gestion des flottes comprenant un amendement critiqué par les partisans de la pêche durable a été voté par le Parlement, le 27 avril 2017.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 28 Apr 2017, à 10 h 20 min

En 2012, l’Union européenne avait suspendu les subventions publiques à la construction de bateaux de pêche, dans l’objectif de décourager la surpêche qui met en péril certaines espèces. Cependant, le Parlement européen vient de réexaminer un amendement prévoyant de réinstaurer ces aides publiques. L’ONG Bloom tire la sonnette d’alarme et juge cet amendement dangereux, favorisant la surpêche.

Les députés adoptent un amendement controversé en faveur de la surpêche

Lors du vote d’un rapport sur la gestion des flottes de pêche, les membres de la commission de la pêche du Parlement européen ont décidé d’approuver un amendement visant à réinstaurer les aides à la construction de bateaux de pêche. Cet amendement concerne les régions ultrapériphériques de l’Union européenne telles que la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion, la Martinique, Mayotte et Saint-Martin.

peche europe

Un bateau de pêche ©Alessandro de Maddalena

L’amendement a été adopté le 27 avril 2017 à 358 voix contre 240. « Bien que non contraignant d’un point de vue législatif, ce vote envoie un signal politique fort et absurde qui contredit les engagements prônés par l’Europe au travers de sa Politique commune de la pêche », commente l’association Bloom. Cette dernière estime que ces subventions devraient être destinées à l’évaluation scientifique des stocks halieutiques ou à la surveillance des eaux où la pêche illégale est bien présente.

Surpêche : un risque majeur de dégradation des ressources marines

Si le vote de cet amendement passe largement inaperçu en raison du calendrier électoral français, il n’est pourtant pas sans conséquences. En effet, l’ONG Bloom affirme que « Le principe de l’élimination des subventions néfastes s’est imposé comme l’une des façons les plus efficaces de lutter contre le fléau de la surexploitation des ressources marines ». Pour l’association, cette décision des députés européens est donc dangereuse et contribue à encourager la surpêche.

La surpêche est un problème mondial qui entraîne d’importantes répercussions environnementales, sociales et économiques. Elle met en péril la ressource globale et notamment certaines espèces marines. Par ailleurs, cette nouvelle décision de l’Union européenne va à l’encontre de l’objectif de développement durable adopté par l’ONU en septembre 2015, visant à « interdire d’ici à 2020 les subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. A l’avenir, l’Europe devrat se doter d’une flotte militaire bien plus grande car certains pays vont rentrer en guerre pour le poisson. Ce n’est pas une blague, certain pays tire le gros de leur alimentation de la mer et se font déja piller leur côtes. il faudrait arrèter de voire les chose comme notre réserve halieutique car cela en dit long. En outre, je pensse que l’on devrait plutôt créé des aquariums géant pour produire notre nourriture. L’aquaponie est aussi l’avenir. Surtout pour les milieux dulçaquicole. On devrait se donné les moyens. On atteindra 11 milliards d’habitants en 2050 et ça m’étonnerais fort que nos océans suive.

Moi aussi je donne mon avis