Souffrance animale : le lapin français se rebiffe

Rédigé par Alan Van Brackel, le 26 Mar 2013, à 20 h 03 min

Élever les lapins dans des conditions dignes

© CC, Robert Terrell

© CC, Robert Terrell

Si l’association défend le végétarisme, elle défend l’élevage bio et, faute de mieux propose une méthode alternative d’élevage des lapins : le certificat « Kontrollierte Bodenhaltung« .

La viande de lapin est « contrôlée en stabulation libre adéquat au bien-être de l’animal« . Il s’agit d’un ensemble de normes mises en point par des scientifiques en collaboration avec des éleveurs.

Il s’agit d’élever les lapins dans des parcs ouverts dans le haut sur un sol non grillagé, permettant aux lapins de bouger. En Belgique, la loi se met progressivement en place, avec comme dates butoir 2016 pour les lapins et 2021 pour les conditions des lapines mères.

Situation archaïque en France

© CC, Rob Crow

© CC, Rob Crow

Outre la Belgique, ces conditions sont largement suivies en Chine depuis plusieurs années, et mises en place progressivement dans plusieurs pays d’Europe : en Hongrie, en Allemagne, en Roumanie, en Autriche et aux Pays-Bas. La France, elle, reste à la traîne.

L’association Four Paws a donc lancé le site Internet Respect Lapin pour informer les citoyens d’une part, et les inviter à agir. Vous êtes invités à signer une pétition afin d’inciter les législateurs français à demander des conditions plus dignes d’élevage des lapins : www.respect-lapin.org.

*
Je réagis

illustration : © CC, viinzography

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

107 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien que j’apprécie de manger de la viande de lapin de temps à autre,je suis révoltée des conditions d’élevage des animaux en général et j’incite tous les consommateurs à adhérer aux mouvements encourageant une éthique dans les méthodes d’élevage surtout pour assurer de meilleures conditions de vie aux bêtes dont nous prenons la vie pour la notre, d’autant que la qualité en bénéficie.

  2. Quel que soit l’animal, l’élevage concentrationnaire est indigne moralement et néfaste pour la santé.
    Notre culture fait que nous consommons de la viande, ce n’est pas une raison pour nous comporter comme des brutes en ne pensant qu’à l’intérêt financier au mépris de la vie.

Moi aussi je donne mon avis