Prendre soin de son jardin de manière plus écologique

Le jardin est un havre de nature apprécié de nombreux français. En suivant nos conseils pour prendre soin de votre jardin de manière plus écologique, vous pourrez en profiter en limitant votre impact sur l’environnement.

Rédigé par consoGlobe, le 21 May 2020, à 14 h 25 min

Ceux qui ont un jardin avec pelouse le savent : avoir un gazon bien vert et à l’aspect esthétique toute l’année représente beaucoup de travail. C’est une des raisons pour lesquelles un jardinier a souvent du mal à se passer de certains produits chimiques ainsi que de sa tondeuse à gazon, grandes sources de dépenses et de pollution. Mais il existe des solutions pour prendre soin du jardin de manière plus écologique, à commencer par le choix de la tondeuse. Comment prendre soin de son jardin sans polluer l’environnement ?

Éviter les tondeuses polluantes

L’utilisation de la tondeuse est incontournable pour obtenir une pelouse bien rase. Force est cependant d’admettre que cette solution n’est pas toujours la meilleure pour la nature, notamment lorsque nous optons pour la tondeuse à essence. Celle-ci peut polluer plus qu’une voiture, néfaste non seulement pour la santé de son utilisateur, mais aussi pour la nature.

Il est impératif de se tourner vers des solutions plus écofriendly comme la tondeuse manuelle par exemple, qui offre l’avantage de ne pas être polluante du tout, et facile à entretenir. Elle coupe l’herbe finement et ne nécessite pas de ramassage des déchets de tonte après coup.
Ce type de tondeuse reste toutefois difficile à trouver dans le commerce tandis que les modèles les plus perfectionnés peuvent coûter aussi cher que ceux qui fonctionnent avec de l’essence ou électrique !

Les tondeuses manuelles sont les plus écologiques

Par contre, si la surface à tondre est très étendue et que l’herbe est haute, la tondeuse à essence et en particulier le tracteur tondeuse est indispensable. Dans ce cas, il vaut mieux se tourner vers la tondeuse thermique à 4 temps qui fonctionne à l’essence alkylée, moins polluante que l’essence classique.

Changer de tondeuse ou remplacer tout le moteur est très onéreux, et un tracteur tondeuse mal entretenu pollue bien plus qu’il ne devrait. Il est donc fortement conseillé de bien entretenir votre tracteur tondeuse en changeant sa courroie par exemple dès qu’elle est usée, pour votre sécurité et pour le bien de votre porte-monnaie.
Changer une courroie usée rend la tonte plus efficace, raccourcissant le temps de tonte (et donc la pollution), et de plus l’herbe étant mieux coupée, elle aura plus de facilité à nourrir le sol.

Enfin, pour les très grandes étendues de pelouse ou les terrains broussailleux, il est aussi possible d’opter pour une tonte naturelle : en y faisant brouter des animaux ! Le mouton et la chèvre naine sont par exemple bien adaptés pour ce travail.

Utiliser le compost pour fertiliser le sol

Le compost est une excellente alternative aux engrais chimiques dont l’utilisation n’est pas bénéfique pour le sol sur le long terme. Ces engrais issus de la transformation chimique sont nocifs pour les micro-organismes constituant le sol et leur fabrication nécessite beaucoup d’énergies non renouvelables.

Le compost lui, est efficace non seulement pour fertiliser, mais aussi pour amender le sol. Il nourrit le sol en micro-organismes, il est riche en éléments nutritifs dont les végétaux ont besoin et régule le pH du sol, contribuant ainsi à sa structure.
Pour obtenir une belle pelouse, il est préférable d’opter pour un compost mûr, fin et sans terre noire ni tourbe de sphaigne. Il est également possible d’opter pour un mélange de compost et de sable grossier qui pénètre mieux le sol et se décompose plus rapidement.

L’amendement et la fertilisation au compost s’effectuent une ou 2 fois par an, au printemps et au commencement de l’automne, lorsque la pelouse est en pleine croissance.

À noter qu’il est aussi possible de procéder à la fertilisation à l’engrais naturel une ou 2 fois par an, en mai et à la mi-août. Il convient toutefois de ne pas dépasser les 10kg d’engrais par m2 pour chaque application.

Limiter l’arrosage

L’eau est une ressource précieuse que nous nous devons d’utiliser de manière responsable, même en ce qui concerne la pelouse. Il est donc primordial de ne pas arroser la pelouse lorsqu’elle n’en a pas besoin. Certes, une pelouse qui jaunit en été n’est pas du plus bel effet, mais il faut prendre conscience qu’il en va de la nature des graminées de prendre cette teinte durant cette saison. Il est donc inutile de gaspiller de l’eau à vouloir la reverdir à tout prix.

Pour économiser de l’eau, il vaut mieux attendre mai et juin pour arroser, tôt le matin et le soir quand le soleil est couché, et prendre soin de ne le faire qu’une fois par semaine au maximum.

Éviter les désherbants

Les mauvaises herbes envahissantes peuvent devenir les ennemies de la pelouse, mais les désherbants le sont aussi pour l’environnement. Les molécules toxiques contenues dans ces produits pénètrent la nappe phréatique sur le long terme et empoisonnent la faune naturelle du jardin, donc, il faut absolument les éviter. Il vaut mieux arracher les mauvaises herbes à la main ou avec des outils comme la gouge à asperge par exemple.

Le meilleur moyen de s’éviter trop de labeur est aussi de se faire à l’idée que 15 % des herbes dites « mauvaises » ne le sont pas, et ne sont pas toutes visibles, donc inutile de les traquer ! Un peu de variété fait du bien au jardin et surtout, aux alliés du jardinier.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis