Un SMS c’est combien de CO2 ?

Rédigé par Consoglobe, le 13 Sep 2009, à 14 h 27 min

Rien de plus banal aujourd’hui que d’envoyer un SMS : voyez combien on en envoie par seconde dans le monde sur le Planetoscope, ça laisse rêveur. C’est un peu comme les spams ou les recherches sur Google, on ne compte plus …  Un de nos internautes fidèles nous a posé la question : “Combien, je dégage de C02 à chaque fois que j’envoie un SMS ?”

Le poids en C02 des SMS

Les experts du géant de la téléphonie Vodaphone se sont penché sur la question du poids d’un SMS en émission de C02, le principal gaz à effet de serre.

D’après leur calcul, le réseau de Vodaphone a consommé 2.600 gigawatts -heure d’électricité pour transporter les quelque 60 000 terabits de données expédiées par SMS de ses clients.

Developpement durable article
Comme “un SMS a une longueur maximum de 140 bits, on estime que qu”en 2008, il a fallu en moyenne 5 microwatts-heure (le microwatt étant un millionnième d’un watt)  pour expédier un message SMS.”

Converti en termes d’émissions de C02, cela revient à émettre 0.000003 grammes de CO² par message. Pas de quoi paniquer …, continuez à communiquer par SMS, remplacer un trajet en voiture par un trajet à vélo, et vous êtes pardonné. :)

En fait il semble qu’on consomme bien plus en faisant une requête sur internet sur Google, Bing, Qwant ou autres moteur de recherche.

*

Je réagis

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




4 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai fait le calcul et je trouve un résultat bien différent du vôtre. Ma règle de trois donne plutôt 0,05 Wh soit 50 MILLIwatt-heures (ou 50 millièmes de Watt-heure), ce qui me réconforte c’est que le site greenIT.fr trouve le même résultat
    http://www.greenit.fr/article/materiel/telephone/un-sms-cest-combien-de-co2
    Alors c’est vrai que ca reste faible, mais ce n’est plus le même ordre de grandeur

  2. Bouazza

    si si vous avez raison : étourderie de ma part, car effectivement, il s’agit bien de bytes au sens anglais et donc d’octets en Français. Je corrige de suite
    merci d’avoir relevé 🙂
    JM

  3. Un sms, n’utilisant aucun accent, en france, c’est 140 octets max coté émetteur. Mais au niveau de la couche transport, du fait de la conversion 7bits ce sont 160 octets qui voyagent.

    Un sms chinois, japonais ou indien (par exemple) consommera bien plus, puisqu’ils nécessitent un encodage spécifique qui peut les faire monter aux environs de 700 octets.

  4. Euh…

    140 bits ça ne fait même pas 18 caractères ( ou 18 octets )… vous ne voulez pas plutôt dire 140 bYtEs ( ou octets ) ?

Moi aussi je donne mon avis