Ségolène Royal lance la GreenTech pour la révolution écologique et numérique

Ségolène Royal et le Ministre de l’Économie ont révélé en février dernier leur intention de lancer un incubateur Green Tech au ministère de l’Écologie. L’objectif est d’accompagner les startups dans le développement de leurs activités liées aux nouvelles technologies.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 8 Sep 2016, à 11 h 15 min

L’association du Big Data et de la révolution écologique

Le Ministre souhaite développer le numérique au sein du ministère pour différentes raisons. D’abord, les données détenues par le ministère peuvent être utilisées pour des applications concrètes dans la vie quotidienne. Ensuite, l’émergence des startups nécessite un accompagnement régulier, favorable au développement de nouvelles filières dans le secteur de la transition écologique.

Pour désigner ces appels à projets, Ségolène Royal parle de « défis » à relever dans huit domaines, dont les économies d’énergie, les énergies renouvelables, le bâtiment et les transports.

Le lancement d’un incubateur GreenTech

Pour permettre aux entreprises de réaliser concrètement leurs projets, Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont annoncé l’ouverture d’un incubateur au sein du ministère de l’Ecologie. 50 startups devront donc bénéficier d’un fond de 150.000 € pour leur démarrage, et de 500.000 € pour les projets prometteurs.

Le gouvernement a précisé que les 10 millions de données dont il dispose seront accessibles aux 50 startups. Ces ressources devraient leur permettre d’identifier de façon plus précise les services du quotidien pouvant être améliorés par le numérique.

Photo de bannière © Gouvernement.fr

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. La Gestion de l’environnement est la chose clée de la vie. Nul ne peut ignorer cette bonne pratique. Car, sans quoi, il n’ y aura pas de vie saine et confortable. Vive ROYAL

Moi aussi je donne mon avis