Se laver le visage : les erreurs que l’on fait tous

Il existe des gestes que l’on fait en pensant bien faire pour se laver le visage, mais qui sont inutiles voire mauvais pour la peau : comment bien nettoyer son visage ?

Rédigé par Pauline Petit, le 29 May 2019, à 8 h 10 min

Tout le monde rêve d’avoir une peau éclatante : pour cela, notre visage reçoit (ou non) de nombreux soins, pour éviter les rides, les cernes, avoir une peau bien hydratée… Pourtant, la majorité d’entre nous réalise des erreurs en se nettoyant le visage, qui peuvent abîmer notre peau.

Ne pas se laver le visage sous la douche, et autres erreurs à éviter

Notre peau, et en particulier celle du visage, est particulièrement fragile : elle est sensible à la chaleur, au froid, à la pollution et aux crèmes qu’on lui applique. C’est pourquoi il est nécessaire d’en prendre soin et de lui faire subir peu d’agressions.

Éviter l’eau trop chaude pour se laver le visage

En premier lieu, il est nécessaire d’éviter de se laver le visage sous la douche. En effet, l’eau de la douche est trop chaude et la pression est trop forte pour la peau du visage. Celle-ci risque de perdre le film lipidique qui protège naturellement notre peau, qui va se dessécher et se craqueler. Il est donc préférable de se nettoyer le visage au lavabo à l’eau tiède.

se laver le visage

On évite de se laver le visage sous la douche © torwaistudio

On oublie également le savon ou le gel douche que l’on utilise pour le corps : le visage nécessite un savon adapté ou une eau nettoyante.

Ne pas utiliser trop de produits nettoyants

On prend soin de nettoyer son visage quotidiennement avec des produits adaptés à la texture de sa peau : grasse, sèche… On ne multiplie pas les soins, qui vont alourdir la peau et créer des boutons, mais on privilégie un bon produit nettoyant et l’on s’y tient.

Il est nécessaire de prendre le temps de bien nettoyer sa peau le soir, surtout si l’on se maquille ou que l’on habite dans un endroit très pollué. On le fait de préférence en deux temps : une huile qui retire maquillage, impuretés et sébum tout d’abord.

Les huiles végétales adaptées pour le visage ? Les huiles de noisette, de jojoba, d’argan ou encore de pépins de raisin selon votre type de peau. On passe ensuite une eau micellaire ou une eau florale pour bien enlever les imperfections. Pour la planète et pour la peau, on préfère des disques démaquillants lavables, moins agressifs pour la peau.

coup de coeur
Huile de Noisette bio

Huile de noisette est pure, vierge et bio, parfaite pour vos préparations cosmétiques fait maison, ou tout simplement seule en guise de soin hydratant et protecteur.

C’est une huile de massage appréciée des professionnels pour sa pénétration rapide et son effet satiné et assouplissant sur la peau.

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

Ne pas abuser sur les gommages de peau

Un gommage naturel sur le visage, c’est très bien pour retirer les imperfections et éclaircir le teint. Cependant, on évite de le faire trop souvent, au risque d’abîmer la peau. Ainsi, on effectue un gommage ou un soin exfoliant une fois par semaine grand maximum. On privilégie les produits naturels, comme le marc de café ou les morceaux de noyau d’abricot : on bannit les micro-billes de notre salle de bain ! Puis on prend soin de bien laver son visage (à l’eau tiède et au lavabo donc).

Mal se sécher la peau

Ici également, la douceur est de mise : on zappe la serviette-éponge rugueuse, trop abrasive pour la peau du visage, et on tapote délicatement avec un tissu doux pour bien se sécher. On peut utiliser un gant de toilette pour se sécher l’ensemble du visage sans abîmer la peau.

coup de coeur
Gommage délicat visage – Gommette

Gommette débarrasse tout en douceur l’épiderme des impuretés et des cellules mortes.

Formulée à base de l’huile sacré des incas, l’inca inchi, très riche en antioxydants et de poudre de warana, puissant dynamisant physique et cérébral, Gommette revitalise la peau et affine le grain du visage.

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

Illustration bannière : Erreurs en se nettoyant le visage – © Evgeny Atamanenko
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. La manipulation mentale pour vous faire peur et vous dominer a été drastiquement renforcée par le confinavirus, la panic de Greta, la Guerre d’Emmanuel, la fin du Monde, les Georgia Guidestones, le terrorisme d’Etat, Dahesh, les armes de destructions massives, la 5G à 60GHz accordée sur la résonnance de la Molécule de O2, Bill Gates et ses odeurs de souffre, le système HAARP, la mondialisation des démocrates, la paixdophily, L’EU, la pollution, l’eugénisme, le transhumanisme, le Néolibéralisme, la croissance à tout prix …
    1 – L’activité du soleil s’est effondré : Entre 1987 et 2010 l’irradiance a baissé de 0.4 W/m2 entre 1897 et de 1945 à 1987 elle a augmenté de 4.3 W/m2 puis selon le Dr. Habibullo I. Abdussamatov, a baissé de 0.4 W/m2 de 1987 à 2010, suivi d’une baisse de 2W/m2 jusqu’en 2020 puis encore de 4W/ m2 de 2020 à 2045.
    Les 7 derniers cycles de 11ans correspondent à une période exceptionnelle sans précédent depuis 4000ans. Alors que ça chauffe n’a rien d’étonnant sauf que la NASA, le GIEC et l’expert en climat Valérie Masson Delmotte ont aplati, à dessein, la courbe de l’irradiance solaire depuis 1880. Et la NASA après avoir écrasé les bosses et bouché le trous se paie votre tronche de lapin de trois semaines en vous posant la question « Is it the sun ? » dans cette vidéo « how global warming stacks up »: Bien sûr que oui, Bastards !
    Indépendamment de la baisse de l’irradiance l’extrapolation de la courbe des températures depuis 1850 montrait une température constante de +0.5°C de 2004 à 2035 soit pendant un demi cycle de 60ans.
    2 – A cause du phénomène Nina, les océans absorbent plus de chaleur que d’habitude : Le fait de transporter de la chaleur de l’équateur vers l’antarctique ne change pas le bilan thermique Global de la Terre.
    3 – Des poussières dans l’atmosphère font écran aux rayons solaires : Les éruptions volcaniques n’ont aucun impact visible sur la température globale. Que vaut l’albédo des poussières comparé à celui de la surface de la terre ? L’énergie qui n’est pas réfléchie par la couche de particules est absorbée par l’atmosphère où la température est mesurée dans les basses couches. D’autre part l’augmentation du taux de CO2 n’a plus aucun effet sur la courbe de température, l’effet de serre des gaz est saturé et comme il ne s’agit pas de gaz mais les particules pourrait augmenter légèrement l’effet de serre. Ce qui explique des volcans impuissants à faire chuter la température quand à autoriser un fêlé a nous balancer de l’oxyde de souffre pour réduire la température c’est un homicide.

    • -_- »
      Vérifiez les sources mes gens, réfléchissez par vous mêmes. Par pitié !

      Merci pour cet article consoGlobe.

  2. Un grand merci pour votre article !!
    La madame c’est  » AIMEE  » BUFQUIN rectif……

  3. Un grand merci pour votre article !!

  4. En plus elle s’appelle AIMEE !

  5. le visage est un grand problème perso quant je lave sous la douche j’airais une peau plus brillante et saine

  6. « Ne pas se laver le visage sous la douche, et autres erreurs à éviter
     » il faut dire « se laver » puisque c’est l’erreur.

    « Ne pas abuser sur les gommages de peau » . abuser : verbe intransitif + de…..

    « Mal se sécher la peau ». Pas possible ! verbe pronominal on sèche soi point.

    « se sécher l’ensemble du visage » idem.

    • Un « merci pour l’article » aurait fait l’affaire, sinon 😉

    • Pas commode la madame ! a fuir !!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis