Se faire certifier « sympa », c’est désormais possible !

Une agence parisienne propose des sessions de développement personnel, au bout desquelles on se voit octroyer un label ‘certifié sympa’.

Rédigé par Anton Kunin, le 19 Apr 2017, à 10 h 45 min

Le curieux établissement promet de vous « faire monter en puissance et en compétences, pour contribuer à [votre] leadership, charisme et développement ». Une façon de faire prendre conscience aux employeur comme aux employés que le bonheur au travail est une nécessité

Pour devenir sympa, il faut faire du yoga du rire et rédiger sa « charte personnelle »

C’est en 2013 que la Canadienne Anabelle Roberts ouvre son agence baptisée Present Perfect. Installée dans le 10e arrondissement de Paris, l’entreprise offre des séances d’entraînement à la prise de parole sous forme de team-building, une prestation d’aide à la préparation de keynotes, une formation sur la création de sa marque personnelle, une autre sur la construction de son réseau, une autre encore sur l’argumentaire de vente… Mais l’offre qui fait le plus parler d’elle, est celle intitulée « Certifié sympa ».

En dix heures réparties sur deux jours, les participants font du yoga du rire, s’exercent à l’art de la « gratitude », rédigent leur « charte personnelle », apprennent à « nourrir » les relations avec leurs collègues… Des mises en situation de coaching autour de la vulnérabilité identifiée de chacun et même un jeu autour de Donald Trump sont au programme. Au bout de ces séances, le participant sort « certifié sympa ».

Une entreprise « sympa » vendrait plus et embaucherait de meilleurs employés

Ces séances peuvent paraître loufoques, mais Anabelle Roberts a un raisonnement bien construit. Dans un récent entretien au magazine Forbes, elle expliquait que le fait pour un magasin d’afficher sur sa devanture une étiquette « certifié sympa », qu’elle délivre à l’issue de la dernière séance, pousserait plus de gens à entrer. De même, une entreprise qui afficherait ce logo sur son site aurait moins de difficultés à recruter, selon elle. De plus, cette formation est gratuite pour les demandeurs d’emploi.

Rappelons que selon un récent rapport de la Cour des comptes, la formation professionnelle est une manne pour toutes sortes d’entreprises qui tentent de ne pas « rater le coche » tant que les modalités de ce dispositif n’ont pas évolué. Aujourd’hui, aucun agrément n’est requis pour devenir prestataire dans le cadre de la formation professionnelle et se faire rémunérer sur les fonds collectés à ces fins auprès de l’État, des régions et des entreprises à travers la contribution à la formation professionnelle continue. 9.000 nouveaux organismes de formation professionnelle voient le jour tous les ans, tandis que des milliers d’autres déposent le bilan.

Illustration bannière © Monkey Business Images – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis