La Nouvelle-Zélande se mobilise pour sauver ses kiwis

Les kiwis, ces oiseaux qui ne savent pas voler, sont en danger : de plusieurs millions en début du XXe siècle, ils ne sont aujourd’hui plus que des milliers seulement. Pour stopper l’hémorragie, le gouvernement néo-zélandais a décidé de lutter contre les principaux prédateurs !

Rédigé par MEWJ79, le 5 Jun 2018, à 10 h 00 min

En Nouvelle-Zélande, les kiwis sont une espèce aujourd’hui menacée. Les populations ont diminué ces dernières années à un rythme très élevé : une baisse démographique de 2 % par semaine. Le gouvernement a décidé d’agir pour sauver son emblème.

La population de kiwis a diminué au rythme de 2 % par semaine

En Nouvelle-Zélande, le kiwi est l’emblème du pays, tout comme le coq en France. Mais ici, il ne s’agit ni du fruit ni de ses rugbymen en noir, qui portent le même nom. Le kiwi est aussi ce petit oiseau incapable de voler. Et cette espèce caractéristique de la région est gravement menacée.

Au début du XXe siècle, des millions d’individus peuplaient le pays, mais les populations de kiwi ont diminué jusqu’à atteindre à 68.000 spécimens ces dernières années, soit une baisse démographique de 2 % par semaine.

kiwis

La circulation automobile, un danger pour les kiwis, oiseau emblématique de Nouvelle-Zélande © Martian977

La principale raison de ce déclin est l’introduction de nombreux prédateurs par l’homme (chiens, chats, rats…), mais aussi les oppossums et la circulation automobile, selon le Guardian du vendredi 1er juin(1) . En mai 2018, le gouvernement a ainsi pris la décision d’augmenter le budget du département de conservation pour dix ans, afin d’éradiquer les « nuisibles » responsables de la disparition des kiwis. Et ce, d’ici 2050. Des garde-chasse sont aussi employés pour repérer les fouines et les rats, cachés dans les cales des bateaux, ainsi que la fourmi d’Argentine, espèce qui s’attaque aux poussins de kiwis à peine sortis de l’oeuf.

La chasse aux chiens et chats a commencé

Oui mais voilà, ce pays détient le record du nombre d’animaux de compagnie par habitant. Alors la chasse aux chiens et chats domestiques s’avère une tache très compliquée : elle dure déjà depuis deux ans.

« Protéger le kiwi en Nouvelle-Zélande est aussi vital que protéger l’orang-outan de Bornéo, le tigre de Sumatra en Indonésie ou le panda en Chine. Si l’on perd ces espèces, cela n’aura pas d’incidences sur notre quotidien mais ce sera tout de même une perte pour l’humanité », déplore pourtant Paul O’Shea, directeur de l’association Kiwis for Kiwi.

kiwis

Les kiwis disparaissent à un rythme soutenu © ChameleonsEye

Pour mener à bien leur mission, certains vétérinaires proposent des entraînements pour éloigner les chiens des kiwis. Ils habituent le meilleur ami de l’homme à la présence d’un kiwi à proximité de lui. Et s’il commence à l’attaquer, il reçoit une petite décharge électrique. Les résultats sont très encourageants et les animaux finissent par craindre d’eux-même l’oiseau inoffensif.

De même de plus en plus de personnes enferment leur chat à l’intérieur la nuit étant donné que le kiwi est un animal nocturne… Enfin, des drones devraient également être ajoutés au plan de sauvegarde de cet oiseau-totem.

Illustration bannière : Kiwi – © Jiri Prochazka
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis