Les déboires de Samsung et de son Galaxy Note 7

L’échec aura été total et désormais définitif : le géant sud-Coréen des smartphones, Samsung, a été contraint de faire le deuil de son dernier-né dans la série des Galaxy Note, le Galaxy Note 7. Pour la deuxième fois, un rappel mondial de toutes les unités a été lancé : un poids écologique qu’il serait intéressant de connaître.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 12 Oct 2016, à 10 h 40 min

Depuis septembre 2016, Samsung ne cesse de défrayer la chronique à cause de son dernier smarpthone, le Galaxy Note 7, dont la batterie prend feu ou explose. La compagnie demande à présent aux propriétaires de cette phablette de la renvoyer dans une boîte capable de résister à de hautes températures ou aux dégâts causés par l’explosion d’une batterie au Lithium.

Les explosions des Galaxy Note 7 au centre du problème

En effet, depuis la sortie de l’appareil à l’été 2016, plusieurs blessés sont à déplorer – heureusement aucun dans un état grave, et des dommages matériels ont été causés par ces téléphones, au point que les compagnies aériennes demandaient aux passagers possédant cet appareil de ne pas l’utiliser durant toute la durée du vol.

Samsung, Galaxy ?ote 7

Le groupe a assez rapidement lancé un rappel pour 2,5 millions d’unités, soit le rappel de tous les Galaxy Note 7 ; il s’agit surtout du rappel le plus gros de l’histoire de la téléphonie mobile. Au départ, le plan de Samsung était simple : changer les batteries et reconfigurer le téléphone, mais à présent, il va lui falloir tout simplement faire disparaître de la circulation ce modèle, car même réparé, le problème subsiste. Les Galaxy Note 7 avec leur nouvelle batterie, prenaient tout autant feu que les précédents. Si bien que mardi 11 octobre 2016, Samsung a cessé toute commercialisation et toute production, et a rappelé l’intégralité des smartphones en circulation.

Si les consommateurs français ont été épargnés – le téléphone n’est pas sorti en France -, plusieurs pays sont concernés. Il s’agit d’un échec cuisant pour le géant sud-coréen, qui ne va pas manquer de profiter à Google avec son dernier-né Pixel, ou à Apple pour les usagers qui accepteront de changer d’environnement. Certains amateurs de téléphones haut-de-gamme pourraient se tourner vers la firme de Cupertino pour remplacer leur téléphone explosif.

Éteindre son Galaxy Note 7 et le renvoyer

Pour rapatrier en toute sécurité toutes les unités, Samsung a fait parvenir aux propriétaires de Galaxy Note 7, une boîte spéciale pouvant absorber l’explosion d’une batterie au lithium, dans laquelle ils doivent placer leur téléphone. Le transport de ces « cercueils » jusqu’en Corée du Sud quant à lui, se fera par voie terrestre ou maritime mais en aucun cas par avion.

Au delà de l’impact financier qui promet d’être colossal, on peut aussi s’interroger sur l’impact écologique qu’aura eu le Galaxy Note 7 le temps de sa courte vie, entre sa production, sa distribution, son rappel et son expédition !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis