Comment réussir ses semis de concombres année après année

Réussir vos semis, c’est vous assurer d’avoir une bonne production dans l’année. Semer est la toute première étape mais c’est aussi la plus importante. Venez apprendre ici toutes les astuces pour vos semis de concombre : où, quand et comment vous y prendre !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 7 Apr 2021, à 7 h 57 min
Comment réussir ses semis de concombres année après année
Précédent
Suivant

Les concombres sont des plantes qui ont grand besoin de chaleur et peuvent être un peu tatillons à cultiver sous nos latitudes, mais avec un peu d’attention ils inviteront de la fraîcheur dans nos assiettes. Mais avant d’en arriver là encore faut-il savoir quand les semer, comment le faire et comment en avoir pour l’année d’après.

Quand et à quelle température faire vos semis concombres

Les concombres (Cucumis sativus), plante originaire d’Inde de la famille des cucurbitacées, avec leurs fleurs unisexuées, ont besoin d’avoir les pieds (racines) au chaud…

Comme les cornichons, la culture concombre est relativement facile, à conditions de respecter plusieurs règles, et surtout que le soleil soit au rendez-vous…

Rappel – Cornichons

Les cornichons sont les fruits de la même plante, mais de variétés différentes et qui se consomment plus jeunes.

À quel moment faire vos semis de concombres ?

Il vaut mieux semer vos concombres en godets à partir de la mi-avril car plus ils grandiront en intérieur, bien au chaud chez vous, plus ils seront résistants au moment de les planter en pleine terre.

Vous pouvez également faire des semis de concombres en pleine terre après les dernières gelées que l’on appelle communément les « Saints de glace » aux alentours du 13 mai. Il faudra cependant que l’emplacement soit le bon tout en ayant un sol déjà réchauffé par le soleil.

plants de concombre

Plantules de concombres © vaivirga

Lire aussi : Les légumes oubliés : le concombre lemon

À quelle température faire des semis de concombres ?

Des températures comprises entre 16 et 24 degrés sont essentielles à vos semis de concombres qui apprécieront la chaleur et un emplacement très ensoleillé. Attention tout de même à ce que vos semis ne « brûlent » pas du fait d’une trop forte exposition ou ne s’assèchent pas par inadvertance.

Dans quel sol et à quel emplacement les repiquer

Une fois que les beaux jours sont bien installés, à partir de mi-mai au plus tôt et en espérant qu’il n’y ait pas de gelées tardives, repiquez vos concombres en pleine terre dans un sol riche en azote.

Astuce – Semis de concombres

Si vous estimez que votre terre est trop pauvre en azote, une poignée d’orties hachées grossièrement et placées au fond du trou de plantation compensera ce manque durant toute la saison.

N’hésitez pas à les planter au chaud mais aussi à l’abri du vent que les concombres n’affectionnent pas particulièrement. Un peu d’ombre n’est pas non plus pour leur déplaire.

Une fois la terre bien réchauffée par le soleil, n’oubliez pas de pailler !

plan de concombre

Concombre avec fruits et fleurs © Leo Pakhomov

Autre astuce semis

Une fois les premiers semis de concombres germés, ne criez pas victoire, il peut encore y avoir de la perte. Une fois les quelques centimètres atteints et après la 3e feuille, pincez le bout pour pousser à la ramification et produire plus de fruits par la suite.

Comment réussir vos semis de concombres ?

Pour faire germer vos graines de concombre, le plus simple est de commencer par semer dans des godets suffisamment grands car les concombres font rapidement un système racinaire assez dense.

Semez 3 à 4 graines par godet et ne gardez que la plantule la plus résistante… Il faut savoir sélectionner les plus vigoureux pour produire mieux et plus par la suite !

Les concombres une fois mis en terre et surtout dans les premiers jours après avoir été repiqués, sont assez sensibles. Disposez un pot par-dessus pour les abriter d’un soleil trop intense mais surtout n’arrosez qu’avec de l’eau de pluie tiède ou, à défaut, de l’eau du robinet que vous aurez laissé réchauffer au soleil.

Rotation de culture : quoi planter ou semer après les concombres ?

Le concombre est de préférence planté à un endroit différent chaque année pour limiter le risque de maladie comme le mildiou ou l’oïdium qui peuvent revenir plus facilement au même endroit d’une année sur l’autre.

Comment faire vos propres semis de concombres ?

Pour faire vos propres semis de concombre, prenez un fruit bien vigoureux (la chose n’est pas toujours facile selon la variété, goûtez-le s’il le faut pour savoir) et évidez-le pour en récupérer les graines.

Laisser tremper les graines puis rincez-les à plusieurs reprises pour leur enlever la pellicule visqueuse avant de les mettre à sécher sur un torchon propre ou un essuie-tout.

planter concombre

Graines de concombres prêtes à être semées © Denis Pogostin

Une fois séchées (il vous faudra peut-être changer plusieurs fois le torchon étant donné le côté visqueux des graines de concombre), placer les graines dans un papier kraft ou un bocal (il faut absolument qu’il n’y ait pas d’humidité dans le bocal sans quoi les graines pourriront) et mettez le tout à l’abri de la lumière et à température ambiante.

Où trouver des graines de concombre bio ?

coup de coeurgraine haricots vertsConcombre marketmore bio

Ce concombre donne des fruits demi-longs d’environ 20 cm. La saveur est douce et sans amertume. C’est une variété plutôt productive et vigoureuse. Semis sous abri en mars et avril / en place au potager en mai uniquement.

À découvrir sur ZoEssentiels.com

Article republié

Illustration bannière : Plants de concombres © Tortoon
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis