Rentrée scolaire 2018-2019 : tout ce qui change pour vos enfants

Le ministre de l’Éducation a de nombreux projets en tête pour réformer l’école et redresser le niveau scolaire en France. Concrètement, qu’est-ce qui va changer à partir de la rentrée 2018 ?

Rédigé par Maylis Choné, le 27 Aug 2018, à 11 h 40 min

Jean-Michel Blanquer est bien décidé à changer les choses. Son but ? Améliorer le niveau scolaire de nos enfants et leurs méthodes d’apprentissage. État des lieux des changements à venir.

La réforme des rythmes assouplie à la rentrée scolaire 2018

Les communes se plaignaient de ne pouvoir appliquer sereinement les nouveaux rythmes scolaires décidés par le gouvernement précédent. Pour les aider, le ministre de l’Éducation nationale assouplit cette mesure et permet aux écoles qui le souhaitent de revenir à la semaine des quatre jours (fin des cours autour de 16h30), pour leur éviter de devoir mettre en place des activités périscolaires tous les jours.

rentrée 2018

Une offre périscolaire riche et diversifiée © Helen Sushitskaya

Le Plan Mercredi, que prévoit-il ?

Le plan mercredi  est un « dispositif d’appui de l’État aux communes » pour proposer aux enfants un éventail d’activités périscolaires alors que de plus en plus de villes adoptent la semaine de quatre jours d’école.

Dès la rentrée 2018, les communes pourront donc proposer un accueil de loisirs pour les enfants scolarisés de la maternelle au CM2, chaque mercredi en dehors des dates des vacances scolaires.

« Associations et établissements culturels (bibliothèques, musées, conservatoires, etc.), associations sportives, fédérations d’éducation populaire, sites naturels (parcs, jardins, fermes pédagogiques) vont joindre leurs énergies pour proposer aux enfants une offre périscolaire riche et diversifiée. Sport, culture, nature, activités manuelles et numériques contribueront à leur épanouissement », a déclaré Jean-Michel Blanquer à l’occasion de la présentation du Plan Mercredi, le 20 juin dernier.

D’autre part, depuis la rentrée 2017, les classes de CP situées dans les zones d’éducation prioritaire (REP +) ont été dédoublées et comptent au maximum 12 élèves. À partir de septembre 2018, ce sont les classes de CE1 des REP et REP + qui vont pouvoir bénéficier de cette ambiance de travail plus silencieuse et studieuse.

rentrée 2018

Desrythmes adaptés pour une meilleure concentration © ESB Professional

D’autres réformes importantes à venir

D’autres réformes verront le jour et notamment la création de plusieurs internats dans les communes rurales. Il s’agit avant tout de redorer l’image du pensionnat, considéré parfois comme une prison. Au gouvernement, on parle désormais d’ « internat liberté » ! 

Cours de chant chorale et dictées quotidiennes, lecture d’au moins 5 à 10 oeuvres par an en classe, retour du COD et du COI dans la grammaire, apprentissage des quatre opérations dès le CP, littérature enseignée de manière chronologique seront aussi au programme de la rentrée.

Éducation civique et morale

Trois priorités seront également données : « respecter autrui », « acquérir et partager les valeurs de la République » et « construire la culture civique ».

Apprentissage de La Marseillaise

Le Conseil Supérieur des Programmes souhaite que dès le CE2, les élèves puissent réciter le premier couplet de La Marseillaise, et que les écoliers du CM2 soient en mesure de comprendre le fonctionnement de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Réforme du Bac

Et pour les plus grands qui passeront le Bac, pas de panique, la réforme déjà inscrite au Journal officiel et qui entre en vigueur en 2018 ne concernera que les élèves qui passeront cet examen en 2021 et qui entrent actuellement en classe de seconde. Allègement des épreuves écrites et contrôles continus répartis sur toute l’année sont à prévoir. On attend encore quelques ajustements.

rentrée 2018

Dans le cadre d’un usage pédagogique, un professeur pourra exceptionnellement autoriser les tablettes ou les smartphones dans sa classe © wavebreakmedia

Interdiction du téléphone portable

Le Parlement a adopté la proposition de loi qui interdit l’usage des téléphones portables dans les écoles, les collèges et certains lycées, dès la rentrée 2018. Une décision visant à permettre aux élèves de se concentrer davantage en classe, de décrocher des écrans, et de limiter le cyber-harcèlement à l’école.

Illustration bannière : Enfants au tableau – © GagliardiImages
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis