Réchauffement climatique ou pas, les profondeurs de l’océan Pacifique refroidissent

Si l’on en croit des scientifiques américains, les profondeurs de l’océan Pacifique seraient restées en période glaciaire et continueraient de diminuer alors que les températures en surface et extérieures augmentent.

Rédigé par MEWJ79, le 9 Jan 2019, à 11 h 35 min

Selon une étude publiée le 4 janvier 2019 dans la revue Science, les températures des profondeurs de l’océan Pacifique ont tendance à diminuer.

Les températures des profondeurs du Pacifique baissent

Si le réchauffement climatique est bien une réalité, une partie de l’océan Pacifique semble pourtant être épargnée. En effet, alors que les températures terrestres augmentent d’année en année, selon les auteurs d’une étude publiée le 4 janvier 2019 dans la revue Science les profondeurs de l’océan Pacifique refroidissent entre 1,8 et 2,6 kilomètres sous la surface(1).

Les chercheurs américains pensent que l’océan agit comme s’il était resté dans le passé, précisément au Petit Âge glaciaire, qui s’étend du début du XIVe à la fin du XIXe siècle. Les températures de cette zone accusent donc plusieurs siècles de retard.

Pour rappel, cette période a été marquée par une baisse générale de la température moyenne, en Europe et en Amérique du nord.

Le refroidissement des profondeurs du Pacifique compenserait le réchauffement des couches supérieures © Zaferkizikaya

Un quart des gains de chaleur compensé depuis 1750

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de l’Institut océanographique de Woods Hole et de la prestigieuse université d’Harvard ont comparé des milliers de mesures des températures enregistrées lors de l’expédition du bateau HMS Challenger, dans les années 1870 et le projet World Ocean Circulation Experiment des années 1990.

Au final, selon les chercheurs, ce refroidissement constaté dans les profondeurs de l’océan Pacifique a permis de « compenser un quart des gains de chaleur globaux dans les couches supérieures » depuis 1750. Ils en déduisent qu’il ne faut pas surestimer la capacité de cette zone plus froide à absorber l’augmentation de chaleur du reste de l’océan. Les scientifiques concluent que les profondeurs des océans ont un rôle crucial à jouer dans « le bilan thermique de la planète ».

Illustration bannière : Vue aérienne de Palaos en Micronésie – © BlueOrange Studios
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis