Recycler le plastique, une priorité pour les grandes marques de boissons ?

Coca-cola, Danone, Roxane et Nestlé lancent ensemble une vaste opération de communication pour inciter les habitants de Paris et Marseille à trier davantage leurs bouteilles jetables, pour augmenter les volumes de plastique recyclés.

Rédigé par Maylis Choné, le 4 Jul 2018, à 11 h 40 min

Les géants de l’industrie de la boisson se retroussent les manches et lancent une grande opération de communication pour inciter les Parisiens et Marseillais à recycler davantage.

Recycler les bouteilles de plastique devient une priorité

Dès aujourd’hui, mercredi 4 juillet, les grands groupes de boisson en France lancent une vaste opération de communication, menée par Citéo – éco-organisme chargé de développer des solutions efficientes pour le tri et le recyclage et réduire l’impact environnemental des emballages et des papiers, afin inciter les Français à recycler davantage leurs bouteilles en plastique. La France n’est pas bonne élève en termes de collecte des déchets plastique et les grandes agglomérations sont à la traîne par rapport aux villes moyennes qui, elles, recyclent en moyenne une bouteille sur deux.

Dans cette campagne incitative, Nestlé, Coca-Cola, Danone et Roxane parodient leur marque et les formats de leurs bouteilles pour montrer qu’une bouteille d’Orangina recyclée peut devenir une bouteille de Coca-Cola ou de Fanta.

campagne recyclage bouteilles plastique

Bouteilles en PET recyclé – affiche de campagne

Cela sera-t-il suffisamment percutant pour changer les habitudes des Français, qui ne voient pas toujours le plastique d’une bouteille comme une ressource ? « Il s’agit de faire prendre conscience au consommateur qu’une bouteille de plastique a de la valeur », résume Françoise Bresson, directrice RSE de Nestlé Waters.

Lire aussi : Plastic Bank : mouvement citoyen anti-plastique et anti-pauvreté

Faire baisser les coûts du recyclage

Au-delà de la simple campagne de sensibilisation pour inciter les utilisateurs à trier leurs déchets, la campagne vise surtout l’augmentation des volumes de plastique recyclés pour faire baisser les coûts du recyclage en tant que tel. « On ne fera rien seul. Plus des entreprises comme les nôtres apporteront des volumes, plus cela baissera le coût du recyclé et rendra donc son utilisation intéressante » précise Laurent Vallée à Carrefour.

Cette campagne est accompagnée par d’autres mesures très concrètes. Paris et Marseille souhaitent en effet multiplier les points de collecte dans les parcs et les lieux de restauration rapide, remplacer les simples corbeilles des plages de Marseille par des meubles de recyclage, ou encore répandre les automates-broyeurs de plastique dans les grandes surfaces. Objectif pour 2019 : collecter et recycler 26 millions de bouteilles supplémentaires à Paris et huit millions de bouteilles supplémentaires à Marseille.

Illustration bannière : Bouteille abandonnée plutôt que d’être recyclée – © Gianni Caito
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis