La France mauvaise élève pour le recyclage du plastique

Une nouvelle étude de l’association européenne des producteurs de matières plastiques, Plastics Europe, dresse le classement des pays de l’UE en matière de recyclage de plastique : la France est avant dernière.

Rédigé par Maylis Choné, le 15 Jan 2018, à 10 h 50 min

Depuis le 11 janvier, la France connaît son mauvais classement en Europe en ce qui concerne le recyclage des matières plastiques. Pourquoi le bilan est-il si mauvais pour l’Hexagone ?

La France recycle trop peu de plastique

Comment la France peut-elle être si mal classée ? En France on ne recycle que 22 % des matières plastiques tandis que la moyenne européenne atteint les 31 %. En tête du classement, la Norvège et l’Allemagne dont les taux de recyclage atteignent les 40 %.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, souhaite recycler 100 % du plastique en France en 2020 mais ses ambitions ne semblent pas encore réalisables. Pourtant, de nombreux progrès ont été constatés ces dernières années : en six ans, le taux de valorisation a progressé de 23 % en passant de 790 tonnes à 975 tonnes. « Au final, la valorisation des emballages plastiques a représenté 1.547 tonnes sur un total de 2.187 tonnes produites en 2016 » précise Hervé Millet chez Plastics Europe.

Découvrez combien de plastiques finissent en décharge au lieu d’être recyclés en France, sur le Planetoscope

Moins d’enfouissement des déchets

Le plastique représente 62 % des déchets français et concerne une grande majorité des  emballages. Entre 2006 et 2016, la mise en décharge a diminué, en passant de 796 à 640 tonnes enfouies. Mieux, mais pas ce n’est pas suffisant si l’on compare ces résultats à ceux de nos voisins européens. Le taux de mise en décharge est de 34 % en France contre 27 % en moyenne pour l’UE.

Pour contraindre les pays membres à honorer leurs promesses en recyclant davantage, la Commission européenne a par ailleurs annoncé son intention d’instaurer une taxe : cette dernière serait également une solution pour compenser les quelques quatorze milliards d’euros que l’UE perdrait lors du départ effectif de l’Angleterre en 2020.

Illustration bannière : Adoptez le réflexe recyclage – © MR. SOMPHOT KLOMKAMIN
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis