‘Galeries recyclettes’ : le recyclage à la fête en Maine-et-Loire

Depuis le 15 novembre, les habitants du Maine-et-Loire sont appelés à apprendre à consommer autrement : réparer ou détourner des objets usagés, acheter d’occasion, réduire les déchets quotidiens, éviter le gaspillage alimentaire. Et les ‘Galeries recyclettes’ viendront clôturer l’événement le 10 décembre. consoGlobe.com vous en dit plus.

Rédigé par Paul Boucher, le 4 Dec 2017, à 16 h 46 min

C’est parti pour le mois de l’Économie sociale et solidaire, qui prend la couleur du recyclage et du réemploi dans le 49, dimanche 10 décembre, avec les Galeries Recyclettes, 2.700m² de boutiques d’objets d’occasion, de créations upcycling, d’ateliers, d’infos et de bons plans…

Les Galeries Recyclettes : emplettes, détentes, tutos

Une cinquantaine de rendez-vous sont proposés à travers le département : des Repair cafés, des ateliers de co-réparation, des soirées débats, des démonstrations et des rencontres avec des réparateurs professionnels.

Ce mois de la récup’ se clôturera le dimanche 10 décembre par un évènement spectaculaire : Les Galeries recyclettes, organisé par l’IRESA, l’Inter Réseau de l’Économie sociale et solidaire en Anjou.

galeries recyclettes

Les Galeries Recyclettes, c’est dimanche 10 décembre, de 09h à 18h

Salle Athletis, 50 avenue de l’Europe, Les Ponts de Cé

Entrée libre

36 exposants seront présents de 9h à 18h dans les 2.700 m2 de la salle Athlétis des Ponts-de-Cé, près d’Angers. Les 5.000 visiteurs attendus pourront déambuler parmi les stands des boutiques du réemploi ou ceux des créateurs, apprendre à transformer leurs objets usagés, manger aux food trucks et restaurants solidaires.

Le Maine et Loire : leader en France dans l’ESS

Premier département des Pays de la Loire pour le nombre d’emplois privés consacrés à l’Économie sociale et solidaire, le Maine-et-Loire conduit depuis 2012, en partenariat avec l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, basée à Angers, un Plan départemental de prévention des déchets.

Premier département des Pays de la Loire pour le nombre d’emplois privés consacrés à l’Economie sociale et solidaire, avec 19 %, contre 12,7 % au niveau national, le Maine et Loire conduit depuis 2012, en partenariat avec l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), un Plan départemental de prévention des déchets.

Les actions sont multiples : création d’un site Internet dédié (En Anjou je réduis le gaspi), campagne anti-gaspillage alimentaire dans les restaurants des collèges publics, accompagnement de 12 collectivités en charge de la prévention et de la gestion des déchets, campagnes de communication et de sensibilisation… Le département met tout en oeuvre pour approcher l’objectif du zéro déchet sur son territoire en 2020.

galeries recyclettes

Mois pour réparer, transformer et partager en Anjou

Quand on sait que le citoyen français moyen génère près de 600 kg de déchets par an et que le volume des déchets sur le territoire national a plus que doublé depuis 1975, on ne peut que se féliciter de l’énergie et de la détermination de ce petit département du Grand Ouest.

Illustration bannière : Femme upcyclant un pot – © Photographee.eu
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Professeur d’université à la retraite, Paul aime observer le monde moderne et ses évolutions. Il s’intéresse tout particulièrement à l’économie...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis