Conférence sur le climat – les deux études qui vont faire la différence

Rédigé par Jacques Merran, le 9 Oct 2014, à 14 h 44 min

Cette preuve n’avait encore jamais été établie explicitement jusqu’ici. Des experts en climatologie viennent d’établir le lien entre le réchauffement climatique causé par l’homme et les 5 grandes vagues de chaleur apparues en 2013. Dans un contexte où les gouvernements du monde entier tentent de diminuer le réchauffement climatique, cette étude montre l’urgence de la situation.

Réchauffement climatique : deux scénarii critiques

Une question se pose désormais : sera-t-il possible de demeurer sous la barre des 2°C de réchauffement climatique définie comme seuil de danger par la communauté internationale ?

C’est la question à laquelle s’efforce de répondre 2 études publiées dans les revuesNature Geoscience et Nature Climate Change qui délivrent également leurs recommandations concernant les efforts à mettre en oeuvre pour atteindre cet objectif.

Les experts de Nature Geoscience ont déterminé la quantité de dioxyde de carbone restant à émettre pour atteindre ce seuil.

« L’humanité avait un capital de 3 200 milliards de tonnes de CO2 à émettre pour avoir une bonne chance (deux chances sur trois) de rester sous le seuil des 2°C de réchauffement. Jusqu’à présent nous en avons émis environ 2 000 milliards de tonnes. Il nous en reste donc 1 200 à émettre en tout et pour tout », ce qui représente 30 années d‘émissions mondiales équivalentes à celles de 2013. De son côté, Nature Climate Change s’est penché sur les moyens de répartir entre les pays le CO2 restant à émettre.

À la suite des analyses de ces deux revues spécialisées, deux scénarii se dessinent :

  • le premier scénario allouerait les milliards de tonnes de CO2 en fonction des répartitions de 2013 (la Chine responsable de 28 % des émissions mondiales en 2013 recevrait donc 28 % de 1 200 milliards de tonnes restants).
  • Le second scénario est plus équitable, car il divise simplement les 1 200 milliards de tonnes par le nombre d’habitants sur Terre et attribue les droits à chaque pays en fonction de sa population.

Des perspectives d’avenir peu réjouissantes

Résultat ? Le second scénario est pour le moment tout bonnement irréaliste.En effet dans ce cas-là, les États-Unis devraient baisser leurs émissions annuelles de 15 %, la Chine de 10 % et l’Europe de 6 %.

arctique-navigable-navires

Ces conclusions montrent au passage, information connue depuis longtemps, mais affirmée une nouvelle fois, que les pays les plus puissants émettent beaucoup trop de CO2 par rapport à leur population et qu’ils sont les principaux responsables du dérèglement climatique. Néanmoins le premier scénario n‘est pas plus réaliste, car inéquitable pour les pays d’Afrique et d’Asie qui sont en pleine phase de développement.

Quelles conséquences si l’humanité échoue à maîtriser le réchauffement climatique ?

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) les conséquences d’un réchauffement climatique de plus de 2°C sont les suivantes :

  • baisse des rendements agricoles dans les zones tropicales,
  • diminution des ressources en eau, diminution du débit des sources d’eau,
  • augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes,
  • augmentation des feux de forêt,
  • augmentation des zones infestées par des maladies comme le choléra ou le paludisme,
  • risques d’inondations accrus et une plus forte consommation d’énergie.

feux forets france

L’urgence climatique à nouveau confirmée

Voilà une étude de plus (était-elle nécessaire ? N’avons-nous pas suffisamment de preuves ?) concluant à l’urgence d’un accord climatique.
En s’appuyant sur les projections de croissance du Fonds monétaire international, des chercheurs ont estimé la vitesse à laquelle nous atteindrons ces fameux 2°C de réchauffement climatique. Si nous ne changeons pas radicalement nos habitudes, nous serons déjà dans le rouge en 2041.

faux camembertsLes attentes sont grandes vis-à-vis de la Conférence sur le climat de Paris prévue pour fin 2015. Elle doit se terminer sur la signature d’un accord contraignant sur le climat. Tous les voyants sont au rouge, il n’y a plus aucune raison de reporter sans arrêt les réformes à engager. 

*

Je veux témoigner

 

Climat - 2014, année décisive !

Climat – 2014, année décisive

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jacques Merran, consultant dans un cabinet spécialisé dans les diagnostics de performance énergétique.

38 commentaires Donnez votre avis
  1. Les études ont montré que la forte croissance démographique demande donc une surproduction en produit carné et laitier.Cependant,plus la demande est importante, plus on accroît l’élévage.De plus les animaux apres avoir mangé, emettent le CO2 dans l air; c’ est très polluant…

  2. @Delphine
    Votre histoire de vents chauds pour la banquise australe ne tient pas la route. Des vents chauds font toujours fondre la glace de mer. C’est du reste ce qui se passe souvent pour la banquise arctique, ce qui explique sa réduction de surface.

  3. @Catherine
    Pour votre information, la surface de la banquise boréale, en fin de fonte estivale, est plus étendue de près de 1 million de km2 par rapport aux années de la période 2007-2012. Voici les observations:
    La banquise australe, elle, atteint des records de superficie, que ce soit en fin de fonte estivale ou au cours de l’hiver:
    Vous voyez donc que ceux qui font l’autruche ne sont pas ceux que vous pensiez…

    • Alan

      Oui, mais dans ces zones elle est créée par l’action des vents chauds… Plus de chaleur, plus de glace, et cela fond dans les autres zones.

  4. @Catherine
    Je ne suis pas stressé par le climat, qui est par nature changeant depuis la nuit des temps, mais plutôt par la propagande carbocentriste qui veut nous persuader de la réalité du RC. Ceux qui font l’autruche sont ceux qui refusent de voir la réalité des observations quand elles sont dérangeantes pour leurs croyances dogmatiques.

  5. @Catherine
    Pour votre information, la surface de la banquise boréale, en fin de fonte estivale, est plus étendue de près de 1 million de km2 par rapport aux années de la période 2007-2012.

    Voici les observations: arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.area.jpg

    La banquise australe, elle, atteint des records de superficie, que ce soit en fin de fonte estivale ou au cours de l’hiver:
    arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.anom.south.jpg

    Vous voyez donc que ceux qui font l’autruche ne sont pas ceux que vous pensiez…

  6. @Catherine
    On nous bassine avec un prétendu dérèglement climatique, qui serait sans précédent, ce qui est curieux, car cela voudrait dire qu’il y aurait un « bon » climat de référence qui aurait perdu la boule… Mais on se garde bien de nous rappeler que le passé climatique a toujours connu des événements extrêmes, qui ont souvent été plus terribles que ceux des ces dernières décennies.

    Pour vous rafraîchir la mémoire, voici un petit florilège des catastrophes climatiques du passé (page 21 et suivantes) : pensee-unique.fr/pasteau.pdf

  7. @Catherine
    Je ne suis pas stressé par le climat, qui est par nature changeant depuis la nuit des temps, mais plutôt par la propagande carbocentriste qui veut nous persuader de la réalité du RC.

    Ceux qui font l’autruche sont ceux qui refusent de voir la réalité des observations quand elles sont dérangeantes pour leurs croyances dogmatiques, et elles se multiplient…

    Dans le premier document, vous trouverez les observations avec les liens vers les sources primaires, et vous verrez que ce que l’on nous raconte, et que vous semblez croire dur comme fer, ce sont des mensonges et/ou de la désinformation.

    dropcanvas.com/#f4915J5BMuS64O

    (les documents 2 et 3 sont plus complexes, mais vous pouvez bien sûr les consulter).

  8. Cette étude ne prouve rien du tout. C’est du cherry picking dans toute son horreur. En effet, comme la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 18 ans, aucun événement météorologique ne peut être attribué au RC, pour la simple et bonne raison qu’il n’y en a plus. Evidemment, comme il est difficile à l’establishment climatique de le reconnaître, ce qui ferait désordre, il préfère faire des manoeuvres de diversion, comme cette étude foireuse.

    • La réalité est parfois si difficile, et si stressante que certains d’entre nous préfèrent faire l’autruche, car c’est vrai qu’un tel avenir ça dérange !… Nos peurs sont telles qu’on cherche une autre interprétation .. plus douce … on ferme les yeux… ce n’est pas le cas pour tous … à chacun son rythme.

    • entièrement d’accord avec vous – ceci dit j’avais mis des commentaires mais ils n’ont jamais paru – et je me demande pour qui roule ce site

    • j’avais mis un commentaire sur Marcel Leroux – climatologue français et sur François Gervais pour son livre “l”‘innocence du CO2″mais il n’a pas paru – ???

    • Alan

      canville, vos commentaires avaient été classés en spam de manière automatique, on vérifie cette liste régulièrement mais vosu avez reposté avant.

  9. tiens je ne retrouve pas mes commentaires – je les ai peut être mal postés ……

  10. Les gens accusent les industrie et les politiques en oubliant que les industries sont financées par leur consommation et les politiques par leurs bulletins.

    Lorsqu’un appel sera lancé pour la grève général pour l’écologie, j’en serai, et vous ?

  11. Tout le monde parle de réchauffement climatique, -d’ailleurs faudrait-il peut-être plutôt dire changement climatique-, mais peu de gens ont sans doute vu le film très intéressant (et qui maintenant commence à dater un peu) qui s’appelle ‘Une vérité qui dérange’. Je serais d’avis que ce film aurait sa place en programmation régulière sur les chaînes de télé un tant soit peu sérieuses, on aurait des chances qu’un certain nombre de gens commenceraient à comprendre ce dont il est question et chercheraient déjà en individuel à modifier leurs comportement. Cà serait déjà çà….

    • Ce film contient de nombreuses erreurs et exagération, sanctionnées par un tribunal anglais. Il ne prouve rien du tout.

  12. Evidemment chacun doit faire ce qui lui est possible ! Mais quelle blague quand on pense à ce que polluent en gros ceux qui s’en balancent .
    De toute façon, la nature mettra de l’ordre quand la limite sera dépassée. Et ce sera bien pire que les malédictions bibliques.
    Hélas, les pauvres animaux payeront aussi.

  13. escroquerie rechauffement climatique anthropique …
    resistance71.wordpress.com/…/escroquerie-rechauffement-climati…
    4 mars 2014 – Articles classés escroquerie rechauffement climatique anthropique écrits par Résistance 71.

  14. Réchauffement climatique : l’innocence du … – YouTube
    Vidéo pour “Francois Gervais – l’innocence du CO2″► 5:34► 5:34
    youtube.com/watch?v=JNAoG_E7eyk
    23 sept. 2013 – Ajouté par LibertarienTV
    Le CO2 a certes augmenté depuis le XIXe siècle, passant de 300 ppm à … François Gervais est physicien

  15. Marcel Leroux, climatologue non people – Vidéo Dailymotion
    Vidéo pour “VIDEO MARCEL LEROUX”► 19:23► 19:23
    dailymotion.com/video/x33184_marcel-lerou…
    28 sept. 2007
    Le professeur de climatologie Marcel Leroux conteste l’idée qu’il existe un climat unifié dont la modification .

  16. Je crois qu’aucune solution ne va être mise en place, pourquoi ? à cause de l’argent, les pollueurs s’en mettent plein les poches et ne s’occupent des conséquences pour l’avenir de nos enfants.
    A notre niveau, nous faisons le maximum pour préserver la nature, recyclage, composte, potager, pas de gaspillage d’eau, d’électricité et de gaz. Mais cela est une goutte d’eau par rapport aux industriels. Ce ne sont qu’une bande d’égoïstes.
    Il faut agir vite avant qu’il ne soit trop tard, si ce n’est pas déjà le cas !!!

    • Cath a tout à fait raison, en tout cas je pense comme elle.

    • Saviez vous que selon plusieurs rapports de la FAO depuis 2006, l’industrie de la viande est plus polluante en tonne équivalent carbone que l’ensemble du secteur des transport ? Autrement dit l’alimentation carnée pollue plus que nos voitures. Là se trouve un simple et puissant levier écologique en plus de diminuer les apparitions de maladie ‘grippes porcine aviaire, bactéries multi résistante, vache folles…). Suffit de taper alimentation végétalienne sur google pour avoir un stock de recettes originales.

    • Si ! Il y a pourtant des solutions crées par cette logique économique que vous dénoncez: Parce que les impacts du réchauffement sont en train de menacer la rentabilité financière des pollueurs et des compagnies de réassurance. Il n’est plus intéressant de « laisser-faire » et de polluer si les inondations (Xynthia, Petra ) les typhons ( Haiyan) et la sécheresse ruinent la production de café, du coton (prix : -30% en 3 mois) , d’eau et même du taux de croissance. Les analystes prouvent que ça coûte donc plus cher de ne rien faire que de trouver des solutions aujourd’hui. Résultat, les pollueurs dont les grands trusts de Wall Street et de Chine commencent à investir dans le renouvelable, à protéger les ressources en eau et à fixer des objectifs anti-pollution de l’air. A nous citoyens de peser sur les politiques des Etats, c’est pourquoi jevotepourleclimat.fr

  17. Peuple du monde levons nous ensemble pour proteger l’humanité contre les désastres naturels observés de nos jours partout dans le monde.

    • A tous, connaissez-vous les chemtrails, et leur(s) impact(s) sur le
      dérèglement climatique et surtout la pollution de l’air, eau, terre,
      et sur la santé. Alors, le CO2, vrai ou faux sujet ?
      Voir le site de l’ASCEIPICA, entre autres.

      Des efforts, on en fait, et eux ne sont jamais d’accord au moment de signer en faveur de la planète et de ses habitants.
      Bizarre, vous avez dit bizarre !

    • Je voulais dire ACSEIPICA !

  18. le rechauffement climatique devient de nos jours un casse tête non seulement pour les gouvernements mais aussi aux gourvernements du monde entier. cela dû de nos jours au moindre importance qu’on porte à l’environnement. De même l’égoisme observé au sein des pays développés en matière de politique environnementale constitue la pierre angulaire du desastre environnemental constaté de nos jours. La meilleure panacée est les pays polluyeurs du monde paient les frais de ce qu’ils sèment comme risques qui pour devenir une lourde catastrople qui n’aura de reponse. Applicons alors les lois regissant la protection de la nature afin de sauver la vie des âmes inoncentes du monde. Tous les peuples du monde, ouevrons nous pour sauver l’humanité de la main des naturelles ou technologiques.

    • C’est à chaque fois le même discours qui est parfait sur le plan collectif mais qui fait l’impasse sur le volet individuel. Notre consommation, par exemple celle de batterie, celle d’objet technologique, et même la consommation de viande est polluante. Cette dernière est même plus polluante que le secteur des transport. C’est ce qu’affirme les rapports de la FAO depuis 2006 maintenant. Autrement dit on peut difficilement râler contre le RC si on consomme entre autre et plus que nécessaire des objets technologiques et de la viande. Sachant que cette dernière peut parfaitement disparaitre de l’alimentation quotidienne. Suffit de taper recette végétalienne sur google.

  19. Parler de réforme relatives à la protection du climat dans un système capitaliste me fait juste hurler de rire. Il n’y aura rien, rien ne sera fait ni en 2015 ni en 2020 ni l’année précédent l’émission de la tonne de CO2 fatale.

    Petit rappel de la définition même du capitalisme : créer de la richesse. Or la seule façon de créer de la richesse est de faciliter et d’imposer sous peine de faillite (Merci Malthus) l’augmentation de production. Cette augmentation de la production implique ensuite une incitation voire une obligation sociale de consommation, tout le gâchis que nous voyons quotidiennement, nous, les occidentaux. En regardant autour de soi, combien de connaissances, de proches, d’amis, changent de téléphones juste pour avoir un matériel socialement acceptable au regard des autres ? Ce n’est qu’un exemple parmi tant.

    Et là, nous allons voir des dirigeants du monde entier se réunir dans un luxe et un faste indécent, chacun ou chacune d’eux prenant leur avion particulier pour faire le déplacement, afin de “parler” du climat… Et on va croire qu’ils “trouverons” une solution, des “réformes” ? Vaste blague.

    J’entends trop souvent “il faut des réformes”. Non !! Non !! et encore non !! Ce n’est plus de réformes qu’il faut parler mais de révolution !!

    Révolution des pensées dans un premier temps. En finir avec le réflexe capitaliste de création de richesse pour la richesse (c’est valable à tous les niveaux, comme trouver un truc pour avoir un meilleur salaire). Si une richesse doit être créée, elle doit être le résultat d’un besoin ressenti d’une communauté et non un but en soi permettant l’enrichissement d’une minorité (gouvernante le cas échéant). Là, nous aurons alors nos premières réformes, elles viendront de nous toutes et nous tous, ceux d’en-bas, ceux qui peuvent réellement faire pencher la balance. Et elles viendront totalement naturellement sans loi, sans rien d’autre qu’une façon de vivre, comme certaines ou certains dont celles et ceux qui lisent ce site en ont déjà fait la démarche partielle.

    Ensuite une autre révolution verra peut-être le jour, pas nécessairement violente sauf de la part de ceux qui vont se réunir en 2015, une révolution qui nous laissera décider de nos vie par nous-même avec une conscience politique dans le sens noble du terme (Athènes dans l’Antiquité, par exemple, même si c’est très imparfait sur de nombreux points). A ce moment le capitalisme et sa sur-production aura totalement disparu et, sans en être certain, n’étant pas devin, la pression écologique de l’homme sur la planète où il vit aura sérieusement diminué.

    Je ne peux hélas pas détailler tous les chemins de pensées à l’origine du texte ci-dessus, ce serait beaucoup trop long à lire et à écrire, vous m’excuserez donc les raccourcis de démonstration que j’ai utilisé tout du long. Juste une info au sujet de ma parenthèse sur Malthus. Ce “personnage” est à l’origine du darwinisme social, théorie trop souvent avancées par les capitalistes purs et durs.

    • Plutôt d’accord : en effet il nous faudra bientôt changer de paradigme politique c.-à-d. ne plus voter pour élire les “ânes” savants formatés dans le moule de la croissance par les grandes écoles dont ils sortent diplômés mais arriver par tous moyens à s’unir pour que des citoyens lambdas, mais reconnus de “bon sens”, soient désignés par tirage au sort, pour un mandat unique afin de recréer de nouveaux textes législatifs. Puis d’autres personnes désignées par la “Vox Populi” devront veiller à leur application, ce qui évitera les conflits d’intérêts, continuels dans notre système actuel…
      Le fonctionnement de la cité d’Athènes, première démocratie au monde, pourrait très bien nous servir de modèle maintenant que l’Histoire nous a informé de ses erreurs.

  20. pourquoi on passe pour des idiots, alors qu’il faut trouver des solutions maintenant et faire des effors TOUS ? ça me dépasse. Mes filles ont 3 et 6 ans. Mes enfants et mes petits enfants vont-ils vivre tout ça ? On peut faire quelque chose maintenant mais tout le monde s’en fiche. Je suis dépassée par la nature humaine.

    • Notre sur consommation d’objet technologique est en cause, notre consommation de viande aussi car elle pollue plus que le secteur des transports( selon les rapports de la FAO depuis 2006). Si vous avez des enfants, alors vous savez que la viande ne pourra pas être quotidienne pour eux demain dans un monde à 9 milliards d’humains. L’industrie de la viande pollue, l’industrie des objets technologiques aussi. Ntre consommation a un impact énorme, c’est elle qui finance les industrie polluantes.

  21. “J’aime l’entreprise” !
    Il faut continuer sur notre lancée et accentuer davantage notre consommation, notre production industrielle, notre compétitivité pour développer encore plus notre “croissance” et les profits de certains.
    De cette manière on peut espérer en finir au plus vite avec la stupidité humaine.
    Capital uber alles !

    • et il aime la city – l’antre du diable

  22. Il faut mettre de côté nos convictions politiques, nos intérêts économiques et financiers, nos désaccords, nos visions à court terme afin de sauver l’humanité, sauver notre planète

    • ëtes vous prêt à renoncer à la viande vous ? Etant donné que la FAO dit que cette indutrie financer par le consommateur, pollue plus que le secteur des transport.

Moi aussi je donne mon avis