Réchauffement climatique : 100 millions de morts d’ici 2030

Rédigé par Annabelle, le 29 Sep 2012, à 17 h 23 min

Ce chiffre fait froid dans le dos. L’ONG humanitaire DARA dont l’action porte, entre autres, sur les problématiques liées au climat, a en effet évalué à 100 millions les victimes du réchauffement climatique d’ici moins de 10 ans.

Changement climatique : sécheresse et maladies en cause

On évalue d’ores et déjà à 400.000 le nombre de victimes de la hausse continue des températures, d’environ 0,85 degré Celsius depuis le début du XXème siècle. Celles-ci sont à déplorer principalement dans les pays en développement : sécheresse et hausse du niveau de la mer menacent les populations qui meurent de faim ou sont terrassées par la maladie.

Si l’on dresse un bilan global, on peut estimer à 5 millions par an le nombre de décès dus à la pollution atmosphérique, à la faim et aux maladies en lien avec le changement climatique et les émissions de gaz carbonique. A l’horizon 2030, ce pourrait bien être 6 millions de victimes chaque année.

Le coût économique du réchauffement climatique

Oxfam International, organisation qui mène des actions de plaidoyer à travers le monde a, de son côté, fait le calcul économique de l’inaction des politiques vis-à-vis du réchauffement climatique(2).

« Les pertes pour l’agriculture et l’industrie de la pêche seules pourraient s’élever à plus de 500 milliards de dollars par an d’ici à 2030, principalement dans les pays les plus pauvres où des millions d’individus dépendent de ces secteurs pour gagner leur vie », rapporte Jeremy Hobbs, directeur général de l’ONG.

champ-de-ble-agriculture-intensive-ecologie réchauffement climatique conséquences

 

 

« Des températures qui augmentent d’1 degrés représentent 10 % de productivité en moins pour notre agriculture. Pour nous, ceci équivaut à perdre près de 4 millions de tonnes de céréales, soit 2,5 milliards de dollars ou 2 % de notre PIB. Si l’on ajoute les autres dégâts en termes de prospérité, nous faisons face à une perte totale de 3 à 4 % de notre PIB », a réagi la première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina Wajed en réponse au rapport de DARA.

Les pays en développement ne seront pas les seuls à pâtir de la crise climatique : les Etats-Unis et la Chine pourraient connaître une baisse de 2 % de leur PIB, l’Inde, 5 %.

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. @Gilles
    Le réchauffement climatique global, une réalité? Plus depuis 15 ans en tout cas. Bien sût l’ONERC, qui n’est en aucune façon une source fiable, de par ses missions, ne le dira jamais, car sa survie en dépend.

    Voici les droites de tendance plates depuis 1997, pour Tglobale.
    http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset:-0.15/trend/plot/rss/from:1997/trend

    Ce ne sont pas les simulations qui ont force de loi quant aux évolutions de Tglobale: ce sont les mesures, soit satellitaires (RSS) soit par stations au sol (Hadcrut). Arrêtez de prendre des vessies pour des lanternes, et retrouvez un peu de votre bon sens égaré dans les méandres du dogme du Réchauffement Climatique Anthropique…

  2. Comment oser encore dire que c’est du pipeau, que c’est alarmiste ? Parce que c’est plus rassurant, plus “confortable” ? On va quand même pas se priver pour les générations futures ! C’est ça ?
    Marre de prêcher dans le désert… Ouvrez les yeux et les oreilles, bon sang ! Lisez les centaines d’articles de ce site ! ou de médias indépendants et objectifs qui ne cherchent pas à endormir les consciences et trafiquer la vérité pour servir leurs intérêts immédiats, sans se préoccuper de l’avenir !
    La destruction peut continuer pourvu que les grands de ce monde se remplissent les poches ! Bien sur que les catastrophes sont en marche et qu’il semble qu’il soit déjà trop tard pour les arrêter !
    Ce ne sont pas les divagations de quelques scientifiques “illuminés”, mais un constat réaliste !!!
    Vivez en paix les septiques, avec un peu de chance vous mourrez avant ou vous serez épargnés… Vous avez des enfants, des petits enfants ? Toujours pas concernés ?

  3. Et hier dans certain cieux, n’avez vous pas vu l’azuran, qui a déjà pourrit le gange en Inde ? Merci aux boules de lavages, et merci pour les fautes, et on recommence !

  4. ET comme toujours c’est les innocents qui trinquent ………..il faut dire la véritée

  5. autant de morts que ceux dus au tabac dans le monde dans le même laps de temps…l’humain a le don de s’auto détruire…

  6. BJR mais dans ce chiffre, les décés normaux y sont-ils compter ?

    Gosse en 46/48/ etc..dés le mois de juillet il faisait trés chaud, et tout l’été, jusqu’a octobre , il faisait toujours trés chaud, et sans pluie. Pour l’agriculture, ce n’était heureusement pas la même que actuellement,et surtout les engrais, qui déséchent la terre, oblige a de l’arosage, et puis il faut que chaques épis soient tous pareil.

    A ce moment là le producteur régissait sa culture, selon son vouloir.
    j’étais paysant a ce moment, ou nous n’avions pas aucunes aides.
    Orages, grèle, sécherésse etccc, c’était la mort.
    Nous n’avions pas de vacances, ni de tracteur, nous sortions des beaux jours 39/45, n’est ce pas ??

  7. Dommage que ce ne soit pas 6 milliards car c’est la seule façon de sauver la biodiversité de cette planète et au final notre propre espèce.

  8. la mort des humains n’est-elle pas une chance pour la planète ?

    • 5-6 millions de mort par an. Rien à l’aune de la croissance de la population mondiale, et des morts diluées dans l’invisible car attribuées à tant de causes immédiates différentes.

      La croissance de population du Bangladesh sera supérieure à 30 millions de personnes d’ici 2030, soit la projection basse du surnombre de morts dans le rapport. La projection haute ? 100 millions de personnes = la croissance de population du Nigeria d’ici 2030.

    • Bien sûr que oui, mais ce n’est pas politiquement correct.
      Réduisons la natalité, et ça ira mieux très vite.

  9. Je m’étonne que Dara ne sache pas que Tglobale est stable depuis 15 ans, et donc ces savants calculs ne sont que du pipeau, une fois de plus!… Il est lassant de lire ce genre d’étude foireuse, démanant de sources douteuses, qui prévoit un futur toujours cataclysmique, bien sûr, en lisant dans une boule de cristal….

    • Et la marmote, elle met son cornet de glace dans le papier d’alu.

      Allez, histoire de montrer que toutes les études ne sont pas fantaisistes et que le réchauffement climatique est bien une réalité :

      http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Impacts-et-adaptation-ONERC-.html

      Même les simulations les plus optimistes montrent un réchauffement global.

      J’avoue en avoir un peu marre des climato-sceptiques qui roulent dans une voiture climatisée quitte à brûler 2 litres d’essence en plus au 100km parce que ouvrir sa fenêtre ça fait du bruit et junior n’entend pas son DVD à l’arrière…

      J’avoue en avoir marre de ceux qui n’y croient pas car la valeur de leur résidence secondaire en Bretagne a chuté suite à quelques étés bien pourris.

      Le climat ne se limite pas à l’hémisphère nord.

Moi aussi je donne mon avis